Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

4 févr. 2023

Phonegate USA : Apple poussé devant la Cour suprême

Phonegate USA : Apple poussé devant la Cour suprême
Par : Equipe Phonegate • 3 fév 2023

Une nouvelle étape a été franchie, le 23 janvier 2023, concernant le recours collectif mené aux États-Unis contre Apple. Les plaignants, affirmant que les iPhone de la marque à la pomme outrepassent les limitations réglementaires de débit d’absorption spécifique (DAS) en usage réel, ont ainsi saisi la Cour suprême, plus importante juridiction outre-atlantique.


Cette nouvelle action vise le jugement rendu le 26 août 2022, que nous avons déjà documenté, qui estimait que les réglementations fédérales fixant les niveaux d’émissions autorisés prévalaient sur la loi de l’État. Le verdict, qui a suscité de nombreuses réactions d’indignation, était le suivant :

28 janv. 2023

France : Proposition de loi veut lutter contre la surexposition des enfants aux écrans

Temps d’écran des enfants : faut-il interdire l’utilisation des smartphones par les profs ?
par Aurore Gayte, numerama.com, 25 janvier 2023

Une proposition de loi veut lutter contre la surexposition des enfants aux écrans. Elle contient 6 articles, et une suggestion audacieuse : restreindre l’usage des écrans par le personnel encadrant dans les écoles primaires et maternelles.


Limiter l’exposition excessive des enfants aux écrans : c’est le but d’une proposition de loi, déposée par le groupe parlementaire Renaissance (ex En Marche). Le texte, qui a été cosigné par tous les députés du groupe, doit être examiné par l’Assemblée « au printemps », d’après le cabinet de la députée Caroline Janvier, qui a présenté la proposition de loi.

Dans un communiqué de presse envoyé le 25 janvier 2023, la députée du Loiret explique qu’elle veut luter contre ce qu’elle appelle le « nouveau mal du siècle », sans avoir une « approche technophobe ». Les 6 articles de la proposition de loi prévoient dans l’ensemble une meilleure sensibilisation des risques encourus par les enfants. Mais un article en particulier retient l’attention : il propose d’encadrer l’utilisation des téléphones des enseignants, et de faire financer les mesures par… une augmentation des prix du tabac.

23 janv. 2023

Les parents au nez scotché à leur smartphone nuisent à leurs enfants

Les parents au nez scotché à leur smartphone nuisent à leurs enfants
20min.ch, 22 janvier 2023

Une étude sur l’utilisation et l’impact des écrans chez les tout-petits est en cours à travers la Suisse. Le comportement des parents y joue un rôle crucial.

(Photo) : Quand on regarde son smartphone, on a tendance à ne montrer aucune émotion sur notre visage, ce qui est très mauvais pour les tout petits enfants. Getty Images


Un test grandeur nature: aux États-Unis, des chercheurs se sont installés dans des fast-food et ont observé le comportement des petits enfants qui y mangeaient selon que leurs parents avaient leur natel sur la table ou dans les mains ou qu’ils l’avaient dans la poche ou dans le sac. «Il s'est avéré que les enfants dont les parents étaient occupés avec un smartphone commençaient plus souvent à jeter de la nourriture ou à faire des bêtises», indique Eva Unternährer, psychologue à l’Université de Bâle.

22 janv. 2023

Suisse : Des milliers d’antennes : Ça ressemble à de la 5G mais est-ce de la 5G?

Des milliers d’antennes
Ça ressemble à de la 5G mais est-ce de la 5G?

Toute la population a un accès à de la 5G, pourtant des milliers d’antennes supplémentaires sont en attente. Voici pourquoi.

par Julien Wicky, Tribune de Genève, 21 janvier 2023

(Photo) : La Suisse est déjà presque entièrement couverte par du réseau 5G mais pour qu’il soit doté de toutes ses fonctionnalités, 7500 antennes sont encore nécessaires. KEYSTONE

C’est un chiffre qui tient du paradoxe. Sur le site de l’Office fédéral de la communication (OFCOM), on peut lire que depuis fin 2021, 100% de la population suisse est couverte par du réseau mobile de cinquième génération, la fameuse 5G. Sur leurs sites, les trois opérateurs du pays ne disent pas l’inverse et revendiquent l’importance de leur couverture. Pourtant, en 2022, 1500 antennes supplémentaires ont été installées, portant le total à 8474 installations 5G au 3 janvier de cette année, selon les données que nous avons demandées à l’OFCOM. Et ce n’est pas fini. Mais si tout le monde est déjà couvert, pourquoi continuer à installer de nouvelles infrastructures, d’autant que celles-ci sont très souvent combattues par des collectifs d’opposants?

