Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 sept. 2016

Nouvelles de Genève : Les outils numériques colonisent l’école et lancent le débat

Dans plusieurs établissements, des maîtres utilisent à la
fois la tablette, le rétroprojecteur, les livres et des fiches
papier!  Philippe Maeder
[Notre commentaire: Dérivation catastrophique de la part du Département de l’instruction publique à Genève pour équiper les écoles de tablettes, rétroprojecteurs numériques et Wi-Fi.  Nous lancons un appel à tous les parents et enseignants de s'informer concernant les effets sur la santé physique and psychosociale de l'utilisation des technologies sans fil par les enfants.]

Les outils numériques colonisent l’école et lancent le débat
par Aurélie Toninato, Tribune de Genève,
29 septembre 2016

Genève : Tablettes et écrans se généralisent en classe. Gadget ou plus-value? Quels changements pour l’élève et le maître? Le DIP livre sa politique

Le Département de l’instruction publique (DIP) veut équiper les écoles de tablettes, rétroprojecteurs numériques et Wi-Fi (lire l’encadré). Avec quels objectifs? Quel impact sur les élèves et les enseignants? Le point avec sa secrétaire générale, Marie-Claude Sawer­schel, et Gilbert Patrucco, directeur du Cycle de Sécheron qui expérimente l’usage des tablettes. Face à eux, Philippe Bihouix, ingénieur et essayiste français, dénonce le «désastre» du numérique.

29 sept. 2016

Suisse : Les travailleurs sont toujours plus stressés

Photo d'illustration.  Image: Corbis
[Notre commentaire : On ne réalise pas que l'utilisation croissante des technologies sans fil : smartphones, Wi-Fi, tablettes - au bureau et chez soi - le fait d'être connecté 24/7 - donc, exposé au rayonnement électromagnétique - peut générer beaucoup d'effets néfastes pour la santé. On peut en parler jusqu'à en perdre haleine, mais le refus d'incriminer ces technologies persiste... - Le journal n'osait pas publier ce commentaire !]

Les travailleurs suisses sont toujours plus stressés
par Richard Etienne@RiEtienne, Tribune de Genève, 29 septembre 2016

Vie en entreprise Horaires chargés, profusion d’e-mails et pression accrue ont des effets néfastes, selon plusieurs études

En Suisse, la pénibilité du travail et le stress au boulot bondissent. C’est ce qui ressort d’une étude sur la question mandatée par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) auprès de 400 entreprises dans le pays. Elle n’a pas encore été publiée, mais un extrait alarmant a été divulgué par le journal alémanique Tages-Anzeiger.

Près de deux tiers des sondés (61%) disent être stressés par le contact avec des clients difficiles et 43% d’entre eux évoquent des horaires de travail élevés comme facteur de stress.

Santé : faut-il s’inquiéter des déodorants à l’aluminium ?

Santé : faut-il s’inquiéter des déodorants à l’aluminium ?
par Paul Benkimoun, Le Monde, 28 septembre 2016

Cela a d’abord été une rumeur circulant par emails, avant d’être une question sur laquelle les scientifiques se sont penchés : les sels d’aluminium présents dans beaucoup de déodorants, en vertu de leur pouvoir antitranspirant, favoriseraient le développement du cancer du sein. Les preuves épidémiologiques manquent pour confirmer une telle causalité, mais la publication sur le site de l’International Journal of Cancer, en août, d’une étudesuisse sur des souris reprise dans la presse, a relancé l’hypothèse. Pourtant, l’extrapolation du résultat à l’espèce humaine ne va pas de soi.

L’incidence du cancer du sein a augmenté, notamment dans les pays occidentaux, au cours des dernières décennies : on enregistre une hausse de 20 % entre 2008 et 2013 dans le monde, avec 1,7 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année et plus de 500 000 décès en 2012. Plus récemment, une diminution est toutefois intervenue pour les femmes autour de la cinquantaine, attribuée au coup de frein sur le recours aux traitements hormonaux substitutifs de la ménopause.

Des substances toxiques dans l'alimentation des tout-petits

L'Anses rappelle la nécessité de ne commencer la
diversification alimentaire qu'à partir de 6 mois.

