Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

10 déc. 2018

L'abus d'écran nuirait au cerveau des enfants

L'abus d'écran nuirait au cerveau des enfants
par JEAN MICHEL GRADTlesechos.fr, 10 décembre 2018

Les premiers résultats d'une étude américaine montrent
des "tracés différents dans les cerveaux des enfants qui
utilisent des smartphones, des tablettes et des jeux vidéo
plus de 7 heures par jour" -
Shutterstock
C'est ce que montrent les premiers résultats d'une étude des Instituts nationaux américains de la santé sur 4.500 enfants de 9 et 10 ans qui sont devant des écrans plus de 7 heures par jour. 

Tablette électronique, ordinateur, smartphone, télévision... les jeunes enfants passent de plus en plus de temps devant des écrans . Un comportement qui inquiète les experts de la santé publique. Outre la sédentarité et les troubles du sommeil déjà identifiés, les écrans, utilisés à haute dose modifient les cerveaux des enfants, montrent les résultats préliminaires d'une étude menée par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH). Dans 21 centres de recherche aux Etats-Unis, le NIH a commencé à examiner les cerveaux de 4.500 enfants de 9 et 10 ans pour voir si la consommation intense de jeux vidéo et le temps passé sur internet avaient une influence sur leur développement.

Alerte Phone Gate : Communiqué de presse de Robin des Toits

Hier, l'association française Robin des Toits a publié ce communiqué de presse sur le scandale Phonegate. Depuis sa publication, la pétition de Phonegate a recueilli près de 500 nouvelles signatures. Aidez-nous en signant et en partageant largement la pétition.  

Un grand merci à Robin des Toits!

Alerte Phone Gate
Communiqué de presse, Robin des Toits, 9 décembre 2018

L’équipe d’Alerte PhoneGate a écrit à l'alors Ministre de la Transition écologique, Monsieur Nicolas Hulot, à la Ministre de la Solidarité et de la Santé, Madame Agnès Buzyn et au ministre de l’Économie et des finances, Monsieur Bruno Le Maire, pour les mettre en demeure de mettre fin à la loi du silence imposée par les lobbys de l'industrie de la téléphonie mobile.

Elle demande le rappel de plus de 250 modèles de téléphones mobiles parmi les plus vendus sur le marché français, qui doivent soit être retirés du parc en activité par une procédure d’échange gratuit, soit faire l’objet d’une mise à jour logicielle ou matérielle gratuite par le fabricant.

Voir l’émission d’investigation italienne Report consacrée au scandale du Phonegate

Voir l’émission d’investigation italienne Report consacrée au scandale du Phonegate
par Equipe PhoneGate, phonegatealert.org,  27 novembre 2018

Un grand merci à la journaliste italienne Lucina Paternesi et à l’équipe de l’émission Report pour ce reportage consacré aux ondes de la téléphonie mobile et au scandale industriel et sanitaire International du Phonegate. Il a été diffusé le lundi 26 novembre 2018 sur la chaîne RAI 3 de la télévision nationale italienne. Et nous publions l’extrait consacré à l’interview du Dr Marc Arazi en italien. [On est en train de faire le sous-titrage en français et en anglais.]

Cliquez sur l'image en bas de l'article original - cela vous mènera au vidéoclip de 7 min. sur Phonegate sur Facebook :
https://www.phonegatealert.org/voir-lemission-dinvestigation-italienne-report-consacree-au-scandale-du-phonegate

RAI3 : Report
Technologie et santé. ufficiostampa.rai.it, 26 novembre 2018 - traduction par DeepL

La deuxième enquête, "Onda su onda", de Lucina Paternesi, porte toujours sur la santé. Des voitures qui roulent toutes seules, des drones qui vous permettent de comprendre quand il est temps d'irriguer et de lancer les services d'urgence en cas de tremblement de terre. Ce ne sont là que quelques exemples de l'Internet des objets, le réseau de cinquième génération que nous expérimentons déjà en Italie. 

9 déc. 2018

Gros investissements du géant chinois des télécoms Huawei prévus en Suisse

Gros investissements du géant chinois des télécoms Huawei prévus en Suisse
rts.ch, modifié le 11 août 2018

Le géant chinois des télécoms Huawei veut investir
massivement en Suisse
Le géant chinois des télécommunications Huawei prévoit des "investissements massifs" à Lausanne et à Zurich, indique samedi l'hebdomadaire "Schweiz am Wochenende".

Le journal a rencontré le patron de Huawei Eric Xu à l’occasion de la visite de Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral de la communication, le 10 août à Shenzhen, la Silicon Valley chinoise.

