Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

22 juil. 2017

Pour un nombre grandissant d'experts médicaux, la pollution électromagnétique est devenue le plus grand risque pour la santé du 21ème siècle

Pollution électromagnétique se protéger de l’électrosmog
par Olivier Desurmontagendaplus.be

Tout le monde a entendu parler des ondes électromagnétiques. Ces fréquences vont de la gamme extrêmement basse [lignes électriques et distribution du courant à 50 Hertz] à la gamme des hyperfréquences [entre 300 MHz et 300 GHz] générées par les télécommunications sans fil. Nous sommes malheureusement exposés 24h/24 à ces champs artificiels qui constituent une pollution électromagnétique croissante et ont une action délétère sur notre santé.

21 juil. 2017

"Je suis moins libre qu'un prisonnier"

Pour sortir, Gwenaëlle Kobyliansky enfile une
"burka" tissée avec du fil dârgent et porte des
lunettes spéciales. Cet équipement la protège
temporairement des ondes.  Aude Zuber
"Je suis moins libre qu'un prisonnier"
par Aude Zuber, journaldujura.ch, 17 juillet 2017

Devenue électrosensible à un degré sévère, Gwenaëlle Kobyliansky a vu sa vie radicalement changer.

Tout a commencé il y a une dizaine d’années. Lorsque Gwenaëlle Kobyliansky téléphonait depuis un portable, elle ressentait une faible douleur à l’oreille et sa mâchoire se paralysait. A ce stade, elle ne s’en est pas réellement inquiétée. Elle évitait simplement l’utilisation du mobile. Elle a continué à vivre normalement. Mais les choses ont empiré. Il y a quatre ans, sa famille a accueilli un étudiant qui a installé un réseau wifi. «Je trouve cette technologie pratique, alors j’ai volontiers accepté. Mais quatre jours après, je ne parvenais plus à marcher. Mon genou ne se levait plus. J’ai cru que je souffrais de rhumatisme», s’exclame Gwenaëlle Kobyliansky. Celle-ci est allée consulter une naturopathe qui lui a diagnostiqué une électrosensibilité.

Près de 5% des habitants du pays vivent le même calvaire que Gwenaëlle Kobyliansky. Ils affirment souffrir de symptômes causés par les ondes électromagnétiques. Maux de tête, épiderme et organes qui chauffent, fatigue, évanouissement, douleurs articulaires, irrigation plus lente du cerveau, pulsion suicidaire sont des maux souvent cités.

18 juil. 2017

[Communiqué] Phonegate* : Un retard inexcusable d’un an dans la transmission par l’ANFR des résultats de mesures des téléphones portables

[Communiqué] Phonegate* : Un retard inexcusable d’un an dans la transmission par l’ANFR des résultats de mesures des téléphones portables
par Marc Arazi, arazi.fr,18 juillet 2017

Dans sa réponse à nos demandes de communication complémentaires, Monsieur Gilles Brégant, Directeur Général de l’Agence nationale des Fréquences (ANFR) n’hésite pas à utiliser de nouvelles raisons pour les moins infondées et déloyales pour refuser ou retarder la communication de certaines données. C’est de cette manière qu’une année (la publication des premières données de Débit d’absorption spécifique (DAS) datant du 1er juin 2017) a été perdue au détriment de l’information et de la prévention des risques pour la santé et la sécurité des utilisateurs de téléphones portables français et européens. Temps précieux gagné par les fabricants qui ont déjà largement profité de la faillite du système du contrôle communautaire depuis 1999 et qui bénéficient depuis le 13 juin 2017 d’une nouvelle Directive Européenne (Dir 2014/53/UE) qui leur fait la part belle et veut les exonérer d’éventuelles actions juridiques (article 42).

Et que penser du silence assourdissant des deux ministres, Monsieur Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Madame Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, à notre courrier du 19 juin 2017, qui pourtant ont fait tous deux de la santé, leurs priorités. En serait-il autrement face à la puissante industrie de la téléphonie mobile?

12 juil. 2017

Suisse : Roaming et "Phonegate"

Téléphonie mobile : Roaming et "Phonegate"
Attention à ne pas faire exploser sa facture de mobile
cet été!  Reuters
par Meris Michaels, Courrier des lecteurs, 
24 heures, 7 juillet 2017

A propos de l'article intitulé "Roaming:  comment éviter une facture salée?" 
(24 heures du 23 juin 2017)

Beaucoup de déception chez les Suisses à propos de la nouvelle directive européenne sur le roaming, sans aucune attention accordée à l'évolution du scandale de « Phonegate » révelant que neuf téléphones mobiles sur dix dépassent les normes légales de rayonnement fixées par l’Union européenne lorsqu’ils sont utilisés en contact avec le corps. Ces mêmes normes régissent la Suisse.

