Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

23 août 2019

Une enquête alarmante sur les radiations réelles des iPhones et Samsung Galaxy

UNE ENQUÊTE ALARMANTE SUR LES RADIATIONS RÉELLES DES IPHONE ET SAMSUNG GALAXY
par ANNICK BERGER, capital.fr, 23 août 2019

Les smartphones de ces marques émettraient un DAS supérieur à la réglementation américaine. Une enquête pourrait être ouverte dans les prochains mois.

Le rayonnement électromagnétique des iPhone et Samsung Galaxy est-il trop élevé ? Selon une enquête du Chicago Tribune, relayée par le site 01net.com, les smartphones de ces deux marques émettent un DAS (Indice de débit d’absorption spécifique) supérieur à la réglementation américaine. Aux États-Unis, la limite réglementaire d’exposition aux radiofréquences est de 1,6W/kg contre 2 W/kg en Europe.

Lors de cette enquête, le quotidien américain a sélectionné 11 smartphones parmi les plus populaires au pays de l'Oncle Sam et s’est procuré plusieurs exemplaires de chaque modèle. Chacun de ces téléphones a ensuite été testé par un laboratoire accrédité par la Federal Communications Commission (FCC), l’autorité américaine, pour déterminer ses émissions d’ondes à deux distances différentes. Et les résultats sont affolants : presque tous les smartphones testés émettent un niveau de rayonnement trop important.

22 août 2019

Trop d’ondes ! La liste des smartphones pris en faute

Trop d’ondes ! La liste des smartphones pris en faute
par Benjamin Douriez, 60millions-mag.com, 21 août 2019, mis à jour le 22 août 2019

Huawei, Nokia, Wiko… Une quinzaine de modèles de différentes marques ont été épinglés pour des radiations excessives, et nécessitent une mise à jour.

iStock/Goja1
Votre smartphone émet-il trop d’ondes ? Voilà une question que plus d’un consommateur devrait se poser. Si la réglementation fixe un niveau maximum de rayonnement électromagnétique pour les téléphones mobiles, certains modèles l’ont dépassé, voire le dépassent encore.

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) est en charge des contrôles sur ce sujet. Selon notre décompte, en l’espace d’un an et demi, elle a épinglé dix-sept modèles pour non-respect du débit d’absorption spécifique (DAS) autorisé.

Phonegate : [Communiqué] Révélations du Chicago Tribune sur des tests de téléphones portables les plus populaires aux Etats-Unis

[Communiqué] Révélations du Chicago Tribune sur des tests de téléphones portables les plus populaires aux Etats-Unis
par Equipe Phonegate 22 Août 2019

Dans un article publié le 21 août 2019, intitulé « Nous avons testé le niveau d’exposition de téléphones portables populaires. Maintenant la FCC enquête. », le journaliste Sam Roe, livre le résultat d’un travail d’investigation de plus d’une année.

Ce journaliste du Chicago Tribune faisait partie d’une équipe de journalistes qui a remporté le prix Pulitzer du journalisme d’investigation 2008 pour son examen de jouets dangereux et d’autres produits pour enfants. Roe a également été finaliste du prix Pulitzer à quatre reprises.

Ce dernier nous a contacté il y a maintenant plus d’un an quand il a découvert les informations concernant notre alerte sur le scandale industriel et sanitaire du Phonegate faisant suite aux révélations que nous avons obtenues des rapports de tests réalisés par l’Agence nationale des fréquences (ANFR).


21 août 2019

Suisse : Yverdon répond aux peurs émises par la 5G

Yverdon répond aux peurs émises par la 5G
Par Antoine Hürlimann@ahurlimann, 24heures.ch, 21 août 2019

Communications : Le Service des énergies a fait un appel à un expert. Ses lumières sont publiées sur le site de la Ville.

La Ville a préparé une "foire aux questions", où le
spécifique côtoie le général, Image: Jean-Paul Guinnard
En début d’année, des Yverdonnois se sont inquiétés de l’arrivée de la 5G sur le territoire communal. Des craintes qui ne sont pas restées sans conséquence. En effet, la Municipalité annonce dans un communiqué avoir «accusé réception de courriers de plusieurs citoyens» sur le sujet.

Pour y répondre, l’Exécutif a chargé son Service des énergies de lui communiquer «les avantages, inconvénients et risques» de la 5G. «Le service a fait un appel à un expert, poursuit la Municipalité. Il s’est attaché d’une part à fournir un descriptif technique précis de la 5G, et d’autre part à répondre aux questions des citoyens sur le sujet.»

18 août 2019

Smartphones: les chargeurs génériques peuvent provoquer brûlure et électrisation

Smartphones: les chargeurs génériques peuvent provoquer brûlure et électrisation
lenouvelliste.ch, 5 août 2019

Dormir à côté d’un chargeur pour smartphone peut être une très mauvaise idée. Aux Etats-Unis, une femme de 19 ans s’est réveillée avec une brûlure autour de son cou. Le bout du câble de son chargeur a touché le collier en métal qu’elle avait autour d’elle, ce qui l’a électrisée, expliquent des médecins dans un article de la revue médicale Annals of Emergency Medicine.

(Photo): Les chargeurs génériques de smartphones peuvent provoquer des brûlures et des électrisations, selon des médecins américains. (Illustration)PIXABAY / MAHESH PATEL

L’Américaine utilisait un chargeur générique, c’est-à-dire un chargeur de sous-marque ou contrefaits. Ce type d’objet est particulièrement dangereux pour les utilisateurs, alertent les médecins.

En janvier 2019, une étude a montré que 99% de 400 chargeurs d’iPhone génériques testés ont échoué aux tests de sécurité de base.

Téléphone portable : au moins cinq heures d’utilisation par jour augmente le risque d’obésité

Téléphone portable : au moins cinq heures d’utilisation par jour augmente le risque d’obésité
4suisse.com, 3 août 2019
02/08/2019

Une étude récente a révélé un risque accru d’obésité chez les utilisateurs de smartphones à raison de plusieurs heures par jour. Cette habitude serait en effet liée à un comportement sédentaire plus important, lui-même corrélé à un risque élevé de maladies chroniques.
© iStock

À l’heure du tout-numérique, la question de la toxicité des écrans et notamment des smartphones ressurgit régulièrement : troubles de l’attention, du sommeil, du développement ou du comportement… Des chercheurs de l’université Simón Bolívar de Barranquilla (Colombie) mettent en garde contre un risque de plus en plus connu, celui de l’obésité. Leur étude indique en effet qu’étant donné que le smartphone fait désormais partie intégrante du quotidien et représente une source principale de divertissement, en particulier chez les jeunes, il en résulte une baisse de l’activité physique. Sans surprise, plus le temps passé sur un smartphone est important, plus la sédentarité l’est aussi.