© Delahaye Catherine/ SIPA
Des substances toxiques dans l'alimentation des tout-petits
par Lise Loumé, sciencesetavenir.fr,
28 septembre 2016

L'Agence nationale de sécurité sanitaire a mené une étude de vaste ampleur sur les substances chimiques présentes dans l'alimentation des enfants de moins de trois ans.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a analysé en long et en large l'alimentation des tout-petits : elle a passé au crible 670 substances dans 5 484 produits achetés. "Nous avons couvert dans notre étude 97 % du régime alimentaire des enfants de moins de 3 ans", annonce l'Agence dans un communiqué. Résultat ? "Pour 90 % des substances évaluées, le risque peut être écarté", rassure-t-elle. Toutefois, 16 substances nécessitent une réduction de l’exposition, dont 9 de manière prioritaire.

Arsenic, plomb et acrylamide dans l'assiette des petits

Dangereux et addictif : Ritaline et gadgets mobiles

L'usage de la Ritaline s'est élargi.  Selon Swissmedic, en
dix ans, la quantité de Ritaline vendue en Suisse a triplé.
Elle est passée de 140 kils en 2005 à 346 en 2014.
Image:  Keystone
Dangereux et addictif
Courrier, 24 heures, 23 septembre 2016

A propos de l’article intitulé, « La Ritaline s'impose parmi les salariés et les étudiants » (24 heures du 27 août 2016)

En Suisse, de plus en plus de salariés et d’étudiants prennent de la Ritaline pour améliorer leurs performances. On prescrit ce médicament dangéreux et addictif aux enfants et aux adultes pour traiter les troubles déficitaires de d’attention. On ne considère pas les causes de ces troubles, comme la surutilisation des gadgets mobiles qui peuvent diminuer la concentration et la performance.

28 sept. 2016

Smartphones: le benzène tue : les revendeurs de téléphones en Suisse n’assument pas leur responsabilité

Smartphones: le benzène tue
painpourleprochain.ch

Rien qu’en Chine, on estime à près de 100'000 le nombre de décès des suites d’une intoxication au benzène

Communiqué de presse : utilisation de produits dangereux dans l’industrie de l’électronique
Le benzène tue encore dans les usines en Chine

Lausanne, le 5 septembre 2016. – Le benzène tue : rien qu’en Chine, on estime à près de 100’000 le nombre de décès, jusqu’à aujourd’hui, des suites d’une intoxication au benzène. Ce produit est utilisé dans la phase finale de fabrication des téléphones portables. Une enquête de Pain pour le prochain et d’Action de Carême révèle pourtant que les revendeurs de téléphones en Suisse n’assument aujourd’hui pas leur responsabilité quant à l’utilisation de benzène. À l’aide d’une pétition, les deux organisations appellent les revendeurs à agir.

Suisse : Michel Maxime Egger décrypte l'écopsychologie

Michel Maxime Egger:  "Il s'agit de créer une société qui
repose sur plus de liens et moins de biens."
Image: Philippe Maeder
Michel Maxime Egger décrypte l'écopsychologie
par Samuel Socquet, Tribune de Genève, 
16 septembre 2016

Tendance : Le tri des déchets est important, mais cette écologie «extérieure» ne va pas à la racine des problèmes, estime le sociologue.

Pollution atmosphérique, réchauffement du climat, perte de la biodiversité… En quoi se reconnecter à la nature changera quoi que ce soit? Eléments de réponses avec le sociologue Michel Maxime Egger, auteur de Soigner l’esprit, guérir la Terre (Ed. Labor et Fides). Autrefois journaliste, puis membre du comité de direction d’Alliance Sud, le sociologue mène depuis vingt ans un travail de plaidoyer en faveur du développement durable, notamment comme lobbyiste à Berne. Il vient d’être nommé responsable d’un laboratoire de la «transition intérieure» à l’ONG Pain pour le prochain.

27 sept. 2016

Accros: génération smartphone

Jeux, vidéos, messages... Le téléphone est omniprésent
même sur le chemin de l'école.
Accros: génération smartphone
par Martin Winkel, coop.ch, No. 39,
27 septembre 2016

Prévention - Grâce aux téléphones portables, il est plus facile que jamais d’échapper à la réalité. Il revient aux parents d’accompagner leurs enfants. Nos conseils.

