Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

22 juil. 2015

Au sujet du Syndrome Aérotoxique

Au sujet du Syndrome Aérotoxique
aerotoxic.org

Qu’est-ce que c’est que le syndrome aérotoxique?

Le syndrome Aérotoxique est le nom donné à la maladie causée par les effets de longue durée après avoir aspiré l’air contaminé de la cabine dans un avion. Le terme a été introduit en 1999 par Dr.Harry Hoffman, Professeur Chris. Winder et Jean-Christophe Balouet Ph.D.

Pourquoi l’air devient-il contaminé?

Pour avoir un environnement confortable et assez de pression de l’air dans la cabine pour pouvoir respirer aux altitudes où les avions de ligne voyagent typiquement, une provision d’air chaud comprimé est nécessaire. Cet air est fourni par les réacteurs et donc est en contact avec des pièces mobiles qui doivent être lubrifiées. Il y a plusieurs joints en place qui sont conçus pour assurer la séparation du lubrifiant et de l’air. En raison du genre de ces joints, ils ne peuvent pas être 100% effectifs et laisseront entrer une certaine quantité d’huile dans l’air. Ils sont aussi exposés à l’usure et comme toutes pièces mécaniques peuvent tomber en panne. Si une grande quantité d’huile se mélange avec l’air comprimé très chaud le résultat sera l’entrée de vapeurs nuisibles dans la cabine. Ceci s’appelle un «fume event» en anglais. Il n’y a pas de filtre dans la provision d’air dans la cabine pour empêcher ceci.


Un événement de vapeurs nuisibles arrive souvent?

Des statistiques du gouvernement suggèrent qu’un vol sur deux mille en souffre. Mais on soupçonne que ce problème n’est pas assez signalé, du à l’ignorance ou à la pression commerciale aux pilotes et au personnel d’entretien. En plus la définition d’un événement de vapeurs nocives, de brume ou d’odeurs n’est pas toujours clair.

Comment savoir si l’air dans la cabine est contaminée?

On peut voir peut-être une brume bleuâtre ou de la fumée dans la cabine, ou peut-être en découvrir l’odeur. Des descriptions comme chaussettes puantes de sueur, chien humide, vomi, odeur douce et graisseuse ont été utilisées. Il se peut que des niveaux de contamination dans l’atmosphère ne sont pas détectés.

Pourquoi les vapeurs sont si toxiques?

Une huile complexe et synthétique est demandée pour résister à l’environnement extrême des réacteurs. Ceci est composée de plusieurs ingrédients toxiques, ci-inclus phosphate de tricrésyle (PTC) qu’on ajoute comme agent anti-usure. C’est un organophosphore et est connu pour ses propriétés neurotoxiques. En effet, les organophosphores sont utilisés dans la fabrication de substances neurotoxiques.

Quels sont les symptômes?

Les symptômes peuvent être aigus (c’est à dire de courte durée après un vol) ou chroniques (c’est à dire de longue durée). Nombreux de ces symptômes peuvent être éprouvés:

Fatigue – épuisé même après avoir dormi
Vue – vue trouble (imprécise), – rétrécissement du champ visuel
Tremblements et secousses
Perte de connaissance
Diminution de mémoire
Maux de tête
Acouphène
Étourdissement, vertige
Confusion, problèmes cognitifs
Se sentant ivre
Nausée
Diarrhée
Vomissements
Toux
Problèmes de respiration (avoir le souffle court)
Sentir la gorge serrée
Insuffisance respiratoire nécessitant l’oxygène
Rythme cardiaque augmenté et palpitations
Irritations des yeux, du nez et des voies respiratoires

Puisque le terme syndrome Aérotoxique n’est pas encore officiellement reconnu beaucoup de médecins généralistes ignorent la condition et donc diagnosent ceux qui en souffrent avec des maladies comme troubles psychologiques ou psychosomatiques (ils vous diront que c’est tout dans l’esprit), syndrome de fatigue chronique, sensibilité chimique multiple, infections virales mystérieuses, troubles de sommeil, dépression, stress ou anxiété. Bien que quelques-uns de ces troubles soient symptômes du syndrome aérotoxique, les diagnostics seuls ne sont pas très valables car la cause première du problème doit être abordée.

Le symptôme aérotoxique est soignable?