France : Electro-hypersensible, une professeur s'inquiète d'un projet d'installation du Wi-Fi dans les collèges de l'Allier

Electro-hypersensible, une professeur s'inquiète d'un projet d'installation du Wi-Fi dans les collèges de l'Allier
par Florence Farina, lamontagne.fr, 11 août 2019

Le projet du conseil départemental de l'Allier d'installer le Wi-Fi dans tous les collèges du département inquiète Nawel Abdelhak, professeur électro-hypersensible. Au-delà de sa maladie, elle redoute les conséquences sur la santé des élèves et des agents.

(Photo): La professeur est obligée de venir se ressourcer dans des espaces naturels préservés pour « décharger » son organisme de la pollution chimique et des ondes. Photo Florian Salesse © SALESSE Florian

Electro-hypersensible, Nawel Abdelhak, professeur de français au collège de Désertines, s'inquiète du projet du conseil département de l’Allier d’installer le Wi-Fi dans tous les collèges du département d'ici 2020.

Un projet dangereux pour les hypersensibles aux ondes

« Cela fait dix-neuf ans que j’enseigne à Désertines, ça leur a donné du temps pour me connaître et me voir très malade. Si le Wi-Fi est mis en place je ne pourrais plus exercer un métier qui est toute ma vie. Et, au-delà de mon cas personnel, je suis sûre que d’autres personnes souffrent de MCS et d’électro-hypersensibilité dans les collèges sans le savoir. Ils ne pourront plus travailler ou étudier », indique l'enseignante qui souffre aussi d'hypersensibilité chimique multiple (abrégée en MCS pour Multiple Chemical Sensitivity) . Elle est d'ailleurs reconnue travailleur handicapé depuis un an.

Une installation « pas utile sur le plan pédagogique »

5 août 2019

Suisse : Allocution du 4 août 2019 par "4G Bien Assez" - Manifestation à Genève

Allocution du 4 août 2019
4G Bien Assez ! - Manifestation, Place des Nations, Genève

Ils répondent au doux nom de Alexa, Siri, ou encore Ok Google. Les assistants vocaux réagissent à peine appelés. C’est bien qu’ils nous écoutent en permanence, à tout moment de la journée. Le scandale de l’enceinte d’Amazon a démontré que la privacité était du domaine du passé.

« Dragon » et les autres programmes qui écrivent automatiquement ce qu’on leur dicte démontre bien qu’il est devenu largement possible de retranscrire toutes nos conversations très facilement.

Lorsqu’on allume son GPS sur son « smartphone », en quelques secondes, il indique ou l’on se trouve. Il n’y a pas si longtemps pourtant, il fallait plusieurs minutes à un GPS pour obtenir la réception de plusieurs satellites avant de pouvoir affirmer une position. Cela démontre bien que le GPS est connecté en permanence sur nos portables, qu’on le veuille ou non, et c’est bien la preuve que l’icône qui s’allume à l’écran n’est que tromperie de façade.

2 août 2019

Nokia : un nouveau modèle épinglé par l’agence nationale des fréquences (ANFR)

Nokia : un nouveau modèle épinglé par l’agence nationale des fréquences (ANFR)
Par Bruno Aguiar Valadãovpourverdict.com | 2 août 2019

Depuis son grand retour sur la scène internationale en tant que constructeur de téléphonie mobile en 2017, la firme Nokia (HMD GLOBAL OY) a mis sur le marché différents modèles de téléphones compétitifs. Cependant, alors que le constructeur finlandais avait déjà subi les réprimandes de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) pour des modèles antérieurs, le couperet tombe à nouveau. En effet, l’agence française compétente dans les missions de surveillance du marché des équipements radioélectriques et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques a pointé du doigt un nouveau modèle : le Nokia 6.1.
Son problème ? Comme ses prédécesseurs, un niveau d’émissions d’ondes trop élevé, au point que l’association Alerte Phonegate, à l’origine du scandale du Phonegate a lancé une alerte de suspicion de tromperie généralisée.

30 juil. 2019

La dissimulation de l'OMS


La dissimulation de l'OMS (23 juillet 2019, 23 mn.)




Olga Sheean

Le projet international sur les champs électromagnétiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est un pion de l'industrie qui nuit à la santé publique, dénonce Olga Sheean, une Irlandaise qui a travaillé à l'OMS et qui a développé une tumeur cérébrale liée à l'exposition au rayonnement micro-ondes des technologies de communication sans fil. (For original English version, see: 

29 juil. 2019

Ondes et santé : les fabricants de smartphones devant les tribunaux pour "mise en danger de la vie d'autrui"

Ondes et santé : les fabricants de smartphones devant les tribunaux pour "mise en danger de la vie d'autrui"
par Herve de Malières, bioaddict.fr, 29 juillet 2019

"Les utilisateurs de téléphones portables sont trompés par les fabricants sur leur véritable exposition aux ondes" a révélé l'association Alerte Phonegate qui a réalisé des études qui montrent quels modèles sont potentiellement dangereux pour la santé et qui invite les utilisateurs à s'unir pour attaquer en justice les fabricants de smartphones.

Phonegate : un scandale sanitaire dévoilé

En juillet 2016, l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail) révèle dans son rapport que : Neuf téléphones sur dix, testés en 2015 par l'ANFR (Agence Nationale des Fréquences) dans les conditions d'usage réel, dépassent les limites réglementaires d'émission d'ondes électromagnétiques.

Comment se protéger des ondes électromagnétiques

Comment se protéger des ondes électromagnétiques
par François Bussonillustre.ch, 26 juillet 2019

Accusées, à tort ou à raison, de menacer notre santé, les ondes électromagnétiques font polémique. Mais quelles sont ces ondes et comment s’en prémunir?

A l’heure où la polémique sur l’introduction de la 5G prend une ampleur inattendue en Suisse, les possibles effets néfastes des ondes électro­magnétiques sur notre santé demeurent un élément clé du débat. Au vu d’un certain nombre d’études scientifiques démontrant des risques avérés (en particulier pour les enfants et les femmes enceintes), de l’existence de normes officielles de sécurité variant parfois de 1 à 100 d’un pays à l’autre et de l’émergence inquiétante d’une population croissante de personnes électrosensibles, le simple principe de précaution auquel appelle d’ailleurs le Conseil de l’Europe semble pertinent.

La pollution électromagnétique est constituée par les champs magnétiques et électriques qui sont présents dans notre environnement et qui ne sont pas d'origine naturelle. Encore faut-il bien comprendre de quel type d’onde on parle avant de détailler les mesures simples que tout un chacun peut prendre pour s’en protéger.

28 juil. 2019

DAS : découvrez le rayonnement auquel vous expose votre téléphone portable

DAS : découvrez le rayonnement auquel vous expose votre téléphone portable
par Johan GUILLERMIN,lanouvellerepublique.fr, 27 juillet 2019, mise à jour 28 juillet 2019

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) a publié les mesures de Débit d'absorption spécifique (DAS) de plus de 500 téléphones portables. Ces données permettent de connaître le rayonnement auquel l'utilisateur est exposé.

(Photo): Les mesures du DAS tronc sont désormais réalisées à une distance maximale de 5 mm pour coller aux nouveaux usages des téléphones (placés dans les poches de pantalon, par exemple). © Photo NR, Julien Pruvost

C'est une donnée qui n'est pas toujours prise en compte lors de l'achat d'un téléphone portable. On se focalise souvent sur les performances de l'appareil (écran, processeur, appareil photo...) sans se préoccuper de son indice DAS.

Or le DAS, ou débit d'absorption spécifique, n'est pas à négliger : il représente la quantité d'énergie transportée par les ondes électromagnétiques venant du téléphone qui est absorbée par son utilisateur. Un rayonnement sérieusement encadré par la réglementation européenne.

Que ce soit au niveau de la tête ou du tronc (autrement dit au niveau de corps), le DAS ne doit pas dépasser une valeur de 2 Watts par kilogramme (W/kg). Un principe de précaution visant à protéger les utilisateurs des effets potentiellement néfastes des ondes sur la santé.

25 juil. 2019

Phonegate : [Première réaction] « Nouveaux retraits de smartphones en France: il est temps de passer à la vitesse supérieure en Europe »

[Première réaction] « Nouveaux retraits de smartphones en France: il est temps de passer à la vitesse supérieure en Europe »
Communiqué par Equipe Phonegate, phonegatealert.org, 25 juillet 2019

Dans un communiqué publié le 25 juillet 2019, relayé par le site 60 millions de consommateurs, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) annonce le retrait de deux nouveaux smartphones commercialisés par la société malaisienne LEAGOO INTELLIGENCE CO. et par la société roumaine S.C. VISUAL FAN SRL.

En effet les tests de contrôles de DAS « tronc » effectués en août et octobre 2018 par un laboratoire agréé ont montré que :

« Les mesures de l’ANFR ont révélé des valeurs dépassant cette limite. En effet, le DAS du téléphone LEAGOO S8 a été mesuré à 2,39 W/Kg et celui du téléphone ALLVIEW X4 SOUL MINI S à 4,6 W/Kg »

Arrêté ministériel d’interdiction de vente

22 juil. 2019

Suisse : Interpellation 19.3120 déposée au Conseil national "Rayonnement non ionisant, santé et responsabilité"

MISE A JOUR (22 JUILLET 2019) : 
La présente interpellation comprend l'Avis du Conseil fédéral du 29 mai 2019.

19.3120 INTERPELLATION : Ryonnement Non Ionisant, Santé et responsabilité
Déposé par: GLAUSER-ZUFFEREY ALICE

Groupe de l'Union démocratique du Centre

Date de dépôt: 14.03.2019
Déposé au: Conseil national
Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

La technologie 4 G s'est fortement développée ces dernières années et les signaux concernant la prochaine étape 5 G, sont au vert. Cela ne va pas sans causer des soucis de santé à certains citoyens plus ou moins électro-sensibles. Il semble que les opérateurs concernés ne trouvent pas d'assureur assurant le risque sur la santé, causé aux citoyens exposés par leurs antennes. Pour les propriétaires ayant sur leur terrain ou immeuble une ou plusieurs antennes, devront-ils supporter des risques? Je remercie donc le Conseil fédéral de répondre aux questions suivantes:

1. le Conseil fédéral confirme-t-il que les assureurs sont réticents à assurer les risques causés aux citoyens par les antennes, Si oui que préconise-t-il dans ces cas?

19 juil. 2019

5G « La population monégasque sera exposée, qu’elle le veuille ou non »

5G « La population monégasque sera exposée, qu’elle le veuille ou non »
par Raphaël Brun, monacohebdo.mc, 17 juillet 2019

Faut-il s’inquiéter du déploiement de la 5G ? Médecin épidémiologiste du cancer et ancienne directrice d’unité au centre international de recherche sur le cancer, qui est l’agence spécialisée de l’organisation mondiale de la santé, Annie Sasco tire la sonnette d’alarme. Interview.

Pourquoi avoir décidé de vous intéresser à la cancérologie ?


Une moitié des cas de cancers restent inexpliquée. Du coup, depuis 1990, je m’intéresse au fait que dans l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, la nourriture que l’on mange, le sol sur lequel on vit et les objets que nous manipulons au quotidien, il y a de très nombreux cancérogènes. Aussi bien des cancérogènes chimiques, que des agents physiques, comme les radiations. Ces radiations sont de deux types : les radiations ionisantes, comme par exemple lorsqu’on passe une radiographie médicale ou quand on vit près d’une centrale nucléaire. Et il y a aussi les radiations non ionisantes. Elles concernent tout le domaine des champs électro-magnétiques.

A quand remontent les premières études sur la santé des humains ?

18 juil. 2019

Suisse : Genève : « Avec la 5G, nous nous sentons comme des cobayes »

«Avec la 5G, nous nous sentons comme des cobayes»
par Marc Davidillustre.ch, 18 juillet 2019

Depuis que des antennes 5G ont été installées près de leur domicile, en plein Genève, ces habitants du même quartier souffrent de divers problèmes de santé. Sont-ils les victimes d’une technologie dont on n’a pas assez testé les dangers? Un médecin et député dénonce.

Elidan Arzoni, 50 ans, à la rue de Coutance, à Genève.
"Quand ils ont installé la 5G, je me suis senti mal  du jour
au lendemain."
Réunis dans l’appartement de l’un des deux, au cinquième étage d’un immeuble du centre de Genève, ces habitants du même quartier se regardent. Ils ont pour point commun d’avoir des insomnies, des acouphènes, des maux de tête. Et un monceau de questions sans réponses.