Une soirée ordinaire dans la famille W.: la mère appelle son fils pour le repas. Au bout de la troisième fois, une réponse sans conviction émane de la chambre du garçon: «Tout de suite…», le jeune homme ne réagissant véritablement que lorsque ses parents énervés finissent par hausser le ton: «Pose enfin ton smartphone!» Cette scène est réelle. La même situation s’est déjà déroulée ô combien de fois chez nous. Et nous ne sommes manifestement pas les seuls. L’on entend partout des parents se plaindre que leurs enfants passent trop de temps sur leur téléphone portable. Des études représentatives ont révélé que chez les enfants de 6 à 13 ans, près des trois quarts des parents s’inquiètent de la consommation de médias de leurs rejetons, notamment en raison d’éventuels contenus pornographiques ou violents. Outre les conséquences sur le plan émotionnel et social, la durée d’utilisation et le risque de dépendance posent également problème.

25 sept. 2016

Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre à La Haye

Choix d'image par la Rédactrice de
"Mieux Prévenir"
Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre à La Haye
monsanto-tribunalf.org

Lire la suite dans la section Pourquoi? du site.

Le Tribunal Monsanto est une mobilisation internationale de la société civile pour juger Monsanto pour violations des droits humains, pour crimes contre l‘humanité et pour écocide. D’éminents juges entendront des témoignages de victimes et livreront une opinion juridique suivant les procédures de la Cour Internationale de Justice. Une Assemblée des Peuples se tiendra en parallèle afin de rallier les mouvements sociaux et de planifier ensemble le futur que nous souhaitons. Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre 2016 à La Haye, aux Pays-Bas.

Un nombre croissant de citoyens de différentes régions du monde voient aujourd’hui l’entreprise américaine Monsanto comme le symbole d’une agriculture industrielle et chimique qui pollue, accélère la perte de biodiversité et contribue de manière massive au réchauffement climatique.

Les mères s'impliquent : Site de C4ST Canada sur les enfants et les ondes électromagnétiques

Nouveau site établi par C4ST Canada sur les enfants et les ondes électro-magnétiques :  6 articles.

Des scientifiques dénoncent les règles de sécurité désuètes du Canada concernant les technologies sans fil

C’est en réclamant une analyse approfondie des nombreuses études récentes portant sur le cancer qui justifieraient la mise en place d’une réglementation plus stricte en matière de sécurité que des députés fédéraux ont conclu leurs trois audiences consacrées à la réglementation sur la sécurité appliquée par Santé Canada en matière de téléphonie cellulaire et autres technologies sans fil.

Mises en garde des fabricants d’appareils sans fil

Tous les fabricants d’appareils sans fil incluent des « avertissements sanitaires » rappelant de ne pas les tenir près du corps. La plupart du temps, cependant, ces mises en garde sont enfouies dans les manuels d’instructions ou les appareils eux-mêmes, ce qui laisse les utilisateurs dans le flou. En voici quelques exemples :

20 sept. 2016

Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution »

Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution »
Entretien avec Vincent Corneloup par Yves Heuillard, reporterre.net, 2 septembre 2016

Le seuil d’exposition aux ondes électromagnétiques en France a été fixé par un décret de 2002. Il est plus de... cent fois supérieur au seuil adopté par le Conseil de l’Europe. Vincent Corneloup, avocat de l’association Robin des toits, condamne l’attitude des gouvernements français, alors que de nombreuses études scientifiques attestent des dangers des ondes électromagnétiques.

Vincent Corneloup est avocat, associé du cabinet DSC Avocats. Docteur en droit (université Paris 2), il conseille notamment les collectivités territoriales et les associations en matière de droit de l’environnement. Il est l’avocat de l’association Robin des toits, qui milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.

Reporterre — En quoi le principe de précaution n’est-il pas respecté concernant l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

"Ces ondes qui nous entourent : Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques par Dr Martin Blank

Le livre du Dr Martin Blank, "Overpowered" est paru en français, "Ces ondes qui nous entourent".

Ces ondes qui nous entourent
Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques


MARTIN BLANK | RÉGULIÈRE | 304 PAGES

Préface de Paul Héroux | Traduit de l'anglais par Michel Durand

Et si les téléphones mobiles étaient les nouvelles cigarettes ? Quand il s’agit de discréditer les études scientifiques, les méthodes de l’industrie des télécommunications d’aujourd'hui ressemblent étrangement à celles de l’industrie du tabac d’autrefois. Réagissant à la décision de l’Organisation mondiale de la santé de classer désormais les rayonnements émis par les téléphones cellulaires comme « possiblement cancérogènes », en 2011, l’industrie des télécommunications n’a pas tardé à répliquer qu’il n’existait pas de « preuves concluantes » de la nocivité de ces rayonnements pour les humains, confortant ainsi les autorités dans leur refus d’adopter des normes de sécurité plus sévères.

