Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

24 mars 2018

La plus grande étude animale jamais conduite au monde sur la radioexposition des tours cellulaires confirme la présence d’un lien avec le cancer

La plus grande étude animale jamais conduite au monde sur la radioexposition des tours cellulaires confirme la présence d’un lien avec le cancernouvelordremondial / SBWire,
22 mars 2018

Des scientifiques exhortent le Centre international de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé à réévaluer la cancérogénicité de la radiation des téléphones cellulaires après que l’Institut Ramazzini et des études du gouvernement américain ont découvert les mêmes cancers inhabituels.

Ce communiqué de presse a été distribué à l’origine par SBWire.

Teton Village, WY — (SBWIRE) — 03/22/2018 — Des chercheurs du célèbre Ramazzini Institute(RI) en Italie annoncent qu’une étude à grande échelle sur des animaux de laboratoire exposés à des niveaux environnementaux de rayonnement des tours cellulaires a été conduite afin de savoir si des cancers se développaient. Une étude de 25 millions de dollars portant sur des niveaux beaucoup plus élevés de rayonnement radiofréquence (RF) des téléphones cellulaires, menée par le National Toxicology Program (NTP) des États-Unis, a également fait état de la découverte du même cancer inhabituel appelé Schwannoma du cœur chez les rats mâles traités à la dose la plus élevée. De plus, l’étude du RI sur le rayonnement des tours cellulaires a également révélé une augmentation des tumeurs cérébrales malignes (gliales) chez les rats femelles et des conditions précancéreuses, y compris l’hyperplasie des cellules de Schwann chez les rats mâles et femelles.

“Nos découvertes de tumeurs cancéreuses chez les rats exposés à des niveaux environnementaux de RF sont cohérentes avec les résultats des études NTP américaines sur le rayonnement des téléphones cellulaires et les renforcent, puisque les deux ont rapporté des augmentations dans les mêmes types de tumeurs du cerveau et du cœur chez les rats Sprague-Dawley. Ensemble, ces études fournissent suffisamment de preuves pