Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 avr. 2019

Suisse : Une forte pollution de l'air serait camouflée

Une forte pollution de l'air serait camouflée
cht/nxp / , 20min.ch/ro, 30 avril 2019

La Suisse connaît parfois des pics de pollution alarmants, mais les autorités préfèrent ne pas donner l'alerte.

Des instruments de mesure de pollution de l'air.
(Photo: Keystone)
C'est un constat inquiétant que dresse «Le Temps» mardi. En effet, la Suisse dépasserait régulièrement les pics de pollution autorisés par l'ordonnance sur la protection de l'air. Mais les autorités préfèrent ne pas donner l'alerte auprès de la population.

Le journal prend l'exemple du 20 octobre dernier à Morges, un samedi radieux où de nombreux habitants de Morges étaient de sortie. Or le taux de microparticules dans l'air était de 56 microgrammes/m3, alors que la limite autorisée est de 50. La population aurait donc dû rester chez elle, fenêtres fermées. Pourtant le canton de Vaud n'a rien dit.

Plus nocive que la cigarette

29 avr. 2019

Suisse : La fronde contre la 5G gagne la Suisse alémanique


La fronde contre la 5G gagne la Suisse alémanique
20min.ch/ro, / nxp/ats, 28 avril 2019

Les parlements cantonaux de Berne, Saint-Gall et Schwyz ont lancé des démarches afin de stopper la construction du réseau controversé.

La résistance contre la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile (5G) a atteint la Suisse alémanique, constatent «SonntagsZeitung», «Ostschweiz am Sonntag» et «Zentralschweiz am Sonntag». Les parlements cantonaux de Berne, Saint-Gall et Schwyz ont lancé des démarches afin de stopper la construction du réseau 5G ou au moins le temps d'obtenir des informations supplémentaires quant à son éventuel impact sur la santé de la population.

28 avr. 2019

Suisse Romande : "Les petits élèves ingérables suffoquent les écoles romandes"

"Les petits élèves ingérables suffoquent les écoles romandes"
par Sylvain Besson, ABO+, Tribune de Genève, 27 avril 2019

Les élèves perturbateurs sont devenus le problème numéro un des enseignants. Notamment dans la tranche des 4-8 ans. Pris de court, les cantons déboursent des millions pour répondre au phénomène

aDns le canton de Vaud, on a trouvé un terme peu élégant, mais efficace pour les désigner: les PPP ou «petits péteurs de plombs». Des élèves pour la plupart très jeunes – entre 4 et 8 ans –, qui pourrissent l’ambiance d’une classe et martyrisent les enseignants par leur comportement agité, voire agressif. Ce phénomène est en train de devenir le sujet de préoccupation numéro 1 dans les écoles primaires de Suisse.

Un sondage encore non publié, réalisé par le chercheur Reto Luder et son équipe auprès de 449 enseignants zurichois, montre que les élèves difficiles sont identifiés à 61,3% comme la principale source de tensions pour le personnel scolaire.

Suisse : Note du Service de l'enfance et de la jeunesse du canton de Genève sur les risques pour la santé des usages du numérique

MISE A JOUR le 28 avril 2019 :  LES DEUX LIENS A CE DOCUMENT ONT  DISPARU, et le Service SSJ est fermé !  

Pour la rendre plus visible, nous avons copié le texte pdf de la note du juillet 2017 du Service de santé de l'enfance et de la jeunesse "Usages du numérique:  risques pour la santé".  On a mis un commentaire sur leur site pour encourager d'autres initiatives similaires.
Cliquez sur l'image à droit du "Commentaires" sur le lien ici. 


REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE
Département de l'instruction publique, de la culture et du sport
Office de l'enfance et de la jeunesse
Service de santé de l'enfance et de la jeunesse

Usages du numérique: risques pour la santé 
juillet 2017

Introduction

Au cours des deux dernières décennies, l'usage des MITIC a connu un essor extrêmement important et l'accès des enfants aux écrans, limité jusqu'alors à la télévision, s'est considérablement développé. Les plus jeunes sont aujourd'hui déjà exposés à ces moyens technologiques et les préoccupations du monde médical et éducatif face aux effets éventuels sur la santé et le développement des enfants font l'objet d'études et de publications de plus en plus fréquents.

L'usage du numérique à des fins éducatives et dans l'enseignement prend de l'ampleur. Il importe de connaitre les effets sur la santé engendrés par les MITIC et de tenir compte du fait que l'usage récréatif de ces dispositifs est également en augmentation. La plupart des problématiques décrites ci-dessous sont d'autant plus importantes que l'usage des écrans est précoce et prolongé. L'introduction du numérique à l'école est également l'occasion de passer des messages préventifs aux enfants et jeunes pour un usage optimal de ces dispositifs.

Lettre au Département de l'instruction publique concernant l'introduction du numérique à l'école à Genève

RE-PUBLIE le 28 avril 2019 :

Voici la lettre adresée à Madame Marie-Claude Sawerschel, Secrétaire générale du Département de l'instruction publique, envoyée par l'Association romande alerte concernant l'introduction du numérique à l'école à Genève.  Nous avons aussi adressée une lettre à Madame Cesla Amarelle, Conseillère d'Etat, Cheffe du Département de la Formation du canton Vaud, en 2017.

L'éducation au numérique sera testée dès la rentrée ce lundi [21 août 2018] dans dix établissements pilotes vaudois du cycle obligatoire. Une interdiction du téléphone portable y sera également expérimentée.

Morges, le 3 octobre 2016

Madame,

Nous sommes consternés d’apprendre par la Presse que votre Département a l’intention d’introduire des tablettes dans les écoles primaires et d’encourager les élèves à apporter leurs propres appareils dans les écoles du secondaire. Cette intention est d’autant plus choquante que ce projet nécessitera l’installation du Wi-Fi dans les classes, en contradiction flagrante avec les principes de précaution de préserver la santé de nos enfants.

En 2011, l'OMS déclarait que les radiofréquences, dont le Wi-Fi, sont «possiblement cancérigènes». Aucune étude scientifique n’a encore établi l’innocuité de ce rayonnement, alors que des milliers d’études ont démontré des effets biologiques alarmants. Le corps d’un enfant est en pleine croissance et par conséquent plus vulnérable aux ondes. Vous prétendez que «L’école vise à offrir à chaque enfant l’environnement scolaire le plus adapté lui permettant de maximiser son potentiel.» Pour l’instant, aucune étude n’a pu démontrer les présupposés bienfaits des nouvelles technologies. Et si un enfant devenait malade suite à son exposition aux ondes? Et qu’en est-il des enseignants et enseignantes, surtout les femmes enceintes, ne seraient-elles pas également exposées?

27 avr. 2019

France : Morts mystérieuses de vaches : des éleveurs préparent une plainte contre l'Etat

Morts mystérieuses de vaches : des éleveurs préparent une plainte contre l’Etat
par Solenne Durox, correspondante à La Prénessaye (Côtes-d’Armor), leparisien.fr|25 avril 2019

A Allineuc (Côtes-d'Armor), l'éleveur Stéphane Le Béchec a perdu 200
vaches et veaux de manière inexpliquée en trois ans.
LP/Solenne Durox
Des éleveurs, qui imputent les nombreux décès de leurs bêtes aux champs électromagnétiques, se réunissent ce vendredi afin d’attaquer l’Etat en justice sous la bannière de l’association Animaux sous tension.

Le veau gît à même le sol dans une arrière-cour en attendant l’équarrisseur. « Je l’ai découvert mort près de sa mère jeudi. Il avait huit jours », confie Patrick Le Néchet. Parfois il y en a trois d’un coup. Quand on se lève, on ne sait pas ce qu’on va trouver. » En cinq ans, cet éleveur sexagénaire de La Prénessaye (Côtes-d’Armor) a perdu 120 bovins.

26 avr. 2019

L’OMS publie ses recommandations pour l’usage des TV, tablettes et autres téléphones pour les enfants jusqu’à 5 ans

Pas d’écran jusqu’à 2 ans
par Florent Quiquerez, Tribune de Genève ABO+ 25 avril 2019

Prévention : L’OMS publie ses recommandations pour l’usage des TV, tablettes et autres téléphones pour les enfants jusqu’à 5 ans.

70% des enfants de 2 à 5 ans utilisent le smartphone de
leurs parents pendant plus de trente minutes par jour.
Image: Visual Hung
Puis-je laisser mon bébé regarder l’écran de mon smartphone? À quel âge dois-je autoriser ma fille de 3 ans à utiliser une tablette pour jouer? Suis-je un mauvais parent si je montre un dessin animé à mon fils de 4 ans pour l’occuper durant un long trajet en voiture? Si vous avez des enfants, c’est sûr, ces questions, vous vous les êtes déjà posées. Pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie ses recommandations quant à l’usage des écrans chez les enfants jusqu’à 5 ans. Elles sont destinées aux professionnels de la santé, mais aussi aux autorités des différents États.

Ainsi, durant ses deux premières années de vie, un bébé ne devrait jamais être mis devant un écran. «Regarder la télévision, des vidéos ou jouer à des jeux d’ordinateur n’est pas recommandé», affirme l’OMS. De 2 à 5 ans, l’exposition ne devrait pas dépasser les soixante minutes par jour. «Moins, ce serait mieux», précise toutefois l’organisation.

Radiofréquences et cancer : une réévaluation à venir

Radiofréquences et cancer : une réévaluation à venir
jay / electrosensible.info, 23 avril 2019

Crédit photo : Kennydu69 - CC 3.0
Un comité consultatif a recommandé que l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer (CIRC) fasse une réévaluation des risques cancérogènes associés aux radiofréquences. Cela devrait faire partie des « hautes priorités », selon le panel du rapport qui a rendu ses conclusions la semaine dernière.

Le groupe, qui est composé de 29 membres de 18 pays différents, suggère que la nouvelle évaluation devrait être réalisée entre 2022 et 2024.



24 avr. 2019

France : 1ère action collective contre le constructeur chinois Xiaomi

Message de l'Association Phonegate Alerte : "Merci pour votre confiance et votre soutien à l'action collective que nous avons lancée contre Xiaomi France avec Maître Elias Bourran et la plateforme V pour Verdict. En une semaine les 30 requis sont presque atteints (23 à ce matin). Alors on continue et on relaie largement pour faire valoir vos droits."

Participez à notre 1ère action collective contre le constructeur chinois Xiaomi
Equipe Phonegate, phonegatealert.ch, 18 avril 2019


23 avr. 2019

Les cellulaires endommagent l’ADN radicalement plus que les lignes à haute tension

Les cellulaires endommagent l’ADN radicalement plus que les lignes à haute tension
par André Fauteuxmaisonsaine.ca, 11 avril 2019

ADN gragmenté de cellules ovariennes de drosophile
exposée aux ondes GMS 900 MHz. 
© Dimitris Panagopoulos
Une nouvelle étude très importante1 résume les mécanismes impliqués dans les dommages à l’ADN causés indirectement par le rayonnement des téléphones portables. Il démontre que la variabilité extrême de l’intensité et de la forme d’onde des signaux de communication sans fil (radiofréquences de type micro-ondes) est à l’origine des effets biologiques observés. Les ondes déclenchent l’ouverture des canaux ioniques à voltage variable des membranes cellulaires qui deviennent surchargées en calcium. Ces membranes s’ouvrent et se referment chaque fois que survient un changement supérieur à 30 % dans leur tension. Tous les effets cellulaires physiologiques sont initiés par les changements de concentrations ioniques médiés par le déclenchement de canaux ioniques.

Vos appareils sans fil pourraient-ils contribuer à votre anxiété?

Vos appareils sans fil pourraient-ils contribuer à votre anxiété?
par Magda Havasmaisonsaine.ca, 22 avril 2919

Ce qui suit vous arrive-t-il parfois ou régulièrement.

Avez-vous l'impression d'avoir souvent le cerveau
 embrumé, peinant à penser clairement?
Vous décrochez votre cellulaire et constatez que vous respirez plus rapidement et que votre cœur bat la chamade même si vous êtes assis. Vous avez mal au ventre et vos paumes commencent à transpirer. Vous vous sentez peut-être un peu étourdi ou faible. Plus vous utilisez votre cellulaire, plus il vous chauffe l’oreille. La main avec laquelle vous tenez le téléphone commence à picoter. Vous avez un goût métallique dans la bouche et un léger mal de tête. Parfois, vous sentez une vibration fantôme dans votre poche, mais votre cellulaire ne n’y trouve pas. Vous avez pris votre cellulaire pour appeler quelqu’un, mais vous ne vous rappelez plus qui vous vouliez appeler. Votre mémoire à court terme se dégrade. À l’école, vous avez l’impression d’avoir souvent le cerveau embrumé et vous n’arrivez pas à penser clairement. De plus en plus, lorsque vous parlez, vous ne pouvez pas vous rappeler certains mots, et il vous est de plus en plus difficile de vous concentrer sur une tâche. Vous êtes irritable et inquiet, et vous n’arrivez pas à rester immobile. La nuit, vous avez du mal à vous endormir, et parfois vous vous réveillez sans raison apparente et vous n’arrêtez pas de vous tourner et retourner dans le lit. Vous allez souvent aux toilettes et vous saignez parfois du nez. Vous vous réveillez fatigué. Vous vous sentez beaucoup plus âgé que vous ne l’êtes, et vous vous demandez ce qui ne va pas chez vous. Vous n’avez plus d’entrain pour rien.

[Communiqué] Les ondes des radiofréquences figurent parmi les agents qu’il est proposé au CIRC de réévaluer avec un degré élevé de priorité

[Communiqué] Les ondes des radiofréquences figurent parmi les agents qu’il est proposé au CIRC de réévaluer avec un degré élevé de priorité
par Equipe Phonegate 23 avril 2019

Un article du très renommé journal scientifique, The Lancet, daté du 17 avril 2019, a rendu publique la liste des agents dont il est proposé que la cancérogénicité soit évaluée ou réévaluée durant la période 2020-2024 par le Centre international de la recherche sur le Cancer (CIRC) qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). C’est un panel de 29 experts de 18 pays, réunis en mars 2019, qui après étude et analyse des dernières données et études scientifiques a établi un classement des agents en deux tableaux : Tableau 1 pour les priorités élevées, Tableau 2 pour les priorités moyennes et basses.

Déjà classé comme cancérogène possible

18 avr. 2019

Suisse : Swisscom déploie la 5G et crée la polémique

Swisscom déploie la 5G et crée la polémique
par Sami Zaïbi, ABO+, Tribune de Genève, 18 avril 2019

Genève : L'opérateur lance son réseau 5G à Genève. Antonio Hodgers avait pourtant assuré que le Canton n'allait «pas se précipiter» sur cette technologie controversée

Swisscom prend tout le monde de court. Alors qu’un débat national est engagé sur l’utilité et les impacts sur la santé de la 5G, que les Cantons de Genève et Vaud ont voté un moratoire sur la technologie, que des collectifs anti-5G se sont formés, l’opérateur a lancé aujourd’hui en grande pompe son réseau 5G national, le premier à couvrir les grandes villes, y compris la Cité de Calvin. Sunrise avait lancé en mars la technologie dans des petites villes et localités.

Cafouillage politique

Genève : Hodgers sur une autre longueur d'onde

Les deux articles publiés par la Tribune de Genève, apparu ce matin, ne sont plus accessibles, peut-être même disparus!. On va mettre l'éditorial ici et scanner l'article vedette, "Malgré le moratoire, la 5G arrose Genève". On a été trahi par Antonio Hodgers, président du Grand Conseil de Genève. 

Hodgers sur une autre longueur d'onde
par Antoine Grojean, Editorial, Rubrique Genève, Tribune de Genève, 18-19 avril 2019, page 1

Tout le monde au bout du lac est tombé des nues ce mercredi matin en apprenant que Swisscom avait lancé, à minuit, son réseau 5G en Suisse et à Genève.

Le Grand Conseil genevois n'a-t-il pas justement voté la semaine dernière, dans l'urgence et à une large majorité, un moratoire sur le déploiement de cette nouvelle technologie dans le canton? On entend encore résonner les propos du conseiller d'Etat chargé de l'environnement, Antonio Hodgers, assurant que ce moratoire était inutile parce que "quoi que de soit, nous n'allons pas nous précipiter pour mettre ces antennes".

17 avr. 2019

Suisse : Obsolescence programmée. Plainte contre Apple pour concurrence déloyale : l’association NoOPS.ch recourt au Tribunal fédéral

Communiqué de presse du 16 avril 2019 - Obsolescence programmée. Plainte contre Apple pour concurrence déloyale : l’association NoOPS.ch recourt au Tribunal fédéral.
noops.ch, 16 avril 2019

Suite à un arrêt de la Chambre Pénale de Recours de la Cour de justice de la République et Canton de Genève confirmant la décision du Ministère Public Genevois de ne pas entrer en matière sur la plainte déposée à l’encontre d’Apple, l’association NoOPS plaidera sa cause au Tribunal fédéral. Situation incongrue, sachant que d’autres procédures ont abouti dans d’autres pays, pour les mêmes faits !

Au-delà de l’énergie que NoOPS.ch continue à déployer pour ce combat, l’association doit faire face à l’ampleur des sûretés sollicitées par la haute juridiction pour engager la procédure, à savoir un montant de CHF 3'000.-- ! Une campagne de crowfounding est lancée, avec échéance au 5 mai 2019. Mobilisons-nous pour que la grosse pomme arrête de nous prendre pour des bonnes poires !

16 avr. 2019

France : L’agriculteur Paul François remporte une nouvelle bataille face à Monsanto

L’agriculteur Paul François remporte une nouvelle bataille face à Monsanto
par Le Monde avec AFP et Reuters Publié le 11 avril 2019

L’agriculteur mène un long combat judiciaire contre le géant industriel depuis son intoxication, en 2004, par un désherbant de la marque.


Paul François, le 6 février à la cour d'appel de Lyon.
Jeff Pachoud / AFP
C’est une troisième défaite qui sonne comme un désaveu cinglant pour la firme américaine Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer. L’agriculteur Paul François a remporté, jeudi 11 avril à Lyon, une nouvelle bataille dans le long combat qu’il mène face au géant industriel, depuis son intoxication, en 2004, au Lasso, un désherbant commercialisé par la marque et désormais interdit.

Cette fois, la cour d’appel a indiqué avoir fondé sa décision sur la base de « la responsabilité du fait des produits défectueux », comme réclamé par la Cour de cassation. Dans son arrêt, la cour d’appel reproche à Monsanto « de ne pas avoir sur l’étiquetage et/ou l’emballage du produit apposé une mention sur la dangerosité spécifique des travaux dans les cuves et réservoirs ».


15 avr. 2019

[Communiqué] Phonegate : Plainte pénale contre le fabricant de smartphones chinois Xiaomi

[communiqué] Phonegate : plainte pénale contre le fabricant de smartphones chinois Xiaomi
par Equipe Phonegate, phonegatealert.org, 15 avril 2019

Au nom d' »Alerte Phonegate », Me Elias Bourran, avocat au Barreau de Paris a déposé, le lundi 15 avril 2019, une plainte pénale devant le Procureur de la République de Paris contre le fabricant chinois de téléphones portables Xiaomi.

Les Xiaomi Redmi Note 5 et Mi Mix 2S, vendus en France, via ses boutiques, de nombreux distributeurs (FNAC, Darty, Boulanger,…) et chez les quatre opérateurs de téléphonie mobile (Orange, Free, SFR, Bouygue Telecom), ont été contrôlés par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et un dépassement des niveaux réglementaires de débit d’absorption spécifique (DAS) a été constaté respectivement pour la tête et pour le tronc.

DAS comme mesure officielle de la dangerosité des effets thermiques des ondes

Or, pour mémoire, la dangerosité des effets thermiques des ondes est avérée et reconnue par la communauté scientifique internationale. Ceci a amené à la mise en place de limites règlementaires de DAS pour l’exposition humaine partout dans le Monde.

13 avr. 2019

"Ma fille a désormais un trouble du langage": trop consulter son portable devant ses enfants peut avoir de graves conséquences

"Ma fille a désormais un trouble du langage": trop consulter son portable devant ses enfants peut avoir de graves conséquences
par Margot Bédé (avec Guillaume Dussourt), rmc.bfmtv.com, 10 avril 2019

L'Académie des sciences appelle les parents à la vigilance quant à la surexposition des enfants aux technologies numériques. Elle alerte notamment sur le risque d'utiliser son smartphone trop souvent devant ses enfants.

Attention désormais quand vous répondez à un SMS, consultez vos réseaux sociaux ou encore lisez un article sur votre portable. Ces gestes anodins peuvent perturber vos enfants. L’Académie des sciences s’est associée aux Académies de médecine et des technologies pour lancer mardi "un appel à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques", appelant les parents à faire attention quant à la "surexposition" ou au "mésusage" qu'en font certains enfants.

Pour une planète viable, arrêtons la 5G

Pour une planète viable, arrêtons la 5G
reporterre.net, 8 avril 2019

L’offensive de l’industrie des télécommunications pour le déploiement du réseau sans fil de cinquième génération (5G) se déroule avec l’appui des gouvernements. Les signataires de cet appel demandent d’y mettre un terme à cause des conséquences irréversibles pour la santé et l’environnement que cette technologie va provoquer.

La liste des médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens ayant signé cet appel est disponible ici.

À l’Organisation des Nations Unies, à l’OMS, à l’Union européenne, au Conseil de l’Europe et aux gouvernements de tous les pays, nous soussignés, médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens de 168 pays (au 29 mars 2019), demandons urgemment l’arrêt du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international.

Suisse : 5G: Les Verts vaudois publient un guide pour aider communes et particuliers à faire opposition aux antennes

5G: Les Verts publient un guide pour aider communes et particuliers à faire opposition aux antennes
verts-vd.ch, 9 avril 2019

Petit guide pour les communes et les particuliers

Contrairement à ce qu’on entend souvent, les oppositions aux antennes ne sont pas vaines. Pour aider les communes et les particuliers à agir et à s’opposer aux projets actuellement en voie de développement, leur permettre d’identifier leur marge de manœuvre respective et les aider à l’exploiter le plus efficacement possible, les Verts vaudois publient aujourd’hui un petit guide à leur intention.


Suisse : Les risques de la 5G : L’installation de nouvelles antennes pour un réseau plus performant inquiète médecins et scientifiques

LES RISQUES DE LA 5G
par SEVAN PEARSON, LE COURRIER / LA LIBERTÉ, 4 avril 2019

L’installation de nouvelles antennes pour un réseau plus performant inquiète médecins et scientifiques

Technologies – «Quand l’antenne 4G a été installée au milieu de mon village, j’ai tout de suite ressenti un change-ment: vertiges, maux de tête. Alors, avec l’arrivée de la 5G qui est plus puissante, je suis vraiment angoissée.» Très sensible aux ondes électromagnétiques, cette habitante – qui veut rester anonyme – d’une petite localité fribourgeoise n’a pas hésité à signer une pétition lancée en Suisse en février der-nier. Celle-ci réclame un moratoire sur la 5G, en raison des dangers qu’elle induirait. Elle a déjà réuni plus de 50 000 signatures.

12 avr. 2019

Conférence de Presse Phonegate : 1ère action pénale : Paris, 15 avril 2019

[Conférence de Presse] Phonegate : 1ère action pénale
par Equipe Phonegate 12 avril 2019

Après plusieurs mois de travail et de réflexion, nous lançons la première action pénale dans le cadre du scandale sanitaire et industriel du Phonegate. Une conférence de Presse se tiendra à Paris, le lundi 15 avril 2019 à 10h30 en présence de Maître Elizabeth Gelot, Co-fondatrice de la plateforme V pour Verdict, de Maître Elias Bourran, membre du consortium d’avocats du Phonegate et du Dr Marc Arazi, Président d’Alerte Phonegate. La réunion sera retransmise en vidéo live Facebook sur notre page Phonegate Alert. Merci d’avance de relayer largement.




https://www.phonegatealert.org/conference-de-presse-phonegate-1ere-action-penale?fbclid=IwAR20-wjgYWQOr5cp52m3sMfsN4bf29GWrwWTOXeZyftUI2uy4TYSakTWRr0

11 avr. 2019

Suisse : Genève adopte une motion pour un moratoire sur la 5G

Genève adopte une motion pour un moratoire sur la 5G
ATS / letemps.ch, 11 avril 2019

La motion adoptée mercredi invite le Conseil d'Etat à demander à l'OMS de piloter des études scientifiques indépendantes pour déterminer les effets nocifs de la 5G

Un jour après leurs homologues vaudois, les députés genevois demandent un moratoire sur la mise en place de la 5G sur le territoire du canton.

«On nous dit que la fréquence est quasiment la même que pour la 4G. Mais la 5G sera utilisée pour connecter des objets entre eux. L'environnement sera de plus en plus chargé en ondes magnétiques, et personne ne sait si leur accumulation est nocive pour la santé», a dénoncé le PDC Bertrand Buchs, premier signataire de la motion. Les députés veulent aussi connaître l'effet de la 5G sur la faune.

10 avr. 2019

Suisse : Les cantons se réveillent face aux dangers de la 5G

A Genève, l'État se dit «attentif au débat en cours», mais n’a pas l’intention de geler les permis de construire.

Les cantons se réveillent face aux dangers de la 5G
par Francesco Brienza, 20min.ch/ro, 9 avril 2019

Vaud bloque la pose d’antennes jusqu'à nouvel avis. L'idée fait son chemin ailleurs et ravit les plus sceptiques.

Des élus et des citoyens de tout le pays sont partis en guerre ces dernières semaines contre le déploiement d’émetteurs 5G. Dans le canton de Vaud, ils ont obtenu une victoire importante, mardi: l’État a annoncé qu’il «gelait provisoirement» les autorisations d’en installer. Il se montre ainsi prudent, jusqu'à ce que Berne livre ses conclusions sur les impacts de la technologie sur la santé. Même réflexe à Neuchâtel, où une décision similaire a été prise, selon la RTS. Dans un second temps, le Conseil d'État vaudois se prononcera sur un moratoire, souhaité par les députés hier.

Et si le numérique dans les écoles menaçait le développement de l'enfant?

Et si le numérique dans les écoles menaçait le développement de l'enfant?

CONTRIBUTION EXTERNE, lalibre.be, 9 avril 2019
OPINIONS Une opinion de Jacques Lintermans, Docteur ès sciences

Si de nombreux travaux ont été consacrés aux effets des champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM-RF) sur le cerveau, par contraste, les modifications éventuellement produites par les CEM-RF sur la fonction cérébrale ont été jusqu’ici relativement peu étudiées. Qu’en est-il chez les enfants ?

Si l’on se réfère à une revue des études expérimentales concernant les effets des CEM-RF sur la fonction cognitive des enfants, on constate que, il y a une dizaine d’années, ces effets étaient vus comme faibles ou inexistants, ce qui allait à l’encontre de l’inquiétude qui prévalait dans le public concernant la nocivité des ondes et nourrissait un soupçon vis-à-vis de l’objectivité des expérimentateurs (1).

Ceux-ci ont, depuis, utilisé des protocoles expérimentaux incluant un nombre plus élevé de sujets, et un temps d’observation plus long.

Suisse : Vaud: le Conseil d'Etat annonce qu'il n'y aura finalement pas de moratoire sur les antennes 5G

Vaud: le Conseil d'Etat annonce qu'il n'y aura finalement pas de moratoire sur les antennes 5G
ATS / arcinfo.ch, 9 avril 2019

Les antennes de téléphonie  5G suscitent la polémique
RECTIFICATION Il n'y aura finalement pas de moratoire sur l'installation des antennes 5G dans le canton de Vaud. Le Conseil d'Etat rectifie les propos tenus par la ministre Jacqueline de Quattro lors de la séance du Grand Conseil.

Le Conseil d'Etat vaudois "précise" les propos tenus mardi matin au Parlement par la ministre Jacqueline de Quattro à propos de la 5G. "Il n'y a aucun moratoire sur cette thématique", indique-t-il en milieu de journée par une Note à la presse.

9 avr. 2019

Suisse : Le Conseil d'Etat vaudois suspend l'installation d'antennes 5G

MISE A JOUR (10 avril 2019) : Voir : "Vaud: le Conseil d'Etat annonce qu'il n'y aura finalement pas de moratoire sur les antennes 5G"

Le Conseiller d'Etat vaudois, Raphael Mahaim : "Ma résolution parlementaire a été acceptée par le Grand Conseil ce matin et le Gouvernement a annoncé dans la foulée que l'Etat suspendait ses permis pour les antennes 5G! Voilà une excellente nouvelle et un signal drôlement important!"