17 sept. 2016

ARTAC : des biomarqueurs prouvent l'électrosensibilité

ARTAC : des biomarqueurs prouvent l'électrosensibilité
Écrit par Eric, www.teslabel.be, 6 janvier 2016

(6/1/16) Une étude de l'ARTAC (Belpomme D, Campagnac C, Irigaray P.) publiée dans une revue de santé environnementale (*) montre des marqueurs biologiques communs pour l'électrohypersensibilité et la sensibilité chimique multiple, qui permettent d'établir un diagnostic objectif et d'affirmer que ces affections sont bien d'origine environnementale, et plus que probablement liées aux champs électromagnétiques et/ou aux produits chimiques.

La controverse sur les causes de l’Electrohypersensibilité (EHS) et de la sensibilité aux produits chimiques multiples (MCS) réside dans l’absence de critères diagnostics reconnus en raison du manque de biomarqueurs objectifs. Depuis 2009, l'ARTAC a investigué cliniquement et biologiquement 1216 cas de malades se disant être atteints d’EHS et/ou de MCS.

Etude : Les rayonnements des antennes augmentent la glycémie et le risque de diabète

Les rayonnements des antennes augmentent la glycémie et le risque de diabète
Écrit par Eric, www.teslabel.be, 8 janvier 2016

(8-1-16) La grande expérience de laboratoire à ciel ouvert se poursuit ! Les cobayes cette fois, des enfants irradiés par les pouvoirs publics (1). Une étude publiée fin 2015 (2) montre que leur taux sanguin d'hémoglobine glyquée (3) et leur risque de diabète type 2 augmentent.

"L'installation de stations de base de téléphonie mobile dans les zones résidentielles a lancé un débat public sur les effets néfastes possibles sur la santé humaine. Cette étude visait à déterminer l'association de l'exposition aux rayonnements électromagnétiques radiofréquences (RF-EMFR), générés par les stations de base de téléphonie mobile, avec l'hémoglobine glyquée (HbA1c) et la survenue de diabète de type 2. Pour cette étude, deux écoles secondaires différentes ont été sélectionnées. Nous avons recruté 159 étudiants au total : 96 garçons entre 12 et 16 ans dans l'école 1, et 63 garçons entre 12 et 17 ans dans l'école 2. Les stations de base de téléphonie mobile étaient à environ 200 m des bâtiments scolaires. Les rayonnements RF-EMFR ont été mesurés à l'intérieur des deux écoles. À l'école 1, on avait 9,601 nW / cm² à la fréquence de 925 MHz. À l'école 2, on avait 1.909 nW / cm² à la fréquence de 925 MHz. Dans les deux cas, les étudiants étaient exposés pendant 6 heures par jour, cinq jours par semaine. 5 à 6 mL de sang ont été recueillis chez tous les étudiants et leur taux d'HbA1c a été mesuré en utilisant un système chimique plus approprié, le Dimension Xpand de Siemens. Le HbA1c moyen des écoliers exposés au plus haut niveau de rayonnements RF-EMFR était significativement plus élevé (5,44 ± 0,22) que celui des écoliers exposés au moins haut niveau de RF-EMFR (5,32 ± 0,34) (p = 0,007). En outre, les écoliers exposés au plus haut RF-EMFR avaient un risque significativement plus élevé de diabète de type 2 (p = 0,016) par rapport à leurs homologues exposés au moins haut RF-EMFR. On en tire la conclusion que l'exposition aux RF-EMFR générés par les stations de téléphonie mobile est associée à des niveaux élevés de HbA1c et de risque de diabète de type 2."

Etude : 1h de wi-fi par jour augmente le stress oxydatif du cerveau et du foie

1h de wi-fi par jour augmente le stress oxydatif du cerveau et du foie
Écrit par Eric, www.teslabel.be, 8 août 2016

(8/8/16) Une étude à paraître dans le prochain Journal of Chemical Neuroanatomy de septembre 2016 montre que les rayonnements wi-fi provoquent une production excessive de substances réactives de l'oxygène (ROS) et diminuent la défense de l'organisme contre les antioxydants, ce qui conduit à une oxydation du cerveau, et des dommages au foie et aux membranes.