Ce scandale, qui fait echo au « Dieselgate » en termes de faillite des protocoles de contrôle internationaux, risque d’être bien plus grave.

7 juil. 2017

La jeunesse ne s'indigne plus

(Choix d'image par "Mieux Prévenir" - 2016)
La jeunesse ne s'indigne plus
par Daniel Fortis, Courrier des lecteurs, Tribune de Genève, 19 juin 2017

Le président américain Trump a défié le monde en refusant de signer les accords de Paris sur le climat. Son cynisme a brisé la solidarité de 195 pays engagés à protéger les générations futures. A ce « bras d’honneur» fait à la planète, quelle a été la réaction de nos jeunes et de nos étudiants ? Rien. Aucune manifestation, aucune révolte, aucune marche de protestation. Cette résignation est décevante. Au siècle précédent, les étudiants se mobilisaient et s’insurgeaient pour défendre leurs idéaux et leur avenir. Aujourd’hui, le culte de la jouissance et des divertissements, la dictature de l’apparence et le consumérisme compulsif étouffent notre jeunesse. Les GAFA ( Google, Apple, Facebook et Amazon) investissent leur cerveaux à tel point qu’ils ne perçoivent plus les enjeux et l’urgence de la situation. Pourquoi ne descendent-ils pas dans la rue pour s’indigner de la prise en otage de leur avenir? Ils sont pourtant capables d’aller à un concert à Manchester pour défendre leur mode vie ( privilégiée) d’une nébuleuse terroriste. Ils ne voient pas le danger de voir leur vie (tout court) et ,surtout, celle des laissés-pour-compte de la mondialisation, bouleversée par les changements climatiques. L’intelligence et le bon sens sont aujourd’hui marginalisés par l’hyper-information formatée et uniforme, par le cloisonnement sociétal créé par les réseaux sociaux et par l’avènement de l’intelligence artificielle. Mais , celle-ci, sera-t-elle capable d’éviter, en 2100 , à nos petits-enfants de vivre dans des serres climatisées au milieu des océans ?

La Suisse sort du nucléaire! Vraiment?


La centrale nucléaire de Beznau, la plus ancienne centrale
en activité au monde.   Elle cumule 48 ans d'activité et
925 microfissures sur la cuve de son réacteur.
La Suisse sort du nucléaire! Vraiment?
par Anne-Cécile Reimann, Lettre De Lecteurlecourrier.ch, 31 mai 2017

Anne-Cécile Reimann, militante de Contratom, rappelle que la «stratégie énergétique 2050», récemment acceptée en votation, ne fixe aucun délai concernant la fermeture des centrales nucléaires en activité.

Le 21 mai dernier, le peuple suisse a accepté en votation la «stratégie 2050», qui marque une avancée certaine dans le processus de transition énergétique indispensable pour préserver le climat et notre planète. Mais là où le bât blesse, c’est que le résultat de cette votation soit annoncé sans aucune réserve comme une concrétisation d’une sortie du nucléaire de la Suisse, alors que c’est loin d’être le cas.

6 juil. 2017

Syndrome aérotoxique : quand l'air de l'avion devient nocif

En 2015, plus de 3,5 milliards de passagers et 1,5 million
de membres d'équipage auraient été exposés à de faibles
niveaux d'huiles de moteur.  
© MEIGNEUX/SIPA
Syndrome aérotoxique : quand l'air de l'avion devient nocif
par Lise Loumém Spécialiste santé au pôle digital de Sciences et Avenir, 5 juillet 2017

Des chercheurs britanniques alertent sur les risques du syndrome aérotoxique, trouble méconnu survenant en avion et pouvant être à l'origine de symptômes handicapants pour les pilotes.

Même si vous prenez souvent l'avion, il y a fort à parier que vous n'ayez jamais entendu parler du syndrome aérotoxique, ce trouble survenant lorsque l'on est exposé en vol à des fumées d'huile de moteur. Pourtant, ce phénomène serait loin d'être rare. C'est ce que montrent des chercheurs de l’Université de Stirling et d'Ulster (Royaume-Uni) dans deux études parues dans Public Health Panorama, revue de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des conclusions inquiétantes que des compagnies et fédérations aéronautiques n'ont pas manqué de relayer afin de sensibiliser le personnel navigant.

Somnolence et troubles respiratoires lors des phases cruciales de vol

3 juil. 2017

Alerte aux écrans pour les enfants en bas âge

[Il est intéressant de noter que l'Association des médecins du canton de Genève a exclu cet article de leur Revue de presse !]

