Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

18 oct. 2014

Le Wi-Fi endommage l'ADN des ovules et toute la descendance des femmes : Extraits d'une interview de Barry Trower

Le WIFI endommage l’ADN des ovules & toute la descendance des femmes
by (Free) Hugues

Regardez ce vidéo de 14 minutes : Barrie Trower parle de la nocivité du Wi-Fi.

Un physicien expert en micro-ondes ayant travaillé pour la Navy, révèle que les micro-ondes sont employées couramment par les armées et les gouvernements pour nuire à des opposants ou des ennemis en les rendant malades et ainsi les faire mourir à petit feu.

C’est déjà suffisamment cynique et horrible comme cela, mais Barry Trower explique que le pire, c’est le Wi-Fi : les micro-ondes du Wi-Fi altèrent le matériel génétique et plus spécialement l’ADN des ovules, au point que toute la descendance d’une femme atteinte par ces radiations sera impactée de manière irréversible.

Des révélations de premier ordre à connaître absolument.
Extraits d’une interview de Barry Trower

16 oct. 2014

Mobile, WiFi... Des mesures pour protéger les petits

En mars dernier, la Belgique a interdit
l'usage du téléphone portable chez les
enfants de moins de 6 ans.
(Pas la photo avec l'article original.)
Cet excellent article, publié dans le magazine français, "Parents", n'est plus disponible ni sur Internet, ni sur le site de "Parents".  Nous l'avons retapé de la version scannée, placée sur la page Facebook de l'association suisse, l'ARA (www.alerte.ch - Association romande alerte aux ondes électromagnétiques) - lien Facebook.  [C'est nous qui mettons l'accent sur certaines parties du texte.]

Mobile, WiFi… Des mesures pour protéger les petits
par Candice Satara-Bartko, Parents, août/septembre 2014

Babyphones, tablettes, portables… Difficile aujourd’hui d’échapper aux ondes. Par précaution, de nouvelles recommandations pourraient bientôt entrer en vigueur. Comment limiter l’exposition des enfants ?

Le Wifi sera-t-il finalement interdit dans les crèches et dans les maternités ? Le Sénat vient de repousser à octobre une proposition de loi sur les ondes, qui prévoyait notamment cette mesure. Le texte, voté en janvier dernier par l’Assemblée nationale, avait déjà été largement édulcoré par rapport à sa version d’origine. « Nous aurions en effet préféré que l’interdiction soit aussi étendue aux écoles maternelles, mais c’est une première étape, se réjouit la députée Laurence Abeille, auteure de la proposition de loi. On reconnaît enfin qu’il est urgent de protéger les plus jeunes de cette pollution subie en permanence. »

7 oct. 2014

Sein contre portable: danger

OCTOBRE : Mois de sensibilisation au cancer du sein

Sein contre portable:  danger
par Meris Michaels, Tribune de Genève (courrier des lecteurs), 19-20 octobre 2013

Les cas de cancer du sein chez les jeunes femmes augmentent à Genève. Cette tendance a été confirmée par des études au niveau européen. Une des raisons pourrait-elle être leur habitude de tenir leur téléphone portable dans le soutien-gorge ? Les fabricants de portables avertissent les utilisateurs d'éviter le contact avec la peau. Les notices d’Apple, par exemple, conseillent de garder l’iPhone à une distance d'au moins 15 mm du corps, car ces appareils émettent un rayonnement électromagnétique, classé possiblement cancérigène par l’OMS. Aux Etats-Unis, certains médecins voient de plus en plus de cancers du sein chez des femmes de 21 à 39 ans, sans prédispositions génétiques au cancer, mais qui, depuis plusieurs années, portaient leur téléphone dans le soutien-gorge une partie de la journée. Ces tumeurs sont parfois agressives et, en dépit d’une mastectomie, il y a des métastases. Garder le portable dans le soutien-gorge est plus commun qu’on ne croyait chez les jeunes femmes : pendant le jogging, en conduisant la voiture, pour les cacher à l’école ou au travail... La sensibilisation de la jeunesse aux risques de cette pratique doit désormais faire partie des campagnes de prévention du cancer du sein.