L'étude a été menée par des chercheurs turcs sur 16 femelles rats enceintes puis leurs 48 nouveaux-nés. Dans le groupe exposé (wi-fi 2.45 ghz, 1h/jour, 5 jours/semaine), le niveau de lipides dans le cerveau et le foie était plus important, et l'activité du peroxydase de glutathion (GSH-Px) ainsi que les concentrations de vitamines anti-oxydantes A et E, et de beta-carotène étaient plus basses, toujours dans le cerveau et le foie. Les concentrations de vitamine C et de glutathion (GSH) étaient aussi plus faibles dans le cerveau.

16 sept. 2016

Nouvelles de Genève : Alzheimer concernera 60 000 Genevois en 2050

Le Directeur du nouveau Centre de mémoire, Giovanni Frisoni, neurologue au Service de gériatrie et de psychogériatrie des HUG et professeur à l’Université de Genève, évoque un projet de recherche sur le point de démarrer et qui s’inscrit dans une vaste étude européenne.  L’étude [qui coûtera EUR 64 million], dans laquelle Genève pilotera une zone regroupant la Suisse et l’Italie, rassemblera 6000 patients de 50 ans et plus, ne présentant aucun symptôme de démence ou ne souffrant que de légers troubles de la mémoire. Leur profil cognitif et biologique sera défini. «Celles et ceux où apparaît la signature biologique de la maladie d’Alzheimer se verront proposer des médicaments, qui, on l’espère, retarderont l’apparition des symptômes.  (Voir ici plus de détails (en anglais) sur cette étude: 
"A major study to find interventions that prevent the onset of Alzheimer’s dementia has recruited its first participant".[

[Notre commentaire:  Pas assez d'argent et d'effort pour identifier les causes d'Alzheimer afin de prévenir cette maladie !] 

Alzheimer concernera 60 000 Genevois en 2050
par Sophie Davaris, Tribune de Genève, 14 septembre 2016

Genève consacrera une journée à la maladie le 21 septembre. Les HUG créent un Centre de la mémoire
Genève participera à une étude européenne qui proposera
un traitement à des personnes prédisposées à développer
Alzheimer.  Photo:  L. Guiraud

Les chiffres s’envolent. Actuellement, 6500 Genevois souffrent de la maladie d’Alzheimer. En prenant en compte leurs proches, on estime à 20 000 le nombre de personnes concernées par la maladie dans le canton. «Ce nombre aura triplé en 2050», avertit Isabel Rochat, présidente de l’Association Alzheimer Genève, qui vise à améliorer la qualité de vie des malades et de leurs proches. Devant l’urgence, cette dernière s’unit à l’Association suisse pour la recherche sur Alzheimer afin d’organiser la première journée genevoise dédiée à la maladie.

15 sept. 2016

Stress numérique : La France et le «droit à la déconnexion»

La France ne badine pas avec le droit à la déconnexion.
Tellement qu'une disposition du nouveau Code du travail
déposé au début du mois le prévoit et le balise
explicitement.
(Photo: iStock)
La France et le «droit à la déconnexion»
par Stéphane Baillargeon, ledevoir.com,
26 mars 2016

Le groupe bancaire BPCE a été condamné le 18 décembre dernier par un tribunal de Paris pour avoir « enfreint les dispositions du Code du travail sur le temps de repos minimal quotidien ainsi que sur le travail de nuit ». Les infractions remontaient à 2014. Le jugement prévoit notamment que les messageries des courriels des cadres soient dorénavant coupées entre 21 h et 7 h du matin, sept jours sur sept.

La France ne badine pas avec le droit à la déconnexion. Tellement qu’une disposition du nouveau Code du travail déposé au début du mois le prévoit et le balise explicitement. Sauf erreur, il s’agirait d’une première mondiale (voir l’encadré) [ci-dessous].

13 sept. 2016

France : Téléphones portables à l’hôpital : l’Anses recommande de définir des zones d’usage

(Choix d'image par la Rédactrice de "Mieux Prévenir")
Téléphones portables à l’hôpital : l’Anses recommande de définir des zones d’usage
par Malika Surbled, Rédaction ActuSoins, 
16 juin 2016

L'agence de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a recommandé aux établissements de santé de définir des zones d'usage "autorisé, limité ou interdit" des téléphones portables afin de limiter la perturbation des dispositifs médicaux.

