Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

14 sept. 2017

France : Le collectif des électrosensibles aux ondes dénonce l'impact des appareils électriques sur la santé

Le collectif des électrosensibles aux ondes dénonce l’impact des appareils électriques sur la santé
par Olivier Bohin, lechorepublicain.fr, 11 septembre 2017

Les Électrosensibles de France ne veulent pas bannir l’usage du portable ou du micro-ondes. « Mais il faudrait appliquer le principe de précaution ».

(Photo): Sophie Pelletier et Manuel Hervouet se battent pour une réglementation plus stricte d’utilisation des appareils dégageant des ondes électromagnétiques : « On est au moins écoutés. »

Rambouillet : Une clairière coupée du monde. Ce lieu, entre Aufargis et les Vaux de Cernay, n'a pas été choisi par hasard pour le rassemblement du Collectif national des électrosensibles (Priatem). « Ici, c'est une zone blanche en matière d'ondes », confie son dirigeant, Manuel Hervouet.

Selon le collectif, le terme « électrosensible » désigne toute personne « intolérante aux ondes électromagnétiques provoquées par tous les types d'appareils ménagers, portables, téléviseurs, écrans d'ordinateurs, antennes relais, compteurs électriques, etc. ». Cette sensibilité conduirait à des pathologies diverses (troubles du sommeil, perte de mémoire, troubles visuels, allergies cutanées).



Le lien supposé avec l'utilisation d'un portable ou d'un écran d'ordinateur fait l'objet d'études contradictoires. « Nous touchons un domaine où des intérêts financiers énormes sont en jeu. Néanmoins, il existe un consensus scientifique sur le fait que notre cerveau réagit aux ondes électromagnétiques. On le voit sur les scanners cérébraux. »

« Je me réveillais chaque nuit »

Plus de 3.000 personnes souffriraient de cette hypersensibilité, « à des degrés divers, dont plus de 400 en Ile-de-France. Tout commence par un picotement ou une sensation de surchauffe à la tête ». Pour Sophie Pelletier, employée d'une société d'environnement, il y a eu d'abord des réveils en pleine nuit. « C'était tous les jours. J'avais des douleurs dans la tête, je faisais de la tachycardie. J'ai eu la preuve de l'effet des ondes le jour où mon mari s'est approché de moi avec son portable. J'ai tout de suite ressenti une sorte de flux électrique traversant mon corps. Comme une petite irradiation. Cela s'est reproduit à chaque fois que je passais devant des antennes relais. »

« Difficile reconnaissance »

Après bien des démarches, Sophie Pelletier obtient le statut de travailleur handicapé, et travaille désormais chez elle. « C'est très difficile de faire reconnaître notre handicap. »

Au-delà de l'entraide entre les malades, le collectif est partenaire des organismes institutionnels pour renforcer les règles sanitaires liées à l'utilisation de tout appareil électrique. « Il faut appliquer le principe de précaution. » Et de livrer ce conseil à tout utilisateur du téléphone : « Limiter l'utilisation du portable et ne dormez pas avec ! »

Pratique. Priartem (Pour rassembler, informer et agir sur les risques liés aux technologies électromagnétiques). Tél. 01.42.47.81.54.

Olivier Bohin

http://www.lechorepublicain.fr/rambouillet/vie-pratique-consommation/2017/09/11/le-collectif-des-electrosensibles-aux-ondes-denonce-limpact-des-appareils-electriques-sur-la-sante_12545243.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.