Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

2 sept. 2019

Suisse : Canton Vaud : Près de 450 oppositions au mât 5G de Salt à Savigny

Près de 450 oppositions au mât 5G de Salt à Savigny

Ondes : Les riverains se sont mobilisés contre le projet d'antenne de 25 mètres en bordure des habitations.

Par Laurent Antonoff, ABO+, 24heures.ch, 28 août 2019 (article accompagné d'une vidéo du témoignage d'une personne électrohypersensible)

Un comité contre le projet s'est mobilisé à Savigny à grand
renfort d'affichettes et de flyers. 
Image: Marius Affolter
La mise à l’enquête de l’installation de téléphonie prévue par Salt Mobile SA à Savigny est terminée. Elle a engendré près de 450 oppositions au projet de mât d’une hauteur de 25 mètres. «J’ai été émerveillée par toute cette mobilisation des voisins, mais aussi des gens que je ne connaissais pas. Le positif de toute cette histoire, c’est que j’ai rencontré des gens admirables», confie Catherine Senn. Elle est membre du comité de mobilisation contre le projet de Salt, prévu hors zone à bâtir, et première voisine du futur mât qui se dresserait à une dizaine de mètres de sa maison.

Ce qui inquiète (voir ci-dessous le témoignage vidéo d'un électrosensible) les opposants, c’est que Salt a annoncé que sa nouvelle installation lui permettra d’exploiter les bandes de fréquences basses, les bandes de fréquences hautes afin, entre autres, de fournir la 5G sur la zone concernée. Carte à l’appui, ils assurent que 440 familles seront concernées par le rayonnement direct de l’antenne, soit près de 1200 personnes.



La Municipalité de Savigny a préavisé défavorablement à la demande de l’installation de Salt, notamment en raison de la trop grande proximité de l’antenne avec les habitations. «Notre marge de manœuvre dans ce dossier n’est pas grande. Nous ne sommes pas compétents en ce qui concerne les effets de la 5G, et nous ne le sommes pas non plus pour ce qui est des constructions hors zone à bâtir. Ce sont les services du Canton qui se prononceront», commente la syndique, Chantal Weidmann Yenny.

L’État devrait se prononcer d’ici à la fin du mois de septembre. S’il dit oui au projet de Salt, la Commune aura 30 jours pour faire recours et éventuellement refuser le permis de construire.

https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/450-oppositions-mt-5g-salt-savigny/story/30816826

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.