Le Conseil d'Etat vaudois suspend l'installation d'antennes 5G
ATS / letemps.ch, 9 avril 2019

La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a annoncé mardi que le canton a décidé d'un moratoire jusqu'à ce que l'Office fédéral de l'environnement ait terminé d'étudier les risques éventuels de la 5G

Le Conseil d'Etat vaudois a décidé un moratoire sur l'installation des antennes 5G. Il l'a annoncé mardi lors d'un débat au Grand Conseil sur une résolution concernant cette nouvelle technologie.

Suisse : La 5G, "une expérience sur le vivant"

Oppositions partout en Suisse : Léon Warnier met gratuitement ses services à disposition des opposants aux antennes de téléphonie mobile dans toute la Suisse. Il suit actuellement pas moins de 35 dossiers, dont celui de Moutier.


La 5G, "une expérience sur le vivant" par Olivier Zahno, Le Quotidien Jurassien, 4 avril 2019

Diagnostiqué électrohypersensible, le juriste vaudois Léon Warnier lutte depuis plusieurs années contre l'intensification des rayonnements non ionisants...

Pointé du doigt, la téléphone mobile avec l'arrivée de la 5G notamment - représente à ses yeux un danger sanitaire majeure pourtant occulté par les décideurs...

© Cet article est diffusé ou reproduit avec l’autorisation des Editions D+P SA, société éditrice du Quotidien Jurassien.

6 avr. 2019

Suisse : Antennes 5G doivent être démontées des mâts!

Antennes 5G doivent être démontées des mâts!
www.alerte.ch, avril 2019

Voici une nouvelle toute fraiche et plutôt réjouissante pour l'environnement et la santé publique. https://www.gigaherz.ch/5g-antennen-herunter-von-den-masten/, En résumé en français, il semble que les opérateurs dans certains cas aient ajouté des antennes 5G à des mats existants, sans demander de permis de construire et donc sans publication et évitant ainsi toute forme d'opposition de la part des autorités communales ou de la population.

Cette procédure qualifiée de modification mineure semble être illégale, d'autant que les antennes 5G peuvent émettre des puissances de 25'000 watt (Réf. Ericson), soit 50 à 500 fois plus que ce qui est déclaré pour les mats incriminés.

5 avr. 2019

Phonegate : Nouveau smartphone en dépassement de DAS, le Nokia 5

[Dernière minute] Nouveau smartphone en dépassement de DAS, le Nokia 5
par Equipe Phonegate, phonegatealert.org,  5 avril 2019

Dans un nouveau communiqué publié, le 5 avril 2019, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) annonce que dans le cadre de ses missions de surveillance du marché des équipements radioélectriques et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, elle a sanctionné le téléphone Nokia 5 pour dépassement du Débit d’absorption spécifique (DAS) tronc.

Le client grand perdant

La société finlandaise HMD GLOBAL OY fabricant du téléphone portable NOKIA 5 a du effectuer, à la demande de l’ANFR, une mise à jour afin de respecter la valeur limite de DAS localisé « tronc ». Une fois encore c’est à l’utilisateur de s’assurer de la mise à jour effective de son téléphone et ce dans un total manque de transparence tant de la part du fabricant que de l’ANFR.

Mise à jour ?
Les tests ont été réalisé par le laboratoire agréé CTC advanced entre le 20 et 27 novembre 2018 montrant des dépassements spécifiques en 3G et 4G. En première analyse, nous sommes pour le moins surpris de la très faible baisse de niveau de DAS réalisé lors de cette mise à jour, passant de 2,24 à 1,81 W/kg. En effet, il existe lors des tests sur le système Dasy une marge connue d’approximation du DAS de plus ou moins 27%.

Téléphone Nokia 5

Et de treize

Depuis le lancement, en juillet 2016, de notre alerte sur le scandale industriel et sanitaire du Phonegate, c’est le treizième modèle épinglé (en 2018) par l’ANFR soit pour dépassement de DAS tronc ou plus récemment pour dépassement de DAS tête avec le Xiaomi Redmi note 5 .

https://www.phonegatealert.org/derniere-minute-nouveau-smartphone-en-depassement-de-das-le-nokia-5

4 avr. 2019

Scandale du Phonegate : des députés Suisses en première ligne

Scandale du Phonegate : des députés Suisses en première ligne
par Equipe Phonegate, phonegatealert.org, 4 avril 2019

Depuis un an, de nombreux députés suisses demandent au Conseil fédéral des informations et des explications sur le scandale industriel et sanitaire du Phonegate. Tout récemment, le 20 mars 2019, la Conseillère nationale Silva Semadeni (groupe Socialiste) et 26 autres députés* ont déposé une autre interpellation, 193180 :

« Phonegate » : Informer correctement les utilisateurs de téléphones mobiles :

