Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

21 janv. 2019

Belgique : Préservons nos enfants des ondes Wi-Fi dans les écoles et crèches wanzoises !

Préservons nos enfants des ondes Wi-Fi dans les écoles et crèches wanzoises !
par THIBAUT ROBLAINchristophelacroix.be, 7 janvier 2019

Dans le domaine de la santé publique, le principe de précaution prévaut. Vous le savez, je m’intéresse particulièrement à la question de l’électro-hypersensibilité. Près de 300 000 personnes seraient touchées en Belgique par ce syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques mais le phénomène demeure encore mal compris et encore moins reconnu malgré la souffrance bien réelle des patients. L’OMS émet des craintes quant aux ondes mais ne reconnait pas encore cet état comme une pathologie. Par contre, elle classe bel et bien les ondes Wi-Fi comme potentiellement cancérigènes depuis 2011 !

L’état italien condamné à informer la population des risques liés à l’utilisation des téléphones portables. Et en France ?

L’état italien condamné à informer la population des risques liés à l’utilisation des téléphones portables.  Et en France ?
Communiqué de presse, robindestoits.org, 20 janvier 2019

Par un jugement du 13 Novembre 2018, publié le 15 janvier 2019, le Tribunal Administratif du Lazio (Rome) a condamné l’Etat italien, l’obligeant à une campagne d’information sur les risques sanitaires liés à l’utilisation des téléphones portables et sans fil. L’Etat italien n’a pas fait Appel de cette décision.

Le Jugement invoque, dans ses motivations, les effets sanitaires provoqués par l’utilisation des téléphones portables et sans fil, et donc les risques à court et long terme sur la santé tels que décrits par la littérature scientifique, notamment sur les jeunes et sur les enfants, ainsi que sur les mesures indispensables à adopter pour leur utilisation. Il insiste également sur les risques environnementaux.

20 janv. 2019

La Tribune de Genève publie notre courrier sur le scandale industriel et sanitaire de Phonegate

Notre récente lettre à la rédaction sur le scandale industriel et sanitaire de Phonegate, un sujet complètement ignoré par les médias en Suisse et dans la plupart des autres pays. On en entendra plus sur ce scandale à l'avenir. Une récente décision historique du tribunal administratif de Rome a ordonné au gouvernement italien de lancer une campagne nationale sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation du téléphone mobile. Dans ses arguments, l'équipe juridique s'est appuyée, entre autres, sur les données concernant les résultats des tests de l'Agence nationale des fréquences (ANFR) sur plus de 500 téléphones mobiles, publiés dans le cadre du scandale de Phonegate.

Electrosmog
Courrier des lecteurs, Tribune de Genève, 15 janvier 2019
par Meris Michaels

Merci à la RTS de son émission Temps Présent, «Le téléphone portable, une arme d’addiction massive». Ce n'est qu'un aspect des risques de l’exposition aux ondes électromagnétiques (EM) des appareils sans fil. En 2018, le Conseil national a déposé au moins six initiatives sur une meilleure prise en compte de la santé dans le secteur de la téléphonie mobile. L’interpellation «Appareils irradiants proches de la tête et du corps» est une des rares propositions d'un parlement national sur le scandale de Phonegate. En 2016, le Dr Marc Arazi, président de l’ONG internationale, «Phonegate Alert», a révélé que, selon les tests effectués par l’Agence nationale française des fréquences (ANFR), les valeurs réglementaires du débit d'absorption spécifique (DAS) de nombreux téléphones mobiles ne sont pas respectées lors de l'utilisation à proximité du corps. Depuis plus de 20 ans, les utilisateurs de téléphones mobiles ont été trompés tant par les fabricants sur leurs véritables seuils d'exposition aux ondes EM que par les autorités qui ne les signalent pas de garder l’appareil loin du corps. Récemment, le Dr Arazi a subi d'actes présumés d'intimidation. Il faut que les élus aillent de l’avant avec toutes leurs propositions législatives en faveur de la protection de la population contre l’exposition aux ondes EM.

18 janv. 2019

Italie : Un jugement historique condamne l’Etat à informer la population des risques pour la santé dus aux téléphones portables

Italie : un jugement historique condamne l’état à informer la population des risques pour la santé dus aux téléphones portables
par Equipe PhoneGate, phonegatealert.org, 18 janvier 2019

Cette décision du tribunal administratif de Rome est historique. Elle ordonne au gouvernement italien de créer une campagne nationale d’information sur les risques sanitaires liés à l’utilisation des téléphones portables.