Le plus jeune, Johan Perruchoud, 29 ans, vit là depuis onze ans et n’est pourtant pas du genre à cultiver une quelconque haine contre la technologie envahissante. C’est un garçon en pleine santé, actif et positif, qui revient de quatre ans à New York et réalise des vidéos et des films finement ciselés pour des médias ou des privés, souvent en travaillant dans sa chambre avec son ordinateur.

«Comme dans un micro-onde»

Alerte Phonegate : [Communiqué] DAS des smartphones Nokia: suspicion de tromperie généralisée

[Communiqué] DAS des smartphones Nokia: suspicion de tromperie généralisée
par Equipe Phonegate, phonegatealert.org,  18 juillet 2019

Dans un nouveau communiqué en date du 16 juillet 2019, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a rendu public un contrôle du NOKIA 6.1 (TA-1043) commercialisé par le fabricant finlandais HMD GLOBAL OY, rapport faisant apparaître un important dépassement des limites réglementaires du débit d’absorption spécifique (DAS) au niveau du tronc.

Et l’ANFR d’indiquer :

« Des mesures ont été réalisées auprès d’un laboratoire accrédité afin de vérifier la conformité de ce téléphone aux exigences européennes concernant le DAS localisé « tronc ». Ces exigences impliquent que les terminaux soient évalués à une distance maximale de 5 mm et doivent respecter la valeur limite réglementaire de 2 W/kg. Les mesures de l’ANFR ont révélé des valeurs dépassant cette limite. »

16 juil. 2019

Suisse : La «digital detox» doit être un droit

"Etre ou devoir être en permanence connecté à son travail, que cela soit par mail et/ou par téléphone nuit parfois gravement à la santé. Le stress engendré, l'épuisement professionnel ou l'effacement entre la vie privée et celle du bureau engendre des coûts en absentéisme et en traitement médical estimé à plus de 10 milliards de francs par an". (Lire "On nous prend d'une main ce qu'on donne de l'autre", Tribune de Genève, 15 juillet 2019.)

La «digital detox» doit être un droit
L’éditorial par Elisabeth Eckert, 24heures.ch, tdg.ch, 15 juillet 2019

C’est un comble. Censées donner davantage de liberté et d’autonomie aux salariés, les nouvelles technologies sont devenues un piège. L’employé – soit par peur d’être disqualifié, soit pour jouer les bons élèves – a pris l’habitude de consulter en permanence ses mails, la nuit, le week-end, sur la plage, voire d’y répondre. De leurs côtés, les cadres dirigeants, eux mêmes corvéables à merci, envoient des messages n’importe quand, le plus souvent pour exiger un dossier urgent demain à la première heure. C’en est devenu tellement grave qu’en Allemagne, VW ou Daimler en sont venus à bloquer les mails hors des horaires légaux et que la France a inscrit le droit à la déconnexion dans sa loi travail. La Suisse, toujours prudente, commence tout juste à inscrire cette «digital detox» généralisée dans les conventions collectives de travail.

Actions collectives contre XIAOMI et HMD GLOBAL (NOKIA)

Actions collectives contre XIAOMI et HMD GLOBAL (NOKIA)
Phonegate Alert, 15 juillet 2019 (4:16 mn.)



Retrouvez le Dr Marc Arazi, Présient d'Alerte Phonegate et Me Elias Bourran, qui vous expliquent pourquoi rejoindre les actions collectives contre XIAOMI et HMD GLOBAL (NOKIA) sur la plateforme V pour Verdict.

Suisse : Jusqu’à la dernière antenne ! Un avis de droit retire la légitimité des antennes 5G

Version définitive de la traduction française du communiqué :

Jusqu’à la dernière antenne !
Un avis de droit retire la légitimité des antennes 5G

Communiqué de presse,
publié le 10 juillet 2019

Zurich, le 10 juillet 2019 Afin d’introduire la technologie 5G en Suisse, les antennes 5G dites adaptatives devraient être privilégiées. Un avis de droit du cabinet d’avocats argovien Pfisterer Fretz démontre que ce privilège n’est pas autorisé par la loi, car il porterait atteinte à la protection de la santé. Le canton de Zoug a donc déjà suspendu les procédures d’autorisation en cours.

Un nouvel avis de droit du cabinet d’avocats Pfisterer Fretz à Aarau démontre que l’exposition aux rayonnements et les atteintes à la santé provenant du nouveau réseau 5G avec antennes adaptatives ne peuvent être évaluées. « En particulier pour le réseau national d’antennes adaptatives prévu, il n’existe aucune preuve scientifique que le principe de prévention puisse encore être respecté vu le traitement privilégié prévu à l’annexe 1, chiffre 63 de l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) », écrit le cabinet d’avocats dans son avis de droit. De plus, il précise qu’il n’existe aucune information sur la façon dont les valeurs de rayonnement devront être prédites et mesurées ainsi que sur la question de savoir si la 5G est en mesure de respecter les limites de rayonnement. Cela est dû à la nouvelle technologie elle-même : la 5G utilise des antennes dites « adaptatives », c’est-à-dire des antennes qui irradient les utilisateurs et utilisatrices de manière ciblée – et toute personne se trouvant entre l’antenne et le récepteur – avec une puissance maximale. Selon l’ORNI, ces antennes adaptatives seront traitées avec beaucoup plus de tolérance que les antennes conventionnelles. Dans l’avis de droit, il ressort que cette pratique est inadmissible parce qu’elle pourrait causer des dommages considérables à la santé de toutes les personnes concernées.

9 juil. 2019

Genève : Manifestation contre la 5G - Allocution du 4 juillet 2019 par 4G Bien Assez !

Manifestation à Genève  contre la 5G en face de l'ONU- Allocution du 4 juillet 2019 
4G BIEN ASSEZ

Quand une entreprise pharmaceutique veut mettre sur le marché un nouveau médicament, il doit passer par des procédures de tests très stricts et poussés. Il faut compter au moins 10 ans pour que celui-ci parvienne sur le marché, ceci afin de démontrer que la nouvelle molécule fera "plus de bien que de mal". Le patient sera dûment informé de la liste des risques d'effets secondaires et pourra choisir, d'un consentement avisé, de l'opportunité de prendre ces risques pour se soigner, avec les conseils professionnels de son médecin ou de son pharmacien. En cas d'effets indésirables trouvés sur quelques malades à peine, le produit sera retiré du commerce. Or, le médicament en question ne concerne qu'une infime partie de la population.


Manifestation contre la 5G devant l’ONU

8 juil. 2019

Scandale du Phonegate : où en sommes-nous trois ans après le lancement de l’alerte?