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20193180

« …les smartphones sont souvent portés près du corps, dans la poche du pantalon, ou directement collés à l’oreille pendant un appel. En 2018, en France, il a été rendu public que de nombreux modèles de téléphones mobiles vendus dépassaient les valeurs du taux d’absorption spécifique (DAS) déclarées par le fabricant. Pendant des années, les utilisateurs ont été trompés… »

3 avr. 2019

Suisse - 5G: Les Verts valaisans demandent un moratoire

5G: les Verts valaisans demandent un moratoire
PAR JEAN-YVES GABBUDlenouvelliste.ch, 01 avril 2019

Pour les Verts, il est urgent d'attendre avant d'installer
des antennes 5G. 
Keystone
TÉLÉPHONIE MOBILE Une résolution déposée au Grand Conseil valaisan par les Verts demande que le Conseil d’Etat intervienne auprès du Conseil fédéral pour stopper l’implantation des antennes 5G avant de connaître leurs effets.

Les Verts valaisans veulent un moratoire sur le déploiement de la 5G en Suisse. Leur groupe au Grand Conseil a déposé une résolution urgente allant dans ce sens lors de la session de mars dernier. Comme le Bureau du Parlement n’a pas accepté l’urgence du débat, le texte sera discuté lors d’une prochaine session.

2 avr. 2019

Suisse : Des Genevois luttent contre les antennes 5G

Des Genevois luttent contre les antennes 5G
Par Céline Garcin, Tribune de Genève, +ABO, 1er avril 2019

Technologie : Un moratoire est demandé le temps d’ouvrir un débat de société sur ce développement technologique et les risques pour la santé.

Le réseau 5G utiliserai actuellement les mêmes fréquences
que la 4G. 
Image : Keystone
Doit-on craindre la 5G? Le développement de cette technologie inquiète de nombreux citoyens dans le monde et en Suisse. À Genève, une vingtaine d’habitants viennent de se constituer en collectif pour demander un moratoire sur l’implantation de nouvelles antennes. Leur démarche rejoint celle du PDC Bertrand Buchs. Le député a déposé la semaine passée une motion dans ce sens au Grand Conseil. Le texte devrait être traité en urgence lors de la prochaine séance.

Le déploiement de la 5G est encore à ses balbutiements au bout du lac. Directeur du Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA) à l’État de Genève, Philippe Royer confie n’avoir reçu jusqu’à maintenant que «quelques dizaines de demandes» de nouvelles antennes ou modifications d’installations existantes, liées au développement de technologie. Sur les quelque 4000 émetteurs que compte le canton, cela reste donc marginal. Philippe Royer précise que la 5G utilise actuellement les «mêmes gammes de fréquences que la 4G» et respecte les normes fixées par l’ordonnance fédérale sur la protection contre le rayonnement non ionisant.

Suisse : Cinq inquiétudes concernant la 5G

Cinq inquiétudes concernant la 5G
par Olivier Bot@BotOlivier, ABO+, 24heures, 01 avril 2019

Téléphonie : Pétitions et demandes de moratoire se multiplient avant l'arrivée de la 5G en Suisse. Quelles sont les inquiétudes soulevées par ce nouveau réseau?

En Suisse, la 5G ponctuellement en test dans six villes.
Image: Reuters
C’est la prochaine étape du développement d’internet. La 5G promet des communications plus rapides de contenus plus importants pour un plus grand nombre de gens. Elle servira notamment à accompagner la généralisation d’objets connectés dans notre environnement quotidien. En Suisse, la 5G est ponctuellement en test dans six villes et les futures fréquences ont été attribuées aux enchères à Swisscom, Sunrise et Salt pour un total de 380 millions.

Aujourd’hui, des pétitions virales circulent sur le Net pour dénoncer de possibles nuisances ou risques de la 5G. Un collectif genevois se mobilise contre la 5G tandis que les Verts vaudois ou la Commune de Carouge demandent un moratoire. Quelles sont les principales inquiétudes évoquées sur la 5G? Revue en cinq points.

1) Des effets sur la santé humaine

1 avr. 2019

Belgique : Céline Fremault : "La 5G? Les Bruxellois ne sont pas des souris de laboratoire"

Céline Fremault : "La 5G? Les Bruxellois ne sont pas des souris de laboratoire"
par Simon Sourislecho.be, 01 avril 2019

©Belgaimage
Voilà donc la 5G résolument mise au placard. Alors que le dossier des enchères sur les bandes de fréquence – permettant, entre autres, de déterminer qui de Proximus, Orange, Telenet et autres pourra utiliser quelle partie du spectre pour fournir des services d’internet mobile sur les 20 ans à venir – était bloqué cette semaine en comité de concertation par un désaccord entre Fédéral et Régions sur la clé de répartition des revenus attendus, celui de la révision des normes d’émissions bruxelloises vient de suivre la même voie (de garage), a-t-on appris de bonne source.