Suite à l’annonce faite par le gouvernement italien qu’il ne faisait pas appel de sa condamnation, le jugement publié le 13 novembre 2018 a été largement relayé par les médias transalpins :

« Il faut donc déclarer l’obligation du Ministère de l’environnement, du Ministère de la santé et du Ministère de l’éducation, de l’université et de la recherche, chacun pour son domaine de compétence propre, d’assurer, en application des dispositions de l’art. 10 de la Loi n. 36/2001, d’adopter une campagne d’information, adressée à l’ensemble de la population, concernant l’identification des méthodes correctes d’utilisation des appareils de téléphonie mobile (téléphones cellulaires et sans fil) et des informations sur les risques sanitaires et environnementaux liés à une mauvaise utilisation de ces appareils.

17 janv. 2019

Phonegate : Premier rendez-vous prévu avec les services de François de Rugy, ministre français de la Transition écologique et solidaire


Aidez-nous à aller dans les meilleures conditions à ce rendez-vous important. Pour cela nous comptons sur votre mobilisation pour que la pétition gagne en ampleur. Ce serait formidable si nous pouvions d'ici au 25 janvier atteindre les 10 000 signataires. Merci d'avance !

Signez la pétition: Protégez la santé de millions d'utilisateurs de téléphones portables

Premier rendez-vous prévu avec les services de François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire
par Equipe PhoneGate, 16 janvier  2019

À la suite du courrier de Thibault Leclerc, chef de cabinet du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, nous serons reçus, le vendredi 25 janvier 2019 à 10h, par le chef du service des risques sanitaires liés à l’environnement, des déchets et des pollutions diffuses à la Direction générale de la prévention des risques.

Nous y allons pour mettre sur la table les enjeux industriels et sanitaires du scandale du Phonegate et contribuer à amener le ministre à prendre des décisions courageuses pour bien protéger la santé des utilisateurs de téléphones portables.

Vous pouvez nous y aider en nous apportant votre soutien. Rejoignez les 4.600 premiers signataires de notre pétition qui demandent le retrait de plus de 250 modèles de téléphones portables parmi les plus vendus et dont les niveaux de seuils d’ondes (DAS) sont jusqu’à près de 4 fois au-dessus des seuils à ne pas dépasser.

SIGNEZ LA PETITION

16 janv. 2019

Exposition aux écrans : qui défend-on, les enfants ou l’industrie du numérique?

Cose publie une tribune dans « Le Monde  » .
par CoSE par 15 janvier 2019

Le collectif Cose signe une nouvelle tribune dans le supplément médecine du journal « Le Monde » daté du 16/01/2019.

En raison du manque de place disponible pour le format tribune l’article initial a été raccourci notamment toute la partie bibliographie . Vous trouverez donc ci dessous l’article original sans coupure.

Exposition aux écrans : qui défend-on, les enfants ou l’industrie du numérique?

Comme chaque année, l’éducation nationale publie le nombre d’enfants scolarisés souffrant de handicap (« repères et références statistiques de la Depp 2018 ») : les chiffres ont progressé de façon extrêmement importante. Même si la catégorisation des différents troubles manque de précision, les résultats sont frappants: le nombre de nos enfants scolarisés entre deux et onze ans souffrant de troubles intellectuels et cognitifs, de troubles du psychisme ou de troubles du langage est en très forte augmentation alors que les chiffres des troubles visuels, auditifs, viscéraux et moteurs n’ont pas bougé.

15 janv. 2019

France : La justice annule l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360

« C'est une décision absolument majeure car elle devrait concerner tous les Roundup, le tribunal considérant que tous les produits contenant du glyphosate sont probablement cancérogènes » -
Corinne Lepage, avocate de la CRIIGEN

La justice annule l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360
Par Le Figaro avec AFP, 15 janvier 2019

Le tribunal administratif de Lyon a annulé mardi l'autor-
isation de mise sur le marché du Roundup Pro 360.
Philippe Huguen / AFP
Le tribunal administratif de Lyon a annulé mardi l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360, un produit désherbant contenant du glyphosate commercialisé par Monsanto. Le tribunal a estimé notamment que l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) avait «commis une erreur d'appréciation au regard du principe de précaution» en autorisant ce Roundup le 6 mars 2017.

S'appuyant notamment sur les études du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) sur le glyphosate, les juges ont estimé que le Roundup Pro 360 devait «être considéré comme une substance dont le potentiel cancérogène pour l'être humain est supposé». Le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN) avait saisi en mai 2017 la justice pour réclamer le retrait de ce désherbant, utilisé notamment sur les cultures légumières, fruitières et la vigne.

12 janv. 2019

Le téléphone portable, une arme d'addiction massive


Temps Présent - Le téléphone portable, une arme d'addiction massive (10 janvier 2019, 53 min.)





Avec l’apparition du premier smartphone en 2007, la première génération d’ados « smartphone-compatible» est née et avec elle toutes les inquiétudes liées à l’utilisation excessive du téléphone portable. Entre dépendance et addiction la frontière est fragile et on ne s’en rend pas toujours compte. Comment limiter, voire interdire, un outil que nous utilisons tous ? Et surtout dont personne ou presque ne pourrait se passer ?