Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

6 avr. 2015

Li-Fi : enfin le Wi-Fi sans danger ?

Au service maternité de l’hôpital de Perpignan, le lifi remplacera le wifi courant 2015, pour permettre au personnel de consulter les dossiers des patients par connexion sans fil, sans pour autant mettre en danger la santé des nouveau-nés.

Lifi : enfin le wifi sans danger ?
Rédigé par Stephen Boucher, consoglobe.com, 15 mars 2015

La technologie promise depuis 2011 du « lifi » – pour Light Fidelity offre la perspective d’un remplacement au moins partiel du wifi, avec plus de débit et sans les ondes que certains craignent nocives du wifi dans notre quotidien.

Le lifi fonctionne sur le principe de la transmission d’un message binaire par allumage et extinction d’une lumière. C’est simple et exactement ce qu’il faut pour transmettre des données numériques : lumière éteinte équivaut à 0, lumière allumée vaut 1. Alors que les premières applications arrivent dans notre quotidien en 2015, quels en sont les avantages ?

Le lifi près de chez vous

Au musée Grand Curtius de Liège, en Belgique, les visiteurs n’ont pas tous conscience qu’ils sont les premiers utilisateurs d’une technologie révolutionnaire. Inauguré en fin février 2015, un nouveau système lifi est utilisé pour transmettre des informations via des faisceaux lumineux sur une tablette en fonction du parcours des visiteurs.



Au service maternité de l’hôpital de Perpignan, le lifi remplacera aussi le wifi courant 2015, pour permettre au personnel de consulter les dossiers des patients par connexion sans fil, sans pour autant mettre en danger la santé des nouveau-nés [1].

« Tablette », « transmission d’informations », « sans fil », rien de très original de nos jours pour l’usager non averti. Pourtant, ce système est précurseur d’une possible application à la transmission des données internet sans fil autrement que par le wifi, la technologie qui a envahi nos espaces de vie – maison, bureau, jardins publics… – depuis la fin des années 1990 pour nous donner l’accès à internet sans fil, mais aussi pour permettre aux objets connectés de le faire ou de communiquer entre eux par ondes radio.

La révolution des LEDs

Le principe du lifi est connu et maîtrisé techniquement depuis 1880 sous le nom de photophone. Alexandre Graham Bell utilise alors les ondes lumineuses pour transmettre la voix humaine, avant même de tester le principe du téléphone, qui transmet les données par onde électrique.

Son application a toutefois été considérablement facilitée par la maîtrise croissante ces dernières années des lampes LED, qui peuvent être éteintes et allumées plusieurs milliards de fois… par seconde ! Ce n’est donc que depuis 2011 que le concept de transmissions de données sans fil par la lumière a reçu son nom – lifi. Depuis, des sociétés développent des applications, comme la vidéo ci-dessous l’explique [Voir article original.]

Le lifi, fossoyeur du wifi ?

Cette technologie offre de nombreux avantages par rapport au wifi :

- Vitesse de transmission : jusqu’à 150 fois plus rapide que les technologies wifi actuelles.

- Pas de saturation du spectre radio : la transmission de volumes toujours plus grands de données via les téléphones mobiles pourrait bientôt dépasser la capacité disponible en bande passante sur l’ensemble du spectre d’ondes radios. Le recours aux ondes lumineuses permettra ainsi d’éviter à terme la saturation des réseaux WiFi en proposant un nouveau canal de distribution de l’information numérique.

- Des applications là où le wifi n’est pas envisageable : dans les avions, où les accros de l’internet pourraient continuer à surfer, mais aussi dans d’autres hôpitaux que celui de Perpignan, dans les sous-marins…

- Arme anti-hackers : le lifi a l’avantage par rapport au wifi de ne pouvoir être piraté, puisque les informations ne peuvent être captées que sur le trajet de l’onde lumineuse. Seuls les ordinateurs connectés sur les mêmes ampoules utilisent la même connexion. Il n’est donc pas possible de « hacker » les communications de l’extérieur d’un bâtiment.

- Meilleur pour la santé ? Last but not least, le lifi promet une transmission de données sans ondes capables de traverser les murs. Contrairement aux ondes transmises par le wifi, les ondes lumineuses ne traversent pas le corps humain. Le lifi serait donc non nocif à la santé, contrairement au wifi, pour les détracteurs de ce dernier. Si le débat sur l’impact du wifi est récurrent, certains préféreront donc utiliser le lifi, et d’autres argueront du principe de précaution pour se prémunir du wifi.

Rien n’est parfait en ce bas monde

Concurrent sérieux du wifi donc, le lifi ne pourra probablement pour autant pas prétendre le remplacer totalement. Et ce du fait de deux limites importantes :

- La connexion est coupée une fois la lumière éteinte, ou lorsque l’on ne se situe plus sous une lampe LED. Logique…

- Si les ondes lumineuses ne traversent pas les corps, elles ne traversent pas non plus les murs. Logique aussi… Cela rend donc impossible un réseau lifi constitué d’un seul émetteur, même dans une maison. Il faudra un émetteur et un récepteur (ce qui est valable aussi pour le wifi, mais seulement pour le récepteur) pour chaque source ayant besoin de recevoir de la donnée.

Gageons néanmoins que, les avantages étant réels, le lifi trouvera un champ d’application large, sans pour autant remplacer totalement le wifi. Les early adopters – primo-utilisateurs – parmi les lecteurs de consoGlobe peuvent même d’ores et déjà tester les premiers produits en vente en ligne [2].

[1] La société responsable de l’installation est une start-up française, oledcomm, son site est www.oledcomm.com.

[2] Sur le site www.myleo.fr
http://www.consoglobe.com/lifi-light-fidelity-wifi-cg

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    j'ai cherché sur Internet et je n'ai pas trouvé de sujet sur la manière dont l'information est véhiculé jusqu'à l'ampoule. Par CPL ? Comment ? Les informations ne pourront peut être pas être piraté entre l'ampoule et l'ordi mais entre la box et l'ampoule ? Car si c'est en CPL, vous n'êtes peut être sans savoir qu'il arrive bientôt les compteurs LINKY qui fonctionne en cpl. Donc, dans la logique, tout bon pirate via ce compteur pourra pénétré dans votre réseau. Sans parler des fréquences nocive du CPL ou autre qui sont rajouté sur la fréquence 50 Hertz du courant alternatif. Donc prévoyez de blinder tout vos circuits électriques sinon ce sera pire que le wifi.

    RépondreSupprimer