Scandale du Phonegate : où en sommes-nous trois ans après le lancement de l’alerte ?
par Equipe Phonegate 8 Juillet 2019

Il y a trois ans jour pour jour, via son blog, le Dr Marc Arazi lançait l’alerte avec cet article intitulé : « Téléphonie mobile: les constructeurs pris en flagrant délit de tromperie ». En effet, la veille, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’environnement et du travail (ANSES) publiait un rapport d’expertise intitulé « Exposition aux radiofréquences et santé des enfants ». Elle y révélait que 9 téléphones portables sur 10 testés en 2015 par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) en usage réel (au contact du corps) dépassaient les seuils réglementaires de protection de la santé et de la sécurité des utilisateurs.

5 juil. 2019

La 5G ignore les enjeux écologique

La 5G ignore les enjeux écologique
par Laury-Anne Cholez (Reporterre), 25 juin 2019 - extraits

L’efficacité énergétique promise par le nouveau réseau 5G devrait rapidement être dépassée par la voracité de notre consommation de données. Sans compter l’absence totale de réflexion sur la fin de vie des téléphones et des millions d’objets connectés.
Cet article est le cinquième et dernier volet d’une enquête que Reporterre consacre à la technologie du réseau sans fil de cinquième génération, ou 5G. Le premier volet : « Plongée dans l’univers de la 5G : merveille ou cauchemar ? ». Le deuxième : « La 5G, des fréquences, des antennes et des craintes ». Le troisième :« La 5G, pactole ou fantasme économique ? ». Le quatrième : Avec la 5G, demain, tous surveillés.

I can’t but We can – V pour Verdict souffle sa première bougie

En ce qui concerne nos téléphones mobiles, et les ondes que certains émettent au-dessus du seuil réglementaire, provoquant ainsi des effets thermiques dangereux pour la santé des utilisateurs, Maître Elias Bourran porte une action contre deux fabricants de smartphones : Xiaomi et HMD GLOBAL OY (Nokia), dans le cadre du scandale du « Phonegate ».

I can’t but We can – V pour Verdict souffle sa première bougie

Par Laura Croze | juillet 4, 2019

V pour Verdict fête aujourd’hui son premier anniversaire !

Pour l’occasion, la start-up partage un retour en arrière sur cette belle première année d’activité et d’actions pour une justice sociale et environnementale.

Un an = 10 actions collectives lancées





De gauche à droite : Victor DAUSSIN, stagiaire Graphiste, Laura CROZE, Chargée de partenariats, Margot PAMBRUN, Élève-avocate, Quentin DHERRET, Développeur Web, Elisabeth GELOT, Co-fondatrice de V pour Verdict et Avocate en droit de l’environnement, Nathan MENEGUZ, Stagiaire Développeur Web et Bruno AGUIAR VALADÃO, CEO, Co-fondateur de V pour Verdict

3 juil. 2019

Suisse : Réseau 5G: le lobbying des opérateurs rayonne fort

Réseau 5G: le lobbying des opérateurs rayonne fort
par Eric Breitinger, Bon à savoir, 3 juillet 2019

TÉLÉCOMMUNICATIONS  Le principe de précaution est sur le point d’être sacrifié sur l’autel des intérêts économiques. Les opérateurs manœuvrent habilement pour faire pencher le rapport de la Confédération de leur côté.

Doit-on rehausser les valeurs limites du rayonnement des antennes de téléphonie mobile? Oui, répondent Swisscom, Salt et Sunrise qui n’attendent que ça pour développer rapidement le nouveau réseau 5G. D’autant qu’ils viennent de dépenser 380 millions pour l’achat des licences 5G… Du côté de la population, des inquiétudes se manifestent. Les cantons de Vaud, Genève, Jura et de Neuchâtel ont du reste gelé la construction de nouvelles antennes en attendant les conclusions imminentes du groupe de travail «Téléphonie mobile et rayonnement».

29 juin 2019

Suisse : Les smartphones définitivement bannis des écoles vaudoises

Les smartphones définitivement bannis des écoles vaudoises
rts.ch/info, 26 juin 2019

Les téléphones portables seront interdits durant les cours, les récréations, les sorties scolaires et les camps des écoliers vaudois jusqu'en 11P. Le Département de la formation a pris cette décision après une expérience pilote jugée concluante.

Depuis la rentrée 2018-2019, dix établissements scolaires testent une telle interdiction. Concrètement, les écoliers doivent éteindre et ranger smartphones et dispositifs connectés personnels durant le temps scolaire, rappelle jeudi le Département de la formation et de la jeunesse (DFJC).

Qualifiée de bénéfique par "la quasi-totalité des acteurs concernés", l'expérience s'étendra dès la prochaine rentrée à tous les écoliers du cycle obligatoire. Les parents bénéficieront de conseils sur l'utilisation des écrans qui seront ajoutés à l'agenda dès la rentrée d'août.

"Renforcer les échanges"

Suisse : Cacophonie des cantons sur le gel des antennes de téléphonie 5G

Cacophonie des cantons sur le gel des antennes de téléphonie 5G
rts.ch/info, 28 juin 2019

Le canton du Jura a annoncé mercredi à ses députés qu'il renonçait au gel des constructions des antennes 5G après avoir reçu des précisions de la Confédération. Vaud et Genève, qui ont obtenu les mêmes informations, réagissent différemment.

La 5G continue de susciter les polémiques et les cantons avancent en ordre dispersé. Vaud, Genève et le Jura ont reçu les mêmes explications dans un courrier envoyé par Berne. Mais cette missive n'a pas eu les mêmes effets dans chacune des régions concernées, a appris la RTS.

Du côté de Genève, on ne change rien. Le conseiller d'Etat Antonio Hodgers maintient le gel des procédures pour les nouvelles antennes. Car selon ses mots, "il n'y a rien de nouveau" dans le courrier envoyé la semaine dernière par l'Office fédéral de l'environnement. Le canton de Genève avait décidé fin avril de suspendre les procédures, suivant ainsi les cantons de Vaud et du Jura.

"No comment"

A Lausanne, aucun commentaire n'a été fait. Le Département de l'environnement de Jacqueline de Quattro fait savoir que c'est le Conseil d'Etat qui prendra la décision, probablement mercredi prochain, a appris la RTS. Certaines sources estiment que le canton de Vaud pourrait suivre le Jura, en ouvrant la porte aux opérateurs.