15 janv. 2023

Le Centre de recherche sur le cancer de l’OMS va évaluer les risques sanitaires de la 5G – mais pas avant 2025

Le Centre de recherche sur le cancer de l’OMS va évaluer les risques sanitaires de la 5G – mais pas avant 2025

Le Centre international de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé participera à un projet visant à évaluer les risques sanitaires liés à l'exposition aux technologies 5G, mais les critiques ont accusé l'agence d'ignorer les preuves déjà existantes et ont suggéré que les résultats pourraient être entachés par les partenaires industriels.

Par  Suzanne Burdick, Ph.D., childrenshealthdefense.org, 5 janvier 2023 - traduction par CHD

Le Centre international de recherche sur le cancer (International Agency for Research on Cancer, IARC) de l’Organisation mondiale de la santé a annoncé lundi qu’il participerait à un nouveau projet qui prévoit d’évaluer les risques sanitaires de l’exposition aux technologies 5G.

Selon le CIRC, le projet permettra de “développer des outils et des instruments pour une évaluation fiable de l’exposition, de mener des études expérimentales (in vitro, sur l’animal et sur l’homme) sur les risques potentiels de cancer, et de développer des matériaux efficaces de communication des risques pour la santé à l’intention des parties prenantes”.

14 janv. 2023

Protection pharmacologique - en application des lois de la physique - contre la pénétration par les yeux des champs électromagnétiques dans le cerveau

PROTECTION PHARMACOLOGIQUE - EN APPLICATION DES LOIS DE LA PHYSIQUE - CONTRE LA PENETRATION PAR LES YEUX DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DANS LE CERVEAU

Jacques Lintermans, Docteur en sciences et André Vander Vorst*, Professeur ém. UCLouvain
*Membre Fondateur de la European Microwave Association


Introduction

S’il est, à l’heure actuelle, un phénomène universellement répandu, c’est l’exposition de la population jeune et moins jeune aux champs électromagnétiques (CEM) émis par de nombreux appareils, en particulier les tablettes, ordinateurs et téléphones portables. La durée de cette exposition varie selon les conditions d’existence, l’occupation des loisirs, l’application aux études, ou les activités professionnelles de chaque individu, mais elle peut couramment atteindre plusieurs heures par jour.

13 janv. 2023

[Tages Anzeiger] En Suisse, il n’y a pas de surveillance pour le rayonnement des téléphones portables

[Tages Anzeiger] En Suisse, il n’y a pas de surveillance pour le rayonnement des téléphones portables
Phonegate Alert, 13 janvier 2023

A la suite de notre communiqué et de ses révélations, plusieurs médias suisses allemand ont publié le jeudi 12 janvier 2023 des informations sur le scandale industriel et sanitaire du Phonegate. Les autorités suisse interrogées confirment l’absence de législation permettant de protéger la santé des millions d’utilisateurs de téléphones mobiles mais aussi d’objets connectés.

Nous avons avec l’aide de nos partenaires suisses traduit en français l’article publié dans le Tages Anzeiger, un des journaux du groupe de presse Tamedia.

Les opposants à la téléphonie mobile découvrent une lacune dans la loi : 
Il manque en Suisse une surveillance des rayonnements des téléphones portables
par Jon Mettler, Tages-Anzeiger, 12 janvier 2023 - traduction

Si le smartphone est porté directement à l'oreille lors d'un
appel, la tête est exposée aux radiations.
Photo : Martin Rütschi (Keystone)
Des activistes ont découvert qu’aucun contrôle n’est effectué pour vérifier si les fabricants de smartphones respectent les valeurs limites. La situation est différente en France, où l’État intervient de manière rigoureuse.

Si le smartphone est porté directement à l’oreille lors d’un appel, la tête est exposée aux
radiations. Photo: Martin Rütschi (Keystone)

Jusqu’à présent, l’opposition des opposants à la téléphonie mobile en Suisse était dirigée contre les antennes de téléphonie mobile qui, selon eux, émettent des rayonnements nocifs pour la santé. Mais désormais, les critiques portent également leur attention sur le rayonnement non ionisant (RNI) émis par les téléphones mobiles eux-mêmes.