Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 juin 2013

Suisse : La Chaux-de-Fonds : Les profs ont eu la peau du wi-fi

Lycée Blaise-Cendrars, La Chaux-de-Fonds
Les profs ont eu la peau du wi-fi
par Sylvia Freda, L’Impartial, 27 juin 2013

Au lycée Blaise-Cendrars, le sans-fil ne va pas de soi.

Les enseignants du lycée Blaise-Cendrars, à La Chaux-de-Fonds, l’ont tout récemment décidé. Il n’y aura de wi-fi, ni dans la cafétéria, ni dans leur salle des maîtres. Par précaution pour la santé de chacun. «Au départ, nous avions pris l’option d’installer du réseau sans fil par confort pédagogique», explique Patrick Herrmann, le directeur de l’établissement. «Nous voulions permettre aux enseignants et aux élèves de travailler sur des tablettes et autres ordinateurs à la cafétéria et dans la salle des maîtres. Les travaux d’aménagement avaient donc commencé.»

Que craindre?

C’est en voyant un installateur s’affairer qu’un certain nombre de professeurs ont réagi et demandé l’ouverture d’une discussion au sujet du recours au wi-fi. «Le débat a été passionné entre les partisans et les opposants. Nous avons proposé à chaque camp de préparer une argumentation.» Après que celle-ci a été distribuée avant un conseil des maîtres, ces derniers ont été appelés à voter pour dire leur préférence. «Les adversaires du wi-fi ont eu la majorité des voix. A signaler tout de même: l’abstention a été importante!»

28 juin 2013

Suisse : Discussion entre un électrohypersensible et le responsable du Bureau fédéral de l'égalité pour les personnes handicapées

Voici la récente discussion entre Monsieur Sosthène Berger, électrohypersensible, et Monsieur Andreas Rieder, responsable du Bureau fédéral de l'égalité pour les personnes handicapées (BFEH), Département fédéral de l'intérieur, Berne, Suisse. Elle concerne « le nouveau handicap » provoqué par l'activité électromagnétique. L’échange s’ouvre avec la réponse de M. Berger à la lettre du M. Rieder. 

Sujet: Re: L' EHS aucunement reconnue comme un handicap en Suisse.
Date : 17 Jun 2013

Cher Monsieur Rieder,

Merci pour votre réponse qui a le mérite d'être claire et honnête.

Pour résumer la situation, les EHS sont une minorité -3 à 35 % de la population, selon la gravité et les sources considérée- dont on se moque face à l'ampleur de la pollution électromagnétique actuelle et les
bénéfices mirobolantes qu'elle génère. A noter que des pays comme la Suède ou l'Allemagne, reconnaissent le syndrome des micro-ondes comme un handicap ou une maladie...

Ces mêmes EHS n'ont pas même le support de la Loi Fédérale pour se défendre malgré que celle-ci est explicite à ce sujet. Voir Loi fédérale sur la protection de l'environnement 814.01, art. 13 en particulier.  (http://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19830267/index.html)

C'est de la discrimination illégale à plusieurs titres et deviendra un génocide, à moyen terme.

27 juin 2013

23 preuves irréfutables qui montrent que les téléphones mobiles signent la fin de l'humanité

23 preuves irréfutables qui montrent que les téléphones signent la fin de l’humanité
par Antoine Bertagna, Daily Geek Show, 21 juin 2013

On peut considérer les téléphones portables et surtout les smartphones comme une avancée spectaculaire pour la communication. Mais alors qu’ils étaient censés rapprocher le gens, voici 23 clichés qui montrent que les téléphones n’aident pas forcément à renforcer la société. [Trois exemples suivent. Voir l’article complet ici.]

18. L’amour et la jeunesse sous leur plus belle forme