Le géant chinois dispose déjà d'un siège en Suisse, à Dübendorf (ZH), qui emploie 350 personnes. Huawei entend désormais ouvrir deux centres de recherche et de développement, à Lausanne et Zurich pour profiter de la présence des écoles polytechniques.

8 déc. 2018

5G: des interrogations légitimes

5G: des interrogations légitimes
par jay, electrosensible.info, 7 décembre 2018

Quand un Sénateur américain demande des preuves aux autorités compétentes concernant les fondements sur lesquelles se base la régulation de la norme de communication de 5ème génération.

Notre société actuelle dépend pour beaucoup des nouvelles technologies sans-fil mais il semble que seuls les bénéfices ne soient pris en compte sans voir ce qu’il y aurait au revers de la médaille. Dès le début de la téléphonie mobile, les normes de régulation ne se basaient que sur des études à court terme, ne concernaient essentiellement que les effets thermiques sans prendre en compte les modes d’utilisation qui en seraient faits car elles ont été effectuées dans les années 1980. Afin de ne pas reproduire les erreurs du passé, le sénateur américain Richard Blumenthal vient d’envoyé une requête auprès de l’agence fédérale des communications (FCC) pour avoir des éclaircissements concernant la question des normes et de l’évaluation sanitaire qui vont encadrer le futur déploiement de la 5G.

7 déc. 2018

L’arrestation d’une responsable de Huawei, exigée par Washington, affole les marchés

L’arrestation d’une responsable de Huawei, exigée par Washington, affole les marchés
Par Ivan Radja, ABO+, 24heures.ch, 6 décembre 2018

Télécommunications  Cette action marque le pic d’une offensive de plusieurs pays contre Huawei, suspecté d’espionnage. La Suisse reste dans l’expectative.

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, a été arrêtée samedi à Vancouver sur demande des États-Unis, sans qu’aucun motif n’ait été officiellement formulé. Des sources proches du dossier évoquent une violation des sanctions contre l’Iran instaurées par Washington.


(Photo): Arrêtée samedi, Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, est la fille de Ren Zhengfei, fondateur du groupe et membre de l’Armée populaire chinoise.Image: EPA/MAXIM SHIPENKOV

Mais cet épisode n’est que le dernier en date d’une véritable charge sonnée contre le groupe chinois sur fond de guerre pour l’hégémonie technologique. Mercredi, l’opérateur britannique British Telecom annonçait qu’il renonçait à Huawei pour l’installation de la 5G.


Suisse : Editorial 24heures.ch : La guerre pour le contrôle de la 5G

La guerre pour le contrôle de la 5G
Par Ivan Radja, 24heures.ch, 6 décembre 2018

C’est un conflit commercial et politique majeur qui vient de prendre une ampleur inédite avec l’arrestation, à Vancouver, d’une haute dirigeante du groupe chinois Huawei. Oubliez le bouton nucléaire, voici le bouton digital, enjeu de toutes les convoitises, de toutes les paranos, et, bien sûr, de tous les coups bas. Celui qui contrôlera le plus grand nombre de flux d’informations détiendra un avantage économique, stratégique et politique inestimable sur ses concurrents.

De ce point de vue, le déploiement du réseau de la 5G représente la mère de toutes les batailles. Or qui mène la course? Le géant chinois Huawei, leader mondial pour les équipements de télécommunications, avec 22% de parts de marché. Plus de 1'500 réseaux implantés dans le monde font appel aux technologies du groupe, dont les plus grands opérateurs tels que France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia, Orange, Bell, bien d’autres encore.

ANFR : audience fixée au 14 décembre devant le Tribunal Administratif de Melun

ANFR : audience fixée au 14 décembre devant le Tribunal Administratif de Melun
par Equipe PhoneGate, phonegatealert.org, 7 décembre 2018

Le 1er décembre 2017, le Dr Arazi lançait à titre personnel une action contre l’Agence nationale des fréquences (ANFR) devant le tribunal administratif de Melun. Son objectif était d’obtenir, entre autres, la publication intégrale des rapports de tests réalisés par l’ANFR en 2015. L’association créée en mars 2018 apporte son complet soutien à son Président face à l’ANFR.

Dans ce contexte, en mars 2018, l’ANFR décidait de publier ces rapports ainsi que ceux établis précédemment. Toutefois, pour chacun des rapports mis en ligne sur le site Open Data data.anfr.fr figure la mention suivante : » Mise en forme pour publication » accompagnée d’une nouvelle date indiquant que des « Modifications » ont été faites par rapport au document original.