Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

28 févr. 2016

Le wi-fi n'est pas le bienvenu à bord

Le nouveau Boeing 777 de la compagnie nationale.  Keystone
Le wi-fi n'est pas le bienvenu à bord
Courrier des lecteurs, 24 heures,
26 février 2016

A propos de l'article en ligne intitulé "Le 'Triple 7' de Swiss rend visite aux Genevois" (24 heures du 8 février 2016)

Plus que les attraits du Boeing 777 : coussins plus confortables, kiosque self-service, wi-fi, c'est la santé générale et la sécurité de toutes les personnes à bord qui priment.

Le wi-fi émet des ondes électromagnétiques, classées "peut-être cancérigènes pour l'humain" par le Centre international de recherche sur le cancer. Les effets nocifs du Wi-Fi comprennent les troubles cardiaques ou neurologiques affectant la fonction cérébrale, la stabilité mentale, les capacités cognitifs, même chez un individu sans antécédents médicaux. Ces effets sont amplifiés dans l’espace métallique de la cabine.

Le personnel à bord est déjà exposé au rayonnement ionisant qui le rend plus vulnérable aux troubles de fertilité et au cancer.

27 févr. 2016

France : La reconnaissance de l’électrosensibilité : Recours en contentieux

Crédit : Frédéric BISSON – CC by SA 2.0
Et un Recours en contentieux
jay, electrosensible.info, 23 février 2016

La reconnaissance de l’électrosensibilité semble être un vrai chemin de croix en France, surtout si vous avez été malade en dehors du cadre du travail ou si vous avez comme moi, démissionner car j’ai personnellement sous-estimé la gravité de ma pathologie, ce qui du coup, rend compliqué sa prise en charge comme maladie professionnelle par l’assurance-maladie.

Dans ce cas présent, vous êtes obligé de passer par la Maison départementale des personnes handicapées et qui d’après les retours dont j’ai connaissance, statut régulièrement sur un taux d’incapacité inférieur à 50% ce qui implique qu’il n’y a aucune aide d’ordre financière et seule le recours en contentieux semble être une option payante.

24 févr. 2016

Electro-sensibilité, le cri d’alarme des médecins

« Une augmentation dramatique de maladies graves et chroniques »

Electro-sensibilité, le cri d’alarme des médecins

par Marie Astier (Reporterre), 19 février 2016

Adoptée il y a un an, la loi sur les ondes électromagnétiques, bien que timide, va permettre de mieux réguler l’implantation des antennes-relais. Néanmoins, les électro-hypersensibles bataillent toujours pour faire reconnaître la maladie des ondes.

Il y a un an, après une série de déboires parlementaires, la loi sur les ondes était enfin adoptée. Un premier texte, timide, relatif à « la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques ». Où en est-on aujourd’hui ? Les décrets d’application de la loi sont prêts, mais pas encore publiés. Pas de quoi s’inquiéter pour l’instant, rassure la députée écolo à l’origine de la loi, Laurence Abeille. D’ici quelques mois, l’implantation d’antennes-relais sera soumise à de nouvelles règles.

22 févr. 2016

Pétition : Reconnaitre en urgence l'électro hypersensibilité comme handicap

Veuillez signer la pétition.  Les personnes d'autres pays peuvent signer.

Reconnaitre en urgence l'électro hypersensibilité comme handicap


Petitioning ministère de la santé and 1 other [Secrétaire d'Etat en charge du handicap, France]

Michèle RIVASI Bruxelles, Belgium

La députée et l’eurodéputée écologistes Laurence ABEILLE et Michèle RIVASI ont organisé jeudi 11 Février pour la première fois à l’Assemblée nationale un Colloque pour la reconnaissance de l'électro hypersensibilité comme handicap.

Il y a urgence à agir dès aujourd’hui, car face au déploiement actuel des objets connectés, les expérimentations de la 5G pour la téléphonie mobile et toujours plus de wifi dans les lieux publics, nous sommes plus que jamais entourés d’un « brouillard d’ondes », nuisible pour notre santé à tous. Fin août dernier, un tribunal a reconnu un handicap à 80% à une femme souffrant d’électro-hypersensibilité.

Le professeur Belpomme, présent à ce Colloque, a présenté ses recherches sur plus de 1200 patients électro-hypersensibles et chimico-sensibles ; il démontre la réalité de cette pathologie.