Alerte aux écrans pour les enfants en bas âge
par Pascale Bierimis, lematin.ch, 3 juillet 2017


La surexposition numérique entraînerait des symptômes de type autistique chez les petits de 0 à 4 ans, selon un médecin dans une vidéo qui fait le buzz

Depuis plusieurs semaines, le Dr Anne Lise Ducanda endosse le costume de lanceuse d’alerte. Et crée le buzz sur le Web, avec un message inquiétant. Spécialiste en protection maternelle et infantile (PMI) dans la région parisienne, elle affirme en effet que de plus en plus d’enfants de moins de 4 ans développent des troubles de type autistique, parce qu’ils passent trop de temps devant un petit écran.

Elle décrit des bambins dans leur bulle, indifférents au monde qui les entoure, qui ne jouent pas avec les autres, ne comprennent pas des consignes toutes simples, sont inhibés ou au contraire très agités, intolérants à la frustration, parfois agressifs…

Manque de stimulation


Danger des ondes de portables : en route vers un "phonegate" ?

L'utilisation du téléphone portable commence aujourd'hui
de plus en plus jeune - Catherine Delahaye/SIPA
Danger des ondes de portables : en route vers un "phonegate"?
par Emmanuel Lévymarianne.net/,
3 juillet 2017

Médecin, Marc Arazi n'a de cesse d'alerter les pouvoirs publics sur les dangers potentiels représentés par les ondes de nos téléphones portables sur la santé publique. Il vient d'écrire en ce sens au nouveau gouvernement.

A la suite de vos démarches, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a finalement rendu public les résultats de ses tests sur le rayonnement des téléphones mobiles. Etes-vous satisfait?

Ma satisfaction est comme la publication de ces données : partielle. Début juin, l’ANFR a décidé de publier sur son site une partie seulement des résultats des contrôles de DAS* qu’elle a réalisés entre 2012 et 2016. Ces données confirment que plus d'une centaine de modèles de téléphones portables manufacturés par divers constructeurs présentent un risque réel pour les utilisateurs. Certains d’entre eux affichent des DAS captés au contact du tronc dépassant le triple de la valeur maximale de la norme. A mon sens, il y a eu « tromperie » du consommateur, entre le DAS affiché par les fabricants et le DAS réel révélé par l’ANFR. Il est impératif que les industriels s'expliquent sur leurs pratiques et prennent les mesures d’information vis-à-vis de leurs clients. Il n’est pas anodin qu’Apple, qui a sans doute senti le risque commercial et l’éventuel sinistre financier, commence à communiquer sur le sujet en invitant ses clients soit à utiliser un casque mains libres soit à positionner le terminal à plus de 5 millimètres. D’autant que la technologie à bas rayonnement existe. Les mesures fournies par l’ANFR le confirment : produire des téléphones à faible DAS, c’est possible...

Comment se protéger des ondes electromagnétiques ?

Se protéger des ondes
Comment se protéger des ondes electromagnétiques ?
par Jacques Mandorla,  alternativesante.fr, rédigé le 21 décembre 2016
Article paru dans le journal nº 41

L’électro-sensibilité (appelée aussi électro-hypersensibilité pour les cas les plus graves), c’est-à-dire le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques, est de plus en plus fréquente dans la population.

Les premiers signes de cette maladie sont généralement des céphalées, des acouphènes, une lassitude anormale et un état dépressif. En France, on estime que ceux qui ressentent le plus fortement ces symptômes représentent 1 à 2 % de la population, soit de 600 000 à 1 200 000 personnes.

Rappelons que l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a officiellement classé les champs électromagnétiques dans la catégorie 2B, qui recense « 248 agents, groupes d’agents et mélanges peut-être cancérogènes pour l’homme » !

La souffrance endurée par les électro-sensibles

Parmi les nombreuses personnes qui subissent le syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques, en voici trois dont les témoignages sont révélateurs.

2 juil. 2017

Documentaire : Wi-Fried

Re-publié le 2 juillet 2017 :
Il faut absolument regarder ce documentaire exceptionnel.  ABC TV Australie l'a retiré de son site et a licencié la présentatrice, Dr Marion Demasi.  Avec Dr Devra Davis, Frank Clegg, Dr Charlie Teo, Pr Dariusz Leszczynski... 

Le film : 

https://www.youtube.com/watch?v=9RZeeFjpdGM

Voir l'article du Sydney Morning Herald du 
5 juillet 2016.

Documentaire : Wi-Frit
jay / electrosensible.info, 18 mars 2016

Le mois dernier, la chaîne australienne ABC a diffuser à travers l’émission Catalyst, un documentaire intitulé Wi-Fried, littéralement Wi-Frit, sur le lien possible entre certains cancers et l’exposition aux ondes électromagnétiques issues de la téléphonie mobile mais aussi des réseaux sans fil du type WIFI. Ce reportage a été présenté par le docteur Maryanne Demasi qui avait déjà à l’occasion d’un documentaire sur les statines fait quelques vagues, et avec celui-ci, elle ne s’est pas fait que des amis du côté des industrielles des télécoms.