Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

14 oct. 2020

Etat des lieux de la 5G dans les grandes villes de France : Bordeaux décide de ne plus participer aux tests

ETAT DES LIEUX DE LA 5G DANS LES GRANDES VILLES DE FRANCE: BORDEAUX DÉCIDE DE NE PLUS PARTICIPER AUX TESTS
Par charentelibre.fr avec AFP, 13 octobre 2020

Photo d'illustration AFP
Débat citoyen ou bras de fer?
Le conseil municipal de Lille a adopté samedi un moratoire sur le déploiement de la 5G, nouvel épisode dans la fronde d’élus locaux écologistes ou de gauche contre la nouvelle génération de réseaux mobiles en France. Le gouvernement a dénoncé une "tartufferie incompréhensible", alors que l’attribution des fréquences 5G aux opérateurs est en cours de finalisation et que les premières offres commerciales seront effectives à la fin de l’année.

Etat des lieux des positions dans les grandes villes françaises.:

Lille, Grenoble, Lyon: moratoire adopté ou à l’étude

A Lille, la motion adoptée prévoit de sursoir, sur le territoire de la commune, "à toute autorisation d’implantation ou d’allumage d’antennes 'test’ liées à la technologie 5G" jusqu’à la publication prévue au printemps 2021 d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). "Parce que nos doutes persistent tant du point de vue sanitaire que de la sobriété numérique sur le déploiement de la 5G, nous avons voté (…) un moratoire. Il est urgent d’attendre!", a déclaré sur Twitter la maire de Lille Martine Aubry (PS). A Grenoble, la ville administrée par Eric Piolle (EELV) réclame "de longue date" un moratoire national.

France : [Communiqué] En plein Phonegate : les annonces « poudre aux yeux » de Cédric O

[Communiqué] En plein Phonegate : les annonces « poudre aux yeux » de Cédric O
Equipe Phonegate, 14 octobre 2020

Les utilisateurs de téléphones portables et les riverains d’antennes-relais doivent-ils être rassurés par les annonces du 12 octobre 2020, du secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques et donc, entre autres, du numérique et de la 5G ? Notre réponse est clairement « NON » !

En effet, nous y voyons une simple campagne de communication en vue de tenter de rassurer nos concitoyens qui sont de plus en plus nombreux à ne plus faire confiance aux pouvoirs publics sur leur sincérité vis-à-vis des risques sanitaires liées aux ondes de la téléphonie mobile.

Rappelons qu’en octobre 2019, à la suite de la sortie du rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) « Téléphones portables portés près du corps et santé », le Gouvernement, dans un communiqué, avait annoncé un certain nombre de mesures. Aucune des plus importantes d’entre elles n’a été suivie d’effets !

6 oct. 2020

Barrière hémato-encephalique et hypoxie cérébrale : mécanisme pathophysiologique des effets des champs électromagnétiques chez les sujets électrohypersensibles

BARRIERE HEMATO-ENCEPHALIQUE ET HYPOXIE CEREBRALE : MECANISME PATHOPHYSIOLOGIQUE DES EFFETS DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES CHEZ LES SUJETS ELECTROHYPERSENSIBLES 

Jacques Lintermans, Docteur en sciences et André Vander Vorst, Professeur émérite UC Louvain

On sait depuis des dizaines d’années qu’une exposition aux champs électromagnétiques (CEM) et notamment aux CEM micro-ondes peut provoquer l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique (BHE). La barrière hémato-encéphalique filtre et contrôle le passage des substances sanguines et les empêche de passer librement du sang au liquide céphalo-rachidien. Elle isole ainsi le système nerveux central du reste de l'organisme et lui permet d'avoir un milieu spécifique, différent du milieu intérieur du reste de l'organisme. Une barrière fonctionnant mal permet l'entrée dans les tissus du cerveau de molécules hydrophiles qui normalement en seraient exclues, avec formation d’œdème et d’ischémie (1).

18 sept. 2020

La 5G, avancée technologique ou danger sanitaire ? Un dilemme européen

Voici le lien à la  vidéo : 

La 5G, avancée technologique ou danger sanitaire ? Un dilemme européen

Par Monica Pinna, euronews.com, 11 septembre 2020 (avec vidéo de 8 min.) 
[accent sur la Suisse Romande]

De nombreux pays dans le monde se sont lancés dans une course pour installer la 5G, mais à l'heure du déploiement de cette 5ème génération de technologies mobiles, de plus en plus de gouvernements nationaux lui donnent un coup de frein. Les effets potentiels du rayonnement électromagnétique sur le corps humain alimentent l'inquiétude, font émerger de fausses informations et divisent la communauté scientifique.