Dans ces cas bénins les effets sont d’habitude réversibles et se résoudront. Mais dans des cas où les symptômes sont plus sévères, des dégâts neurologiques peuvent avoir été causés qui vous feront prendre plus longtemps pour vous rétablir. Il n’y a pas de remède magique mais nous pouvons vous proposer des spécialistes qui pourraient vous aider ou des stratégies pour aider à votre guérison. Le premier pas est de reconnaître le problème et d’éviter ou limiter les risques d’être mis en contact avec des toxines autant que possible.

Qui peut être atteint?

Les toxines touchent surtout le système nerveux central. Il n’est pas facile de savoir comment l’air contaminé dans la cabine vous touchera dû à la variabilité génétique de l’individu. Le corps d’un individu peut avoir moins de succès à désintoxiquer les contaminants et donc pourrait être touché après un seul vol où on aurait inspire des niveaux de fond de toxines, tandis que quelqu’un d’autre ne serait pas touché après des années d’exposition aux toxines ou après un événement de vapeurs nocives avec de la fumée visible dans la cabine. Les symptômes peuvent être de courte durée ou rester à long terme, mais avec des expositions renouvelés, ils peuvent devenir plus séveres et durer plus longtemps. Donc les symptômes peuvent s’unir et devenir chroniques. Après un grand événement il se peut que l’individu ne montrerait pas de symptômes d’abord mais commencerait à se sentir malade quelques jours après le vol.

Y a-t-il une solution?

Le nouveau 787 Dreamliner de Boeing est la solution évidente car il exclut la possibilité que l’air de cabine soit contaminé par l’huile des réacteurs. Au lieu de prendre l’air de cabine venant du compresseur du réacteur (“Bleed Air’) l’air est approvisionné par d’autres compresseurs fonctionnant à l’électricité.

Dans les avions de nos jours avec le “Bleed Air” la qualité de l’air dans la cabine pourrait être améliorée et le risque de contamination par les moteurs à réaction réduite en utilisant les solutions ci-jointes dont tous pourraient être facilement implementées à relativement peu de frais.

Installation de filtres pour “Bleed Air”

Une formulation d’huile moins toxique. La Compagnie française NYCO a déja disponible une huile qui convient approuvée pour être utilisée dans la plupart des avions de ligne.
Détecteurs de l’air contaminé dans l’approvisionnement du “Bleed Air”

Depuis combien de temps ce problème est connu?

Le premier cas solidement documenté est d’un navigateur d’un avion C-130 Hercules qui est devenu handicapé après avoir respiré l’air de cabine contaminé en 1977. Les propriétés neurotoxiques des organophosphores sont connues depuis les années avant la deuxième Guerre Mondiale. Divers gouvernements et administrations réglantes ont été chargés de faire des recherches, mais pour l’instant n’ont pas pu prouver de façon concluante un lien entre l’air de cabine contaminé et des problèmes chroniques de santé bien que de nombreuses études indépendantes montrent un témoignage clair de ce lien. Le profit des entreprises, les conflits d’intérêts et contrôle inefficace du gouvernement et des administrations réglantes indiquent que l’aéronautique en bloc reste en déni de ce problème.

http://www.aerotoxic.org/au-sujet-du-syndrome-aerotoxique

http://stopmensonges.com/scandale-sur-la-mort-de-deux-pilotes-de-cancer-a-cause-des-chemtrails-aerotoxiques/




14 commentaires:

  1. Bonjour Meris,
    Puis je publier vos commentaires sur le ssite de l'Association de Victimes du Syndrome Aérotoxique ?
    Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eric,
      Oui, c'est un article publique et vous pouvez le partager avec l'Association. Merci

      Supprimer
  2. Merci beaucoup. etes vous navigante ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je suis membre de l'ARA - Association romande alerte - www.alerte.ch - une association qui sensibilise le publique aux risques pour la santé du rayonnement de radiofréquence des technologies sans fil comme le Wi-Fi. Les ondes du Wi-Fi, ajoutées aux autres substances toxiques dans les cabines, peuvent nuire à la santé des passagers et surtout du personnel à bord. Cela concerne particulièrement les personnes sensibles aux ondes : les électrohypersensibles ne pourraient plus voyager par avion.

      Voir mon message, "Le Wi-Fi n'est pas bienvenu à bord".
      http://mieuxprevenir2.blogspot.ch/2016/02/le-wi-fi-nest-pas-le-bienvenu-bord.html

      Et vous?

