Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

3 nov. 2018

Étude du NTP : le rapport final

Étude du NTP : le rapport final
jay, eletrosensible.info, 3 novembre 2018

Source : Microwave News – Cell Phone Radiation Leads to Cancer, Says U.S. NTP in Final Report

Selon John Bucher, l’ancien directeur associé du programme National de Toxicologie U.S. (NTP), « Nous pensons que le lien entre les radiations appartenant au spectre des radiofréquences (RF) et les tumeurs chez les rats mâles est réel ».

Cette annonce fait suite à la publication du rapport final du NTP sur les études chez les rats et les souris exposés aux radiations des téléphones portables. Le projet de John Bucher, le plus important dans l’histoire du NTP, a coûté la bagatelle de 30 millions de dollars et il a fallu une période de plus de 10 ans afin de le finaliser.

Le NTP a constaté ce qu’il considère comme « une preuve évidente » que deux types de signaux utilisés pour le portable, le GSM et le CDMA, augmentent l’incidence de tumeurs malignes au niveau du cœur des rats mâles au cours d’une expérimentation chez l’animal de 2 ans. Une incidence plus importante de tumeurs au cerveau et au niveau des glandes surrénales a aussi été remarquée, mais ces associations ont été jugées trop faible.

Ron Melnick indiqua à Microwave News : « Le NTP nous a démontré un résultat que personne ne pouvait penser être imaginable avant le démarrage du projet ». « On a toujours présumé que les radiofréquences ne pouvaient pas provoquer le cancer, maintenant nous savons que c’est faux ». Ron Melnik était le chef de projet de l’équipe qui a élaboré le protocole de cette étude scientifique. Depuis 2009, il n’est plus actif au sein du NTP, après près de 30 ans d’exercice dans les équipes scientifiques.

Schwannomes et Gliomes

Si on rentre dans les détails, les résultats du NTP sont particulièrement cohérents avec d’autres expérimentations animales et l’ensemble des études épidémiologiques sur les utilisateurs de portables.

Les tumeurs du cœur des rats se sont développées à partir des cellules de Schwann aussi connu sous le nom de Schwannome. Les cellules de Schwann produisent les gaines de myéline qui ont pour fonction d’isoler les fibres nerveuses et d’aider à la conduction des impulsions électriques. C’est un composant clé du système nerveux périphérique et peut être retrouvé dans différents organes du corps, que ça soit chez la souris, les rats ou l’humain.

Continuer à lire :
https://electrosensible.info/2018/11/03/etude-du-ntp-le-rapport-final/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.