27 juin 2019

Suisse : 19.3696 INTERPELLATION : Rayonnement non ionisant (RNI). Devoir d’information de l’OFSP


19.3696 INTERPELLATION : Rayonnement non ionisant (RNI). Devoir d’information de l’OFSP

Déposé par:MUNZ MARTINA

Groupe socialiste

Parti socialiste suisse

Date de dépôt:  19.06.2019
Déposé au: Conseil national

Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ


Le site Internet de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) contient des informations très sommaires sur l'électrosmog. On peut toutefois y lire ceci: "En ce qui concerne le rayonnement non ionisant et le son, la division concentre ses efforts sur l'information de la population grâce au site Internet et sur le conseil personnalisé. Les bases légales dans ce domaine sont en cours de préparation."

Scandale du Phonegate : les premiers fabricants de smartphones devant les Tribunaux

Voir cet email dans votre navigateur

Une vidéo à partager largement autour de vous

Scandale du Phonegate : les premiers fabricants de smartphones devant les Tribunaux

25 juin 2019

Suisse : 19.3609 INTERPELLATION :Téléphonie mobile. Qui planifie et qui assume les risques?

19.3609 INTERPELLATION :Téléphonie mobile. Qui planifie et qui assume les risques?

Déposé par: HARDEGGER THOMAS

Groupe socialiste

Parti socialiste suisse

Date de dépôt: 14 juin 2019

Déposé au: Conseil national

Etat des délibérations:

Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

Dans leur prise de position commune du 3 mai 2019 relative aux moratoires cantonaux, l'Office fédéral de l'environnement et l'Office fédéral de la communication donnent l'impression que les compétences des cantons en matière de desserte en technologie 5G sont très limitées. "Les autorités cantonales ou communales ne disposent par conséquent d'aucune marge de manoeuvre leur permettant d'élaborer des dispositions destinées à protéger la population contre le rayonnement des installations de téléphonie mobile sans outrepasser leurs compétences."

Suisse : 19.3698 INTERPELLATION : Rayonnement électromagnétique non ionisant. Recherche, monitorage et liberté de choisir son degré d’exposition

19.3698 INTERPELLATION : Rayonnement électromagnétique non ionisant. Recherche, monitorage et liberté de choisir son degré d’exposition

Déposé par: MUNZ MARTINA

Groupe socialiste
Parti socialiste suisse

Date de dépôt: 19 juin 2019

Déposé au: Conseil national

Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

A en croire une enquête représentative menée par l'OFEFP (ancienne dénomination de l'OFEV) en 2005, quelque 5 pour cent des Suisses pensent être électrosensibles, même s'il n'existe pas encore à ce jour de critères diagnostiques médicaux pour cette affection.

Suisse : 19.3113 INTERPELLATION : Qui assume le risque que la technologie 5G fait peser sur la santé?

MISE A JOUR : Avis du Conseil fédéral du 22 mai 2019 :


"1. Le Conseil fédéral prend très au sérieux l'inquiétude la population face aux effets néfastes du rayonnement de la téléphonie mobile. Avec son ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI ; RS 814.710), la Suisse possède un dispositif législatif restreignant le rayonnement des antennes de téléphonie mobile plus que la plupart de ses pays voisins. Les valeurs limites sont fixées dans l'ORNI sur la base du principe de précaution visé dans la loi sur la protection de l'environnement (LPE ; RS 814.01), principe que le Conseil fédéral entend maintenir.

Phonegate : l’affaire se poursuit devant les tribunaux

Phonegate : l’affaire se poursuit devant les tribunaux
Par Laura Crozevpourverdict.com, 25 juin 2019

Un médecin et trois avocats se sont rassemblés, à Lyon le 18 juin 2019, pour évoquer le scandale de commercialisation trompeuse de téléphones portables : le Phonegate.

En juillet 2016, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) révèle dans son rapport que :

Neuf téléphones sur dix, testés en 2015 par l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) dans les conditions d’usage réel, dépassent les limites réglementaires d’émission d’ondes électromagnétiques.

En effet, pour protéger notre sécurité et notre santé, et en particulier celle des femmes enceintes et des enfants, la réglementation française et européenne a mis en place une limite à l’absorption potentielle par le corps humain des ondes (contrôle du Débit d’Absorption Spécifique(DAS)). Ainsi, les téléphones mis sur le marché dans l’espace européen ne doivent pas dépasser un DAS au niveau de la tête et du corps de 2 watts par kilogramme (W/kg) pour 10 gr de tissus et 6 mn de temps d’exposition.

24 juin 2019

France : Lyon : V pour Verdict, l'action collective au service de la justice sociale et environnementale


Parmi les affaires menées actuellement, l'action pénale contre le constructeur de téléphone mobile chinois Xiaomi. Cette action rentre dans le cadre de l'affaire du Phonegate, où des constructeurs de téléphones mobiles n'ont pas respecté la réglementation européenne en matière des niveaux réglementaires du débit d’absorption spécifiques (DAS) des ondes.

Lyon : V pour Verdict, l'action collective au service de la justice sociale et environnementale
Par Fiona Urbain, ecomnews.fr, 2019

V pour Verdict, startup basée à Lyon, s'attaque à une problématique importante en France, l'accès à la justice par l'action collective. Pour en savoir plus sur cette société, Ecomnews a interviewé Bruno Aguiar Valadao, son co-fondateur.

Lancée en juillet 2018, par Bruno Aguiar Valadao et Elisabeth Gelot, la plateforme V pour Verdict a pour ambition d'améliorer l'accès à la justice en France.

La startup lyonnaise entend concilier justice et numérique dans le but de rendre l'action collective viable pour les avocats et les justiciables.

“Aujourd’hui, le manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits est un fléau sanitaire”

“Aujourd’hui, le manque d’éveil culturel et artistique des tout-petits est un fléau sanitaire”
par Julia Vergelytelerama.fr, 23 juin 2019

“Malnutrition culturelle”. L’expression est lancée par la psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un rapport sur les enfants et les écrans, remis le 4 juin au ministre de la Culture. Dans cette société où tout s’accélère, elle pointe les dangers du manque d’attention et d’accompagnement des parents dans l’éveil des touts-petits. Rencontre.

Les enfants sont-ils en bonne santé culturelle ? Non, et c’est un fléau sanitaire, répond la psychanalyste Sophie Marinopoulos dans un rapport remis le 4 juin dernier au ministre de la Culture, Franck Riester. La spécialiste de l’enfance croise nombre de parents et d’enfants en difficulté dans les lieux de parole gratuits et sans rendez-vous qu’elle a créés, appelés Les Pâtes au beurre, où les familles sont écoutées et aidées. Elle en appelle à « une stratégie nationale pour la santé culturelle » et veut « promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien à son parent ».

