Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 mars 2018

Nextinpact publie un dossier sur le Phonegate : La réaction du Dr Marc Arazi

Nextinpact publie un dossier sur le Phonegate : ma réaction
Par Marc Arazi, arazi.fr, 16 mars 2018

Le site Nextinpact a publié le jeudi 8 mars 2018 un dossier sur le Phonegate. Sébastien Gavois, journaliste spécialisé sur ces questions technologiques a minutieusement tenté de décrypter l’ensemble des enjeux liés à la publication par l’Agence nationale des fréquences des 442 mesures de contrôles de téléphones portables entre 2012 et 2017. Pour cela, il a eu accès aux mesures de débits d’absorption en avant-première. Ce dossier composé de trois articles est pour l’instant en accès payant.



Une remarque pourtant, il est dommage que le journaliste est émaillé son article à mon encontre de quelques qualificatifs qui me semblent tout à fait injustifiés, comme celui de : « lanceur d’alerte autoproclamé ». Comme si le statut de lanceur d’alerte était si enviable…Par ailleurs, il n’a certainement pas vu que le premier site à avoir publié les informations sur le scandale sanitaire du Phonegate est le site « Le Lanceur » .




Il n’a certainement pas non plus vu que le site « Le passeur d’alerte » me considère comme tel et à même été jusqu’à m’associer à des lanceurs d’alerte de légendes comme Julian Assange (WIKLILEAKS), Edouard Snowden (NSA) ou le Dr Irène Frachon (MEDIATOR),…Et pour finir le quotidien en ligne 94 Citoyens a publié ceci en octobre 2017 : « Marc Arazi, le lanceur d’alerte du Phonegate ». Bon j’arrête là, la liste serait trop longue…Dommage le sujet mérite un débat de fond ou le dénigrement et le parti pris n’ont pas leurs places surtout que Nextinpact milite aussi pour la transparence à longueurs de colones.






Je n’irai pas plus loin, cela me semble une polémique inutile. Par contre sur le fond, son article contient une erreur importante. En effet les industriels avaient la possibilité réglementaire jusqu’en juin 2016 de mesurer les téléphones portables pour les calculs des DAS corps à une distance de 15 à 25 mm et non de 0 à 25 mm. C’est un point essentiel et j’espère que Sébastien Gavois en conviendra et fera la correction nécessaire.

Enfin et c’est certainement l’information la plus importante, Gilles Brégant, Directeur Général de l’ANFR, annonce à Nextinpact, que des procédures sont en cours contre les fabricants de certains téléphones portables et que des sanctions sont à venir dans les prochaines semaines. C’était depuis le début de cette affaire une de nos demandes tant à l’ANFR qu’auprès des ministres concernés. Cela aurait pu au moins être mentionné comme lié à l’action que nous menons depuis 20 mois. Dommage cet oubli…




http://arazi.fr/wp2/2018/03/nextinpact-publie-un-dossier-sur-le-phonegate-ma-reaction/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.