"Nous n'avons aucune preuve scientifique reproductible qui montrerait que les technologies de communication sans fil comme la 5G auraient un impact négatif sur la santé," assure notamment Jafar Keshvari, président du Comité international sur la sécurité électromagnétique (International Committee on Electromagnetic Safety). Mais en Suisse, le biologiste Daniel Favre n'est pas de cet avis : "Depuis des dizaines d'années, il y a des preuves irréfutables que les ondes électromagnétiques ont une influence, tant au niveau thermique que non thermique sur les êtres vivants dont l'homme," assure-t-il.

Coup de frein sur le déploiement en Suisse

Les téléphones cellulaires pourraient jouer un rôle dans la mortalité des insectes, selon une étude

Les téléphones cellulaires pourraient jouer un rôle dans la mortalité des insectes, selon une étude
AGENCE FRANCE-PRESSE, 17 septembre 2020

BERLIN - Le rayonnement des téléphones cellulaires pourrait être une des causes, avec l’usage de pesticides et la déforestation, de la mortalité des insectes en Europe, selon l’analyse de plus d’une centaine d’études menées par une ONG allemande.


L’exposition croissante de l’environnement aux rayonnements électromagnétiques a «probablement une influence sur le monde des insectes», estime cette analyse, publiée jeudi, des données de 190 études menées par l’Association allemande pour la conservation de la nature (NABU) en collaboration avec deux ONG allemande et luxembourgeoise.

Cette analyse intervient au moment où l’Europe prépare l’arrivée prochaine de la technologie 5G, qui doit proposer un débit 100 fois plus rapide que celui des réseaux 4G existants et suscite de nombreuses mises en garde, en particulier des écologistes.

17 sept. 2020

Belgique : #Investigation : 5G, tous cobayes ?

#Investigation : 5G, tous cobayes ?
par Benoit Feyt, rtbf.be, 16 septembre 2020
Regardez la première partie du programme : vidéo de 38 min.

Voitures autonomes, internet des objets, maisons connectées… le potentiel de la 5G – la 5e génération de téléphonie mobile – semble sans limite. Selon le magazine Forbes, cette nouvelle technologie annonce même la 4e révolution industrielle de l’histoire. La Commission européenne y croit tellement qu’elle en a fait une priorité pour sa relance économique. Elle vise un déploiement dans tous les Etats membres à l’horizon 2025.

La Belgique en retard

Mais en Belgique, faute d’un accord politique entre le fédéral et les régions, le dossier patauge toujours. L’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a donc pris les devants cet été, en octroyant des licences 5G temporaires à plusieurs opérateurs. "Le secteur des Télécoms et le ministre De Backer nous ont demandé de trouver des solutions pour sortir de cette situation car il y a urgence aujourd’hui, nous explique Michel Van Bellinghen, le Président de l’IBPT. La moitié des Etats membre de l’Union européenne disposent déjà d’offres commerciales 5G. Nous ne pouvions pas rester plus longtemps sur la touche."

France : 5G : UFC-Que Choisir critique les propos d’Emmanuel Macron

Alain Bazot, président de l'association française de consommateurs UFC-Que Choisir:

« Comment accepter que les questions de santé soient un non-sujet pour les promoteurs les plus acharnés de l’évolution technologique, dont le chef de l’État, qui confond vitesse et précipitation ? Comment accepter que le débat démocratique soit empêché par une volonté d’imposer, quel qu’en soit le prix, une technologie à l’ensemble de nos concitoyens ? »


Emmanuel Macron et la 5G
Ni « modèle Amish », ni « modèle bulldozer »
par Alain Bazot, Président de l'UFC - Que Choisir, quechoisir.org, 15 septembre 2020

La sortie d’Emmanuel Macron sur les défenseurs du « modèle Amish » ne passe pas inaperçue ! Dans son propos, ou a minima dans les commentaires qui peuvent en être tirés par la presse du jour, un amalgame est réalisé : demander un moratoire sur la 5G, c’est promouvoir un mode de vie ne laissant aucune place à la technologie.

Si les effets de tribune recherchés par le Président de la République ne nécessitent pas systématiquement de réaction, il me semble indispensable ici que les véritables contours du débat soient rétablis car, justement, l’UFC-Que Choisir demande également un moratoire sur les projets de commercialisation de la 5G.

France : Remise du rapport sur les aspects techniques et sanitaires du déploiement de la 5G

Lien vers le rapport : https://www.economie.gouv.fr/files/files/2020/Deploiement_5G_France_et_monde_aspects_techniques_et_sanitaires.pdf

Remise du rapport sur les aspects techniques et sanitaires du déploiement de la 5G
par Emmanuelle Lamandé, globalsecuritymag.fr, septembre 2020

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, ont reçu hier le rapport établi conjointement par le Conseil général de l’environnement et du développement durable, le Conseil général de l’économie, l’Inspection générale des affaires sociales et l’Inspection générale des finances relatif aux aspects techniques et sanitaires du déploiement de la 5G en France et dans le monde.