Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

6 août 2020

Etats-Unis : Le dossier principal du "Children's Health Defense" dans le cadre d'un procès historique contre la FCC sur la 5G et les préjudices du sans-fil a été déposé!

Le dossier principal du "Children's Health Defense" dans le cadre d'un procès historique contre la FCC sur la 5G et les préjudices du sans-fil a été déposé!
Children's Health Defense, 31 juillet 2020 - traduction

Ce que nous mettons dans notre corps et dans le corps en croissance de nos enfants est le choix le plus important et le plus personnel que nous puissions faire en tant qu'êtres humains. Mais lorsqu'il s'agit de niveaux de radiation nocifs, ce droit de choisir nous a été volé. La mission de Children's Health Defense (CHD), qui vise à protéger les enfants contre l'exposition aux substances toxiques, a franchi une étape importante le mercredi 29 juillet avec le dépôt du dossier principal de notre affaire auprès de la Cour d'appel américaine du district de Columbia contre la Federal Communications Commission (FCC). Notre affaire vise également à obtenir justice pour les parents dont la santé de leurs enfants ont subi les effets de radiations sans fil.

L'affaire conteste le refus de l'agence de revoir ses "directives sanitaires" obsolètes en matière de communications sans fil, vieilles de 25 ans, et d'adopter des règles scientifiques et biologiques en matière d'émissions de radiofréquences qui protègent efficacement la santé publique. Robert F. Kennedy Jr, président et conseiller juridique en chef de CHD, a déclaré : "Nous nous engageons à responsabiliser notre gouvernement et à donner une voix aux enfants abimés, à leurs parents et aux médecins, ainsi qu'aux scientifiques qui se sont exprimés pour que justice soit faite sur cette question". Lire notre communiqué de presse complet.

[Témoignage] « Electro(hyper)sensibilité ? Ces mots, je ne les aime plus du tout. Pourquoi ? »

[Témoignage] « Electro(hyper)sensibilité ? Ces mots, je ne les aime plus du tout. Pourquoi ? »
par Equipe Phonegate 4 août 2020

Nous publions ce témoignage d’une personne qui a demandé à rester anonyme. Avec ses mots, il nous dit avec force et courage son ressenti concernant sa maladie. Et aussi pourquoi nous ne devrions pas ou plus parler d’électro hypersensibilité mais plutôt de surexposition aux ondes. C’est aussi très clairement notre avis !

Témoignage


« Electro(hyper)sensibilité ?
Ces mots, je ne les aime plus du tout.
Pourquoi ?
Parce que cela décrit la personne comme un malade, la sensibilité comme une pathologie, alors que c’est une conséquence.
Parce que cela laisse sous entendre que le problème est en la personne même.

3 août 2020

France : Les avocats d’un cabinet de Toulouse et 50 000 pétitionnaires veulent stopper la 5G

Les avocats d’un cabinet de Toulouse et 50 000 pétitionnaires veulent stopper la 5G

Le déploiement du réseau 5G crée la polémique en France. Les avocats de la plateforme située à Toulouse MySmartCab ont lancé une pétition et préparent quatre recours à la rentrée.
actu.fr, 3 août 2020

Ils s’adressent à « ceux qui veulent s’opposer à la 5G sans pour autant brûler des antennes ». Après avoir lancé une action collective contre Linky, Maîtres Christophe Léguevaques et Arnaud Durand du barreau de Paris, travaillent à partir de MySmartCab (plateforme pour mener une action collective), située à Toulouse.

(Photo) : La pétition contre la 5G qui va amener à un recours collectif en justice contre la 5G, a déjà été signée par plus de 50 000 personnes. (©Illustration Adobe Stock)

La solution à l’amiable ignorée par les opérateurs

Dans le but de lancer une procédure collective, les avocats de MySmartCab ont lancé une pétition au mois de février 2020, « Pour l’arrêt de la 5G ».

Après avoir réuni 10 000 personnes, MySmartCab a mis en demeure les 4 opérateurs de téléphonie en France d’arrêter le déploiement de la 5G le 23 avril dernier. Me Durand explique comment ils ont réagi :

"Trois opérateurs ont préféré ne pas nous répondre, Orange nous a indiqué qu’ils n’étaient pas intéressés par une procédure participative."

31 juil. 2020

Phonegate : [Communiqué] Smartphone Mi Note 10 : Xiaomi joue une fois de plus avec la santé des consommateurs !

[Communiqué] Smartphone Mi Note 10 : Xiaomi joue une fois de plus avec la santé des consommateurs !
par Equipe Phonegate 30 juillet 2020

Avec le Mi Note 10, c’est le quatrième smartphone du fabricant chinois Xiaomi qui est épinglé en France par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) pour dépassements du niveau réglementaire de débit d’absorption spécifique (DAS). Ceci intervient quelques jours à peine après le dépôt d’une plainte collective contre Xiaomi, devant le Parquet de Paris, par Maître Elias Bourran, au nom de 60 plaignants inscrits via la plateforme V pour Verdict.