"Le risque de perturbation électromagnétique de certains dispositifs médicaux, engendré par des téléphones mobiles, est discuté de longue date" explique l'agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Alors que l'usage de téléphones mobiles en tout lieu et à tout moment par une majorité de la population est une pratique courante, y compris par les professionnels de santé, les patients et leurs familles, les recommandations d'usage alertant sur les risques d'interférences avec des champs électromagnétiques avec les dispositifs médicaux seraient de moins en moins appliquées.

10 sept. 2016

François Choffat: «La vie dépasse la chimie»

François Choffat:  "J'essaie de modifier les
messages mortifères de la médecine."
"Il y a une espèce d’arrogance dans la médecine, un aveuglement qui me paraît quasi-religieux. C’est blanc ou noir, et on prétend tout savoir alors qu’on a encore beaucoup d’ignorances dans le domaine de la vie."

François Choffat: «La vie dépasse la chimie»
par Alain Maillard, sept.info, 29 avril 2016

A la fois médecin et homéopathe, François Choffat est l’un des principaux porte-parole romands de cette méthode alternative et scientifiquement contestée. Le créateur du Centre de la Corbière, à Estavayer-le-Lac, vient de publier «Médecin de dernier recours» sur son parcours et ses convictions.

Il se dit «maigre comme un mois de carême, l’air plutôt sévère sans le vouloir» alors qu’il «dévore la vie», regarde le monde «avec émerveillement» et plaint ceux qui passent à portée de sa voix dans ses «moments d’exaltation.» Sage et passionné, François Choffat, 75 ans, originaire de La Chaux-de-Fonds et fondateur en 1995 du Centre de médecine «holistique» de La Corbière, près d’Estavayer-le-Lac, ne manque pas de force de conviction.

9 sept. 2016

"Médecin de dernier recours" par François Choffat : Revue

Un approche plus humain de la pratique de la médecine...

Et plus global : 

"La santé de l'humanité est d'abord dépendante de la santé de la Terre, la Mère nourricière des êtres vivants.  C'est-à-dire de la santé du sol, de l'eau et de l'air donc du comportement humain... Sans action globale, collective et environnementale, on ne fait que peu progresser le niveau de santé de la population.  Il y a trop de facteurs extérieures, sociaux et économiques qui agressent la santé de ses contemporains.  Les ignorer c'est les accepter.  Comment peut-on être médecin sans militer pour la santé de l'environnement, sans contester les causes de la maladie, de la misère, de l'injustice et de l'asservissement des plus faibles?"

Médecin de dernier recours par François Choffat

payot.ch

Avec ses enthousiasmes et ses coups de gueule, un médecin à la retraite revisite un demi-siècle d’apprentissage et de pratique de son métier. François Choffat, à travers ses échecs et ses découvertes, raconte les étapes de sa réflexion qui l’ont mené à exercer l’homéopathie uniciste et à collaborer avec les praticiens de diverses médecines complémentaires, dont Catherine Kousmine. Ses certitudes sur la souffrance, la maladie, la guérison, la mort et la vie elle-même ont volé en éclats, donnant à son travail quotidien un éclairage plus humaniste que technique, dans lequel l’empathie du soignant et l’écoute du patient ont priorité sur l’anonymat et le dogmatisme des statistiques. Le soutien des ressources de guérison du malade a pris le pas sur la contrainte que représente trop souvent l’intrusion de substances artificielles.

8 sept. 2016

La vie moderne est en train de tuer nos enfants

La vie moderne est en train de tuer nos enfants: le taux de cancer chez les jeunes monte jusqu'à 40 pour cent de plus en 16 ans.
psychostrategy.net, 3-4 septembre 2016

La vie moderne est en train de tuer nos enfants: le taux de cancer chez les jeunes monte jusqu'à 40 pour cent de plus en 16 ans

Pollution de l'air, l'obésité et une augmentation des champs électriques et magnétiques est blâmé pour la montée subite de cancers dans l'enfance


3 septembre 2016

La vie moderne tue les enfants avec un nombre de jeunes diagnostiqués avec un cancer en hausse de 40 pour cent au cours des 16 dernières années en raison de la pollution de l'air, les pesticides, des régimes alimentaires pauvres et les radiations, les scientifiques ont mis en garde.