21 juin 2019

Lignes à haute tension: un danger pour les enfants

Lignes à haute tension: un danger pour les enfants
nxp/afp / 20min/ch, 21 juin 2019


Lire l'avis de l'ANSES ici : 
"Effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences"

L'agence sanitaire française Anses a prévenu que les champs magnétiques émis par les lignes pouvaient causer la leucémie chez les petits habitant à proximité.


(Photo:) 40'000 enfants français de moins de 15 ans sont exposés à leur domicile à un niveau de champ magnétique important. (Photo: Keystone)

Les champs magnétiques à basses fréquences, émis notamment par les lignes à haute tension, représentent un risque «possible» de leucémie chez les enfants qui habitent à proximité, a prévenu vendredi l'agence sanitaire Anses. Aussi, elle recommande «par précaution» de «ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension», même si aucun lien de cause à effet n'est pour le moment démontré.

Il s'inquiète pour la santé de ses enfants : le Wi-Fi à l'école et l'électrohypersensibilité

Il s’inquiète pour la santé de ses enfants
par André Fauteux, éditeur et rédacteur en chef, maisonsaine.ca, 11 juin 2019

Le Wi-Fi à l’école, une expérience incontrôlée sur l’humanité, selon les experts

François Contin
François Contin s’inquiète pour la santé de son fils de six ans et de sa fille d’un an. Il s’en fait pour l’ensemble des tout-petits qui sont exposés, à longueur de journée à la garderie ou à l’école, aux champs électromagnétiques (CEM) de radiofréquences (RF). En particulier aux micro-ondes pulsées par les routeurs Wi-Fi, en plus des émissions des cellulaires et des antennes de toutes sortes. Des ondes soupçonnées cancérogènes depuis 2011 et liées à plusieurs malaises et maladies, des troubles de la mémoire, de l’attention et de l’apprentissage à l’asthme et à l’autisme.

« Ma clientèle se compose aux trois quarts d’enfants au quotidien, dit le professeur de musique qui travaille à la maison et est devenu hypersensible aux CEM il y a cinq ans, à la suite de l’installation de quatre compteurs intelligents chez lui et chez ses voisins immédiats. Chez moi, les gens respectent le panneau que j’ai installé et qui leur demande de mettre leur cellulaire en mode avion. Mais à la maternelle de mon fils, j’ai mesuré les ondes et je me suis rendu compte que c’est la douche du Wi-Fi. Ça m’a posé un problème de conscience pour tous les enfants. Ils n’ont pas leur mot à dire et ils sont beaucoup plus vulnérables aux rayonnements que les adultes. On les met à côté de routeurs de puissance industrielle. C’est vraiment inquiétant. »

20 juin 2019

Suisse : 19.5314 HEURE DES QUESTIONS. QUESTION Principe de précaution dans le domaine de la téléphonie mobile

MISE A JOUR : Le 17 juin, la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a répondu par oral à ces questions : Voir le texte en allemand.  (pas disponible en français)

19.5314 HEURE DES QUESTIONS. QUESTION
Principe de précaution dans le domaine de la téléphonie mobile

Déposé par: HARDEGGER THOMAS

Groupe socialiste

Parti socialiste suisse

Date de dépôt: 11 juin 2019

Déposé au: Conseil national

Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

Aux termes de l'art. 11, al. 2, de la loi sur la protection de l'environnement, "... il importe, à titre préventif, de limiter les émissions dans la mesure que permettent l'état de la technique et les conditions d'exploitation et pour autant que cela soit économiquement supportable."

1. La Confédération connaît-elle les coûts, les marges et les charges d'investissement des opérateurs de téléphonie mobile?

2. Connaît-elle l'élasticité-prix en matière de coûts de transmission des données?

3. Influe-t-elle sur les bénéfices et les investissements de "son" opérateur Swisscom?

4. A partir de quand le principe de précaution n'est-il plus économiquement supportable, notamment en matière de protection de l'environnement?

Suisse : 19.5315 HEURE DES QUESTIONS. QUESTION La 5G est-elle déjà exploitée?

MISE A JOUR : Le 17 juin, la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a répondu par oral à ces questions : Voir le texte en allemand. (pas disponible en français)

19.5315 HEURE DES QUESTIONS. QUESTION
La 5G est-elle déjà exploitée?


Déposé par: HARDEGGER THOMAS

Groupe socialiste

Parti socialiste suisse

Date de dépôt: 11 juin 2019

Déposé au: Conseil national

Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

A en croire les messages publicitaires des opérateurs de téléphonie mobile, toute la Suisse est déjà desservie par la technologie 5G.

1. Où en est réellement le déploiement du réseau 5G?

2. Utilise-t-on aussi de nouvelles fréquences pour ce faire?

3. L'attribution des fréquences situées dans le spectre controversé des ondes millimétriques doit-elle encore avoir lieu?

4. Une telle évolution présuppose-t-elle de nouvelles décisions politiques?

17 juin 2019

France : [Projection-Débat] Phonegate : l’affaire se poursuit devant les tribunaux - Lyon, 18 juin 2019


DEMAIN 18 JUIN 19h-21h, Lyon, France


[Projection-Débat] Phonegate : l’affaire se poursuit devant les tribunaux
par Equipe Phonegate 31 mai 2019


Vous êtes cordialement invités à participer à l’événement organisé à Lyon (59 rue de l’abondance), le mardi 18 juin 2019, de 19 à 21h avec la plateforme d’action collective V pour Verdict. Nous débuterons par la projection du documentaire récent réalisé par la chaîne ARTE intitulé : « La pollution électromagnétique : quels risques pour la santé ?« . Puis nous lancerons le débat, en présence de :

14 juin 2019

Suisse : 19.3608 MOTION : Réintroduction de l'utilisation de l'amiante: les risques pour la santé sont trop importants pour la justifier par des raisons purement esthétiques et économiques

19.3608 MOTION : Réintroduction de l'utilisation de l'amiante: les risques pour la santé sont trop importants pour la justifier par des raisons purement esthétiques et économiques

Déposé par: CROTTAZ BRIGITTE

Groupe socialiste

Parti socialiste suisse
Date de dépôt: 13 juin 2019

Déposé au: Conseil national
Etat des délibérations:
Non encore traité au conseil

TEXTE DÉPOSÉ

Le Conseil fédéral est chargé de renoncer à la réintroduction de l'utilisation de l'amiante.