21 févr. 2016

France : Colloque sur l’électrosensibilité du 11 février 2016

Si vous voulez appuyer l' initiative, "Reconnaitre en urgence l'électro hypersensibilité comme handicap", vous pouvez signer la pétition qui se trouve à cette adresse : Change.org


Crédit : freepenguin – CC BY-SA 3.0
Colloque sur l’électrosensibilité
jay / electrosensible.info, 21 février 2016

Le jeudi 11 février dernier, un colloque sur la reconnaissance de l’électrosensibilité a été organisé par la Député Laurence Abeille et la Député européenne Michèle Rivasi. Le but était de sensibiliser à cette question à travers des tables rondes et des témoignages de malades ou de proches dont le but final était de remettre un appel à la reconnaissance de cette pathologie signé par différents professionnels de la santé à la ministre de la Santé.

Personnellement, je ne m’y suis pas rendu car je suis déjà sensibilisé à la chose dans tous les sens du terme si je puis dire, et comme c’était destiné a priori aux professionnels de la santé j’aurais pris une place aux dépends de quelqu’un à qui ça aurait pu être bénéfique pour appréhender cette maladie environnementale. C’est donc à partir des différents articles dans la presse que je vais faire une petite revue de presse car cet événement a été assez peu relayé et dans la majorité des cas, c’est un copié-collé d’un article de l’AFP qui a été publié.

14 févr. 2016

L'électro-hypersensibilité, une souffrance en mal de reconnaissance

L'électro-hypersensibilité, une souffrance en mal de reconnaissance
Huffington Post France, 9 février 2016

Laurence Abeille, Députée EELV du Val-de-Marne
Michèle Rivasi, Députée européenne Europe Ecologie-Les Verts (France), fondatrice de la CRIIRAD
Dominique Belpomme, Professeur de cancérologie à l'université Paris-Descartes
Pierre Le Ruz, Président du CRIIREM, ex-administrateur à la Société Française de Radio Protection

Troubles visuels et cognitifs, acouphènes ou encore dépression. En tant que professionnels de la santé, nous avons constaté la multiplication de ces symptômes au cours des dernières années.

Ces troubles peuvent bien sûr être la conséquence de nombreux facteurs mais nous avons remarqué qu'ils tendent à se manifester de manière plus intense quand l'exposition aux ondes électromagnétiques s'accroit dans l'environnement de nos patients.

13 févr. 2016

Appel de médecins pour faire reconnaître l’électrosensibilité

Photo JEAN-SEBASTIEN EVRARD. AFP
«Les électrosensibles existent mais ce sont des fantômes. On a voulu les faire exister. Il y a des médecins, des chercheurs qui s’en occupent mais le ministère de la santé ne tient pas compte de ces maladies émergentes», a déclaré Mme Rivasi, lors d’une conférence de presse.

«On soigne les gens mais on ne s’intéresse pas à l’environnement dans lequel ils vivent», a commenté pour sa part Mme Abeille. «C’est le même processus que l’amiante. Il a fallu 100 ans pour reconnaître que c’était mortel», a-t-elle estimé.

Appel de médecins pour faire reconnaître l’électrosensibilité
par AFP, liberation.fr, 11 février 2016

Une cinquantaine de médecins et professionnels de la santé ont exhorté jeudi le gouvernement à reconnaître l’électrosensibilité comme une pathologie ayant un impact sanitaire.

L’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, qui serait causée par les antennes relais de téléphonie mobile ou les portables, provoquerait de multiples maux dont des troubles du sommeil, cognitifs, maux de tête.

12 févr. 2016

Appel de médecins et professionnels de santé - "Pour mieux comprendre et reconnaître l'électro-hypersensibilité"

APPEL DE MEDECINS ET PROFESSIONNELS DE SANTE – « POUR MIEUX COMPRENDRE ET RECONNAITRE L’ÉLECTRO-HYPERSENSIBILITÉ »
michele-rivasi.eu, 11 février 2016

APPEL de MEDECINS et PROFESSIONNELS DE SANTE

à l’occasion du colloque du 11 Février 2016 à l’Assemblée nationale
« Pour mieux comprendre et reconnaitre l’électro-hypersensibilité »

Nous, médecins, scientifiques et professionnels de santé,

Considérant l’appel de Fribourg lancé en 2002 par des médecins, nous constatons ces dernières années au cours de nos consultations, une augmentation dramatique de maladies graves et chroniques chez nos patients, telles que:

Les symptômes généralement constatés à l’utilisation du téléphone portable :

- douleur et/ou une chaleur dans l’oreille
- troubles de la sensibilité superficielle à type de dysesthésies(fourmillements, picotements, brûlures, voire prurit) au niveau du visage, du cuir chevelu ou du bras

Puis peu à peu, et de façon permanente :

5 févr. 2016

Perturbateurs endocriniens: « Si on ne fait rien, nos petits-enfants seront des mutants! »

Molecule Man / Wolfgang Staudt via Flickr
CC 
License by.
Perturbateurs endocriniens: «si on ne fait rien, nos petits-enfants seront des mutants!»
by Lucile Berland, slate.fr,
2 février 2016

Scientifiques en alerte, citoyens sous-informés, industriels pas pressés et politiques dépassés: la lutte contre ces molécules dangereuses répandues un peu partout depuis un demi-siècle avance à pas comptés.