Une nouvelle analyse des statistiques du gouvernement par des chercheurs sur enfants atteints de cancer au Royaume-Uni et a constaté qu'il y a maintenant 1.300 cas en plus de cancer par an par rapport à 1998, c'est la première fois que l'ensembles des données a été publiée.

La hausse la plus apparente se voit chez les adolescents et les jeunes adultes âgés de 15 et 24 ans, où le taux d'incidence a augmenté d'environ 10 cas sur 100.000 après 16 ans.

6 sept. 2016

Wi-Fi sur les lieux médicaux : Lettre adressée à une pédiatre du Groupe médical de Petit-Lancy, Genève

(Mise à Jour : 6 septembre 2016):  Nous n'avons jamais reçu une réaction à cette lettre, ni de la part du Groupe médical, ni du Réseau des pédiatres genevois, montrant une irresponsabilité et une ignorance inacceptable de la part de la profession médicale à Genève.  Mais il y a de l'espoir : la Directrice des infirmiers à un hôpital  a invité une patiente électrosensible de discuter les possibilités d'une meilleure accommodation des personnes avec cette intolérance à l'hôpital.   Lire ce témoinage d'une personne électrosensible.

Lettre adressée à une pédiatre du Groupe médical de Petit-Lancy, Genève, au sujet du Wi-Fi sur les lieux médicaux.

Dre Aline Lemma
Centre médical du Petit-Lancy
(Dre Lemma est aussi Vice-présidente du 
Reseau des pédiatres genevois)

Morges, le 11 février 2016

Madame,

Récemment j'ai eu une consultation chez l'un des médecins de votre groupe. J'ai passé une heure et demie en attente et en consultation ; étant électrosensible, j'ai souffert de fortes pressions dans la tête dues à la présence du Wi-Fi sur les lieux et même dans le cabinet du médecin. J'ai été obligée de changer de médecin, et en trouver un qui n'ait pas de Wi-Fi dans son cabinet.

Le Wi-Fi n'a pas sa place dans les lieux où l'on soigne des patients. L'exposition à cette technologie sans fil, qui émet des ondes électromagnétiques classées par le Centre international de Recherche contre le Cancer en catégorie 2B, peut être nocive, surtout chez les personnes en moins bonne santé, les personnes sensibles à cette technologie (les électro-hypersensibles, comprenant au moins 5% de la population) et en particulier, les enfants et les femmes enceintes. Le Wi-Fi ne devrait pas être installé,que ce soit dans des cabinets médicaux ou dans les salles d'attente en tant qu'agrément pour les patients.

1 sept. 2016

Suisse : Lettre à la Direction de l'instruction publique du canton de Berne concernant la nouvelle directive "Médias et informatique à l'école obligatoire"

(Choix d'image par la rédactrice de
"Mieux Prévenir")
Cette lettre, rédigée par les parents de deux filles scolarisées, a été envoyé à la Direction de l'instruction publique du canton de Berne, Office de l’enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil et de l’orientation.  Elle concerne la nouvelle directive "Médias et informatique à l’école obligatoire - Recommandations aux communes et aux directions d’école" émise par la Direction.  

Madame,
Monsieur,

En tant que parents de deux filles scolarisées à ..., nous venons de prendre connaissance de votre nouvelle directive:

"Médias et informatique à l’école obligatoire
Recommandations aux communes et aux directions d’école"

http://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kindergarten_volksschule/kindergarten_volksschule/schulleitungen_undlehrpersonen/ict_an_den_schulen.assetref/dam/documents/ERZ/AKVB/fr/09_Schulleitungen_Lehrpersonen/sl_lp_medien_informatik_empfehlungen_f.pdf

Nous sommes absolument stupéfait que vous puissiez préconiser d'opter systématiquement pour des réseaux WiFi (WLAN) dans toutes les classes des écoles obligatoires du canton de Berne, alors que la toxicité des radiofréquences micro-ondes est de plus en plus reconnue à l'échelle planétaire! D'ailleurs, le canton de Neuchâtel, déjà en 2010 optait pour des écoles sans WiFi (Arrêté annexé), alors que l'O.M.S. en 2011 déclarait que les radiofréquences (dont le WiFi) sont possiblement cancérigènes (catégorie 2B)! En 2006, le Royaume Unis et l'Allemagne décidait de retirer le WiFi des établissement scolaires et plus récemment Turin vient faire de même (voir exemples ci-dessous).