DÉVELOPPEMENT

Dans le paquet d'ordonnances environnementales du printemps 2019 figure la possibilité d'utiliser des roches contenant de l'amiante pour des travaux de réparation et de restauration. Le rapport de l'office fédéral de l'environnement (OFEV) indique que ces dérogations " font faire d'importantes économies aux propriétaires immobiliers concernés lorsque le remplacement ponctuel de certains éléments de construction permet d'éviter des mesures plus étendues (...) sur des objets spécifiques lorsque, pour des raisons d'ordre visuel, il n'est pas envisageable d'utiliser du matériau sans amiante. ".

Interview avec le Pr Dominique Belpomme : les dangers avérés des ondes

ITW du Pr Belpomme: les dangers avérés des ondes (12 juin, 9 mn.)



pressesanteTV
Published on Jun 12, 2019
https://www.youtube.com/watch?v=jPWikhg1keM&feature=share

Pour la première fois, un médecin-professeur de renom, le Pr Dominique Belpomme, cancérologue, tire la sonnette d’alarme au sujet des risques sanitaires liés à notre exposition quotidienne et croissante aux ondes. Ondes des téléphones portables, ondes wifi, ondes des lignes à haute tension, ondes des téléphones de maison.. « l’électrosmog » sature notre espace de vie. 

A l’heure actuelle, 200 000 personnes en France seraient devenues intolérantes aux ondes ou électrosensibles et donc victimes de symptômes diffus ou sérieux qui ruinent leur qualité de vie et leur santé. Pour les cas les plus « légers", les personnes sont victimes d’état psychiques confus et dépressifs, de douleurs articulaires, et de symptômes bénins mais gênants au quotidien sans qu’ils en connaissent la cause,.. dans les pires de cas, des maladies comme les cancers, l’hypofertilité, ou les maladies neuro-dégénératices sont citées. 

13 juin 2019

Le Premier ministre polonais signe un appel mondial pour mettre fin à la 5G

Au 7 juin 2019, 100 091 personnes et organisations d'au moins 187 pays avaient signé cet appel.
https://www.5gspaceappeal.org/signatories-organizations

Le Premier ministre polonais signe un appel mondial pour mettre fin à la 5G
Par Jonathan ExoPortail, 11 juin 2019

Le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki
Dans ce qui est certainement une action sans précédent et révolutionnaire, le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a personnellement soutenu un appel international pour arrêter le déploiement controversé des transmissions de télécommunications électromagnétiques 5G à micro-ondes.

La 5G est une nouvelle bande de fréquences millimétriques introduite par l’industrie des télécommunications dans le monde entier, a été identifiée par plus de 2 000 scientifiques et 1 400 médecins du monde entier comme présentant une menace directe pour la santé humaine, ainsi que pour la vie animale, les insectes et les plantes.

La 5G fonctionne à des fréquences entre 10 et 100 fois plus élevées que les émetteurs actuels des tours de téléphonie cellulaire 3 et 4G.

12 juin 2019

[Communiqué] Scandale du Phonegate : une plainte pénale contre HMD GLOBAL OY (NOKIA)

[Communiqué] Scandale du Phonegate : une plainte pénale contre HMD GLOBAL OY (NOKIA)
par Equipe Phonegate, phonegatealert.org, 12 juin 2019



Après XIAOMI, une nouvelle plainte déposée contre HMD GLOBAL OY (NOKIA) par l’association ALERTE PHONEGATE et une nouvelle action collective lancée

Alors qu’une première plainte a été déposée le 15 avril 2019 contre le fabricant chinois de téléphones portables XIAOMI, une deuxième plainte* est aujourd’hui déposée contre le fabricant HMD GLOBAL OY. Depuis fin 2016, la société finlandaise commercialise les téléphones mobiles NOKIA, laquelle lui a accordé une licence d’utilisation de sa marque.

On vous explique les raisons de cette plainte et ses objectifs.

Une nouvelle violation de la réglementation en matière de DAS visée par l’ANFR

Suisse : Conférence : "Antennes, santé et responsabilités", Colombier, NE, 13 juin 2019

Conférence en Suisse demain, 13 juin :

"Antennes, santé et responsabilités"

Conférence avec Léon WARNIER, juriste et criminologue.

Le jeudi 13 juin 2019 à 19h30 au Centre Prévention & Santé | www.cpsinfo.ch | Rtede Sombacour 10A, 2013 Colombier | Inscription nécessaire par courriel à info@cpsinfo.ch

www.cpsinfo.ch/index.php/conferences/antennes-sante-et-responsabilites-2

L’exposition du vivant au rayonnement non ionisant (RNI) suscite de nombreuses questions.

Quel est l’état actuel des connaissances scientifiques quant aux effets du RNI sur le vivant? Quelles sont les instances compétentes pour fixer les normes, contrôler la conformité des projets d’antennes et mesurer l’intensité du RNI? L’exposition chronique au RNI des riverains d’antennes-relais est-elle compatible avec l’Etat de droit et le principe de précaution? Le risque résultant d’une telle exposition est-il assurable? Qu’en est-il des responsabilités civile, pénale, sociale et politique dans le domaine de la téléphonie mobile? Comment les conflits d’intérêts et le lobbying sont-ils réglementés? Quel est le statut juridique des personnes électrohypersensibles (EHS)?

Téléphonie mobile, santé et démocratie: soyez informés de tous les enjeux.


http://www.cpsinfo.ch/index.php/conferences/antennes-sante-et-responsabilites-2

Les utilisateurs des téléphones portables sont aussi trompés

Danger des ondes
Courrier des Lecteurs, Tribune de Genève 12 juin 2019
(inspiré par l'opinion d'Olivier Bot, Rédacteur en chef adjoint) : "L'OMS et la santé des multinationales").

De nombreux fabricants de téléphones portables trompent les consommateurs en testant la quantité d'énergie véhiculée par les ondes radiofréquences absorbée par l'utilisateur de ces appareils à une certaine distance du corps, et non de la façon dont les gens les utilisent - contre la tête ou le corps ou garder dans une poche. L'Agence nationale française de fréquences a constaté que de nombreux téléphones portables testés contre le corps dépassaient le seuil d'exposition aux ondes fixées par l'Europe et la Suisse. Dans ce contexte, l’ONG internationale, Association Alerte Phonegate, a déposé une plainte pénale en France contre le fabricant chinois Xiaomi pour tromperie, pratiques commerciales frauduleuses et mise en danger de l’autrui.