Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 août 2016

L'effet du film «Demain»

Les jardins collectifs (ici à Detroit) font partie des
initiatives les plus répandues qui sont apparues dans la
foulée du film "Demain" (image tirée du film).  Image:  DR
L'effet du film «Demain»
par Lucie Monnat, Tribune de Genève,
30 août 2016

Environnement : Les collectifs souhaitant appliquer les solutions du film écolo se multiplient.

Au Grütli, en cette fin du mois d’août, la salle de cinéma se remplit en quelques minutes à peine. Des dizaines de déçus devront se rabattre sur une prochaine séance du film Demain. Un véritable succès pour les Verts genevois, qui ont organisé plusieurs séances dans le canton.

Plus de neuf mois après sa sortie, le film continue d’être projeté sur les écrans romands. Rarement un film sur l’écologie avait remporté un tel succès: sorti en décembre 2015, le long-métrage réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion a attiré plus d’un million de téléspectateurs rien qu’en France et a gagné un césar.

29 août 2016

L’industrie des telcos connaît les risques, dépose un brevet, mais ne fait rien

L’industrie des telcos connaît les risques, dépose un brevet, mais ne fait rien
jay / electrosensible.info, 24 août 2016

De nos jours, les réseaux sans fil se sont démocratisés notamment avec les box internet qui font office de point accès mais aussi de réseau communautaire, pas moins de 26 millions d’abonnements ADSL en France en 2014 qui sont généralement accompagné de ce genre d’équipement. À cela vient s’ajouter la téléphonie mobile avec les antennes relais sans parler des téléphones portables qui eux aussi nous exposent aux ondes électromagnétiques non ionisantes de basse intensité. Mais saviez-vous qu’au moins une partie de l’industrie des télécoms est informé que cette exposition est néfaste, qu’elle a des solutions pour réduire notre exposition mais qu’elle ne les mets pas en place car la législation leurs permet, grâce aux normes peu contraignantes de l’ICNIRP, de continuer à nous exposer inutilement.

Continuer à lire :
https://electrosensible.info/2016/08/24/lindustrie-des-telcos-le-sait-depose-un-brevet-mais-ne-fait-rien/

10 août 2016

France : Dès 2017, les employeurs devront protéger leurs salariés contre les ondes électromagnétiques

Dès 2017, les employeurs devront protéger leurs salariés contre les ondes électromagnétiques
par Xavier Berne, nextinpact.com, 8 août 2016

A compter du 1er janvier 2017, les employeurs devront respecter de nouvelles règles visant à protéger leurs salariés des champs électromagnétiques émis par les (nombreux) appareils électroniques présents dorénavant dans les entreprises. Un décret a été pris en ce sens ce week-end par le gouvernement.

Ces dispositions, qui viennent transposer une directive européenne, ont pour ambition d’améliorer « la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, qui reposait jusqu'alors sur les seuls principes généraux de prévention », explique l’exécutif. Dès l’entrée en vigueur de ce décret, l'exposition d'un salarié à des champs électromagnétiques ne devra pas dépasser les valeurs limites d'exposition suivantes :

9 août 2016

Un électrosensible espagnol reconnu par la justice ibérique

Un électrosensible espagnol reconnu par la justice ibérique
jay / electrosensible.info, 8 août 2016

Force est de constater que la justice semble un peu plus considérer le statut de handicap à des personnes se déclarant intolérantes aux champs électromagnétiques quelque soit le pays a contrario de la « science » qui s’oriente toujours un peu plus vers l’effet psychologique. Il y a avait déjà eu un précédent en France avec le cas de Marine Richard qui avait été reconnue par le tribunal de l’incapacité de Toulouse, ce dernier à l’époque, avait défini son taux de handicap à plus de 85% ce qui lui donnait droit à une allocation. Quasiment 1 an après le jugement français, c’est la justice espagnole qui donne à son tour raison à un malade des ondes.