Asthme, puberté précoce, problèmes de libido ou d’érection, malformations génitales, stérilité, diabète de type 2, obésité, baisse du QI, autisme, intolérances alimentaires et maladies inflammatoires, cancers du sein ou de la prostate… Depuis les années 1990, des toxicologues et biologistes, de plus en plus nombreux à travers le monde, étudient les effets potentiels de petites molécules présentes partout dans notre environnement. Ils leur ont donné le nom un peu barbare de «perturbateurs endocriniens».

Vingt-cinq ans plus tard, le grand public ne l’a toujours pas retenu. Pourtant, ces particules produites dans nos usines pétrolières, cosmétiques ou pharmaceutiques, et que nous consommons en masse, ont très probablement de graves effets sur notre santé et sur l’environnement.

4 févr. 2016

Pesticides toxiques produits par Syngenta: Paraquat et Atrazine

La campagne “Stop Paraquat”, menée par des organisations non gouvernementales, des syndicats et des scientifiques du monde entier, appelle à cesser la production et interdire l’usage de cet herbicide hautement toxique.  Fabriqué et distribué par la compagnie suisse Syngenta,  le paraquat est interdit en Suisse depuis 1990 et dans l’Union européenne depuis 2007.  Syngenta continue à vendre cet herbicide toxique dans plus de 100 pays.  On l’utilise dans les plantations de bananes, café, huile de palme, caoutchouc, ananas et autres fruits, et aussi sur les champs de maïs et de riz.

Les effets néfastes sur la santé comprennent des lésions aux yeux,  saignements de nez,  irritations et brûlures de la peau, nausées,  vomissements, douleurs et problèmes respiratoires.  L’exposition à des doses même très faibles, pendant une longue durée peut nuire aux poumons, au système nerveux, et au cerveau. Elle peut aussi causer des malformations congénitales et augmente les risques de maladie de Parkinson.

3 févr. 2016

Suisse : La vaccination contre le papillomavirus est conseillé aux garçons

"Les Vaudoises deviennent méfiantes : L’Unité vaudoise de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire suit attentivement le recul du nombre de jeunes filles vaccinées contre le papillomavirus. Pour son responsable, le Dr Olivier Duperrex, cette baisse est probablement liée aux polémiques dont le vaccin Gardasil fait régulièrement l’objet. «Au début du programme de vaccination, nous touchions les deux tiers des filles. Aujourd’hui, on est au-dessous des 50%. Cette diminution progressive n’est pas étonnante. C’est probablement le résultat des débats polémiques qui ont eu lieu en France en 2014. L’effet de ces polémiques est dramatique et engendre une baisse des vaccins demandés à l’école.» " [Tant mieux !  C'est un vaccin dangéreux.  Voir le prochain message.]

Le vaccin est conseillé aux garçons, mais pas payé
par Marie Nicollier, 24 heures, 1er février 2016

Papillomavirus : La vaccination contre le virus est recommandée aux jeunes hommes depuis un an. Elle sera remboursée dès le mois de juillet

L’Office fédéral de la santé publique recommande depuis mars 2015 la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) non seulement aux jeunes filles, mais aussi aux garçons de 11 à 26 ans, idéalement entre 11 et 14 ans. Côté factures, les deux sexes ne sont pourtant pas logés à la même enseigne. L’école vaudoise, qui vaccine les élèves volontaires en 9e année, a fait savoir aux parents que la piqûre était remboursée uniquement pour les demoiselles.

2 févr. 2016

Produits chimiques : nos enfants en danger : Cash Investigation - 2 février 2016 sur France 2

AUJOURD'HUI !

PROCHAIN CASH INVESTIGATION en prime time mardi 2 février sur FRANCE 2
Produits chimiques : nos enfants en danger

pltv.fr

UNE ENQUÊTE DOCUMENTAIRE DE MARTIN BOUDOT POUR CASH INVESTIGATION
Mardi 2 février à 20h50 sur FRANCE 2


Il existe une menace chimique qui pèse sur nos enfants et que les parents ne peuvent pas combattre.
Des polluants que nous ne voyons pas, que nous ne sentons pas mais auxquels nos enfants sont bien exposés. Des particules dangereuses, cachées dans notre alimentation ou dans l’eau que nous buvons. Des polluants tapis dans nos meubles ou dans la poussière de nos maisons. Chaque jour, les enfants peuvent être exposés jusqu’à 128 résidus chimiques. Certains de ces produits sont cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques, neurotoxiques..
Les enfants sont les plus vulnérables car leur cerveau, leur corps, sont en plein développement.