      Supprimer
  3. Oui, le probleme ne m'est pas inconnu.
    Le spécialiste qui me traite à Paris est très connu dans la détection et le traitement du syndrome lié aux rayonnement électromagnétique.
    Je suis pour ma part Navigant.
    Un membre de mon équipage est décédé suite à une intoxication par les organophosphates. Il semble que je sois moi même atteint, comme quelques uns de mes collègues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces nouvelles sont tristes. J'espère que vous et votre collègue retrouveront la santé le plus tôt possible. Je connais le spéciliaste à Paris. Il soutient le travail de nous tous.
      Pourriez-vous m'enyover l'URL de l'Association des Victimes... ?
      Merci.

      Supprimer
  4. en accord avec John et l'inventeur du terme "aerotoxic", nous allons lui donner l'URL suivante (qui est déjà réservée). Ce sera donc un site francophone.
    aerotoxic-france.org
    Il nous faudra un peu de temps pour mettre le site en place. Je vous tiens au courant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eric,
      Vous avez peut-être vu ce message ici d'une dame, navigante, qui est malade. Est-ce qu'il y a une association en France qui peux l'aider? Est-ce que vous avez établi un site francophone?

      Tout de bon et merci,
      Meris

      Supprimer
  5. Merci, Eric. Hier, le journal suisse, Tages Anzeiger, a publié un article sur les pilotes de Swiss qui sont préoccupés des effets sur la santé du personnel et des passagers de l'air toxique dans la cabine. L'association des pilotes de Swiss, Aeropers, a lancé un appel pour le soutien d'un projet de recherche de l'Université de Washington, Seattle. Il s'agit d'un test sanguin pour démontrer les conséquences de l'air toxique dans la cabine. Justement, ils parlent de la fumée dans la cabine (de l'huile contenant le PCT). Ils prennent cette situation très au sérieux.

    Article en allemand : http://www.tagesanzeiger.ch/wirtschaft/standard/SwissPiloten-sorgen-sich-wegen-giftiger-Kabinenluft/story/24331374

    Site du Global Cabin Air Quality Executive (GCAQE) - avec des informations sur ces recherches :
    http://gcaqe.org/

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Meris,
    Suite au décès de Matt, la chambre des communes a débattu hier sur le syndrome Aérotoxique. en voici le lien :
    http://parliamentlive.tv/event/index/39599606-21be-40c8-8eee-3dcc74b1b448
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  7. bonjour Meris, bonjour Eric

    je suis naviguante et suite a un problème du fan en vol avec une odeur acre de chaussette mouillee j'ai tous les symptômes du syndrome aerotoxique, cela fait 5 mois que je bataille pour me soigner mais mon état se dégrade , les médecins n'arrivent pas a me soigner , je ne sais plus quoi faire, pourriez vous m'aiguiller. merci beaucoup
    Marie

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    J'ai trouvé sur Internet :

    France : Syndicat national du personnel navigant commercial
    http://www.snpnc.org/content/aerotoxicite

    Aerotoxic Association, basée à Londres, qui a une liste des médecins qui soignent ce syndrome mais pas dans les pays francophones :
    http://aerotoxic.org/medical-information/medical-contacts/

    Je suis entrée dans leur site au Facebook où l'on dit, "Contact us" qui amène à un formulaire pour une consultation médicale : probablement en anglais et allemand.
    http://www.aerotoxicteam.com/dr-michel-mulder-aviation-consulting.html

    J'écrirai à Eric pour lui demander, mais le contact est seulement par ce blog.

    J'espère que vous pourriez trouver de l'assistance. Tenez-moi au courant.
    Meris

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Meris,
    Le prototype du site aerotoxic.fr est maintenant en ligne.
    Vos commentaires sont les bienvenus.
    Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Eric,
      Un grand merci pour cette initiative. Bonne idée d'inclure les vidéos. J'aimerais bien mettre certains articles sur mes blogs une fois le site est plus développé. Un contact pour les problèmes de santé liés à ce syndrome sera bienvenu. (J'ai contacté aerotoxic UK pour essayer d'aider une personne malade - en France? - et on a promis de nous renseigner.)

      (J'étais un peu gênée lire en blanc sur noir...)

      Tout de bon,
      Meris

      Supprimer