Ancien ingénieur de 47 ans en télécommunication chez Ericsson, Ricardo de Francisco, développe différents symptômes lorsqu’il est exposé aux champs électromagnétiques générés par les moyens de communication modernes, acouphènes, maux de tête, irritabilité, esprit brumeux, altération de la mémoire à court terme et de la concentration. Au début, il pensait être fou mais des experts ont écarté cette hypothèse. Son état de santé ne lui permettait plus de travaillé au sein de sa société car il n’y avait pas d’espace de travail ou l’exposition était limitée, de ce fait, il a été licencié pour électrosensibilité.

Continuer :
https://electrosensible.info/2016/08/08/un-electrosensible-espagnol-reconnu-par-la-justice/

5 août 2016

Témoignage de l'hospitalisation d'une personne électrohypersensible

Nous partageons une lettre adressée au service marketing et communication d'un hôpital en Suisse, écrite par une personne électro-hypersensible, qui a subi en urgence une intervention à cet établissement.  

Témoignage de l'hospitalisation d'une personne électrohypersensible
Posté le 5 août 2016

Concerne : OP... d’urgence et hospitalisation...

Les réponses sur votre questionnaire méritent des explications car j’ai passé chez vous 2 nuits et 3 jours en Zombie totale, avant de redevenir normale une demi-heure à peine après mon départ.

Tout de mon séjour aurait pu être parfait (de l’accueil chaleureux et peu bureaucratique, à la façon dont chacun s’est comporté avec calme, gentillesse et efficacité, de la salle d’OP à la chambre) si ce n’est pour un bémol qui a tout fait basculer : je suis « EHS « (électro-hyper-sensible) depuis 3 ans. Cela veut dire que je supporte mal les ondes électromagnétiques des hautes (WIFI, Natel, DECT, Antennes-Relais etc.) comme des basses fréquences (électricité de maison, ampoules « économiques » etc.).

Espagne : Une déclaration de la Haute Cour de Madrid considère "l'électrosensibilité" comme motif d'invalidé permanente totale

Ricardo de Francisco travaillait à Ericsson. comme
ingénieur en télécommunications.
Une déclaration considère pour la première fois l' "électrosensibilité" comme motif d'invalidité permanente totale
par Patricia Esteban, noticias.juridicas.com
3 août 2016

[Traduction par Google.]
 
Une récente décision de la Haute Cour de Madrid, n ° 588/2016 du 6 Juillet 2016 (rapporteur. M. Miguel Moreiras Cabellero) a reconnu pour la première fois une situation d'incapacité permanente totale pour l'exercice de leur profession à un ingénieur en télécommunications souffrant d'un syndrome rare, «syndrome de électrosensibilité (EHS)", ce qui l'empêche de travailler dans des environnements avec des champs électromagnétiques. Il ne reconnaît pas, cependant, une incapacité permanente absolue.

Ce syndrome peu connu provoque un certain nombre de symptômes (maux de tête, troubles du sommeil ou des douleurs musculaires, voire agressive), maintenant reconnu pour la justice comme invalidantes, dont l'origine est l'exposition aux champs électromagnétiques.

L'ingénieur souffrant de ce syndrome avait fait appel du jugement dans la supplication instance Tribunal du travail n ° 11 de Madrid, qui a rejeté sa requête et a acquitté l'Institut National de Sécurité Sociale (INSS), qui avait refusé le bénéfice économique.

2 août 2016

France : Consultation EHS Cochin/ANSES : Témoignage

"Faire passer les électrosensibles pour
des malades mentaux!"
Témoignage de Coralie 
Consultation EHS Cochin/ANSES 
2012

Je me permets de porter à votre connaissance les faits suivants : Il y a trois ans je suis devenue électrosensible, diagnostiquée après toute une série d’examens par le Professeur Dominique Belpomme. 

Je découvre sur un site d’électrosensibles que des consultations s’ouvrent un peu partout en France avec une liste de médecins proposant des consultations permettant la "prise en charge" de personnes électrosensibles. 

Enfin le Ministère de la Santé par le biais de l’ANSES avec un réseau de médecins s’intéressent à cette pathologie, je vais enfin peut-être bénéficier d’une reconnaissance, d’un suivi médical, des dernières avancées, d’un traitement, de conseils … enfin quelque chose susceptible d’améliorer mon état qui se dégrade lentement et immuablement.