Le Mi Note 10 a été commercialisé en France à partir de novembre 2019 au prix de 549 euros. Le DAS tronc annoncé par le fabricant sur la notice était de 1,392 W/kg. Ce chiffre s’est révélé parfaitement trompeur pour le consommateur. En effet, puisque après contrôle de l’ANFR, il est de près du double, atteignant 2,45 W/kg. Il dépasse ainsi le seuil réglementaire fixé au niveau européen à 2W/kg.

29 juil. 2020

Pétition d'Alerte Phonegate : Protégez la santé de millions d'utilisateurs de téléphones portables

La pétition lancée par l'association Phonegate Alert a récemment été mise à jour. Si vous ne l'avez pas encore signée, veuillez le faire. Votre soutien à cette question de santé publique est essentiel !  Je vous remercie. 
(N'importe qui dans le monde peut signer.  Le texte mis à jour sera traduit dans d'autres langues).

Lien à la Pétition :

Protégez la santé de millions d'utilisateurs de téléphones portables


Chère amie, cher ami,

Depuis juin 2017, l’équipe d’Alerte Phonegate a écrit aux Ministres de la Transition écologique, aux Ministres de la Solidarité et de la Santé, qui se sont succédé et au ministre de l’Économie et des finances, Monsieur Bruno Le Maire.

Parallèlement au niveau international, nous avons été invité pour dénoncer ce nouveau scandale, le Phonegate, au Parlement européen, au Parlement italien, à des conférences scientifiques aux États-Unis, en Allemagne, en Angleterre, en Espagne, en Pologne, etc...

Nous avons, à chaque fois, fait part aux autorités gouvernementales, preuves à l'appui, de la tromperie volontaire, des industriels de la téléphonie mobile concernant la réglementation entourant la mesure des débits d'absorption spécifique (DAS).

Conséquences directes pour notre santé, depuis plus de 20 ans, des centaines de millions de personnes sont victimes d’une surexposition aux ondes émises par nos téléphones mobiles.

Protéger vous des ondes de votre smartphone : Première campagne de sensibilisation de l'Alerte Phonegate aux dangers du téléphone portable

PROTÉGER VOUS DES ONDES DE VOTRE SMARTPHONE
Association Alerte Phonegate


NOTRE PREMIÈRE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION AUX DANGERS DU TÉLÉPHONE PORTABLE



Notre association créée en mars 2018 a obligé, en deux ans, le gouvernement français a retiré ou mettre à jour 23 modèles de différents constructeurs (Xiaomi, Nokia, Huaweï, Wiko, Alcatel, etc…) pour des niveaux d’exposition du corps aux ondes (DAS) plus élevées que le niveau protégeant votre santé. Des centaines d’autres modèles vendus jusqu’en juin 2017 doivent être eux-aussi mis à jour.
Par ailleurs, la réglementation européenne actuelle ne garantit absolument pas la protection de la santé des utilisateurs.

21 juil. 2020

France : [Communiqué] Phonegate : 60 plaignants déposent une plainte collective contre Xiaomi

[Communiqué] Phonegate : 60 plaignants déposent une plainte collective contre Xiaomi
par Equipe Phonegate 20 juillet 2020

Le cabinet d’avocats Beaubourg avocats représenté par Maître Elias Bourran a déposé au parquet de Paris, le vendredi 17 juillet 2020, une plainte collective contre le fabricant chinois de smartphones Xiaomi.

Cette action collective regroupant une soixantaine de plaignants fait suite à la plainte pénale déposée le 15 avril 2019, par l’association Alerte Phonegate et suivie depuis par le Pôle de santé publique du parquet de Paris.

Les plaignants ont acheté et utilisé soit le Xiaomi Redmi Note 5, soit le Mi Mix 2S. Deux smartphones épinglés par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) pour un dépassement des niveaux réglementaires de débit d’absorption spécifique (DAS) constaté respectivement pour la tête et le tronc.

20 juil. 2020

[Communiqué] Phonegate : un Juge américain ordonne à Apple la communication des documents échangés avec la FCC

[Communiqué] Phonegate : un Juge américain ordonne à Apple la communication des documents échangés avec la FCC
par Equipe Phonegate 19 juillet 2020

Selon le site judiciaire Law360 dans le volet américain du Phonegate :

« Le juge de district américain William Alsup a ordonné jeudi 16 juillet 2020 à Apple de remettre sa correspondance avec la Commission fédérale des communications (FCC) aux consommateurs qui affirment que les téléphones iPhone émettent des niveaux dangereux de rayonnements. »

Le Juge a ordonné à la société de produire dans les sept jours toutes les communications entre Apple et la FCC relatives aux certifications des iPhone, ainsi que toutes les communications concernant l’enquête du Chicago Tribune sur les niveaux de rayonnement des iPhone.

C’est à la suite de la publication de l’enquête du Chicago Tribune en août 2019 révélant les résultats de contrôles de téléphones mobiles populaires effectués dans un laboratoire accrédité par la FCC, qu’une première action collective a été déposée le 23 août 2019 contre Apple et Samsung devant la U.S. District Court for the Northern District of California à San Jose. Elle groupe 11 plaignants qui allèguent que certains modèles iPhone et Samsung émettent plus d’ondes que ce qui est permis par la réglementation (affaire no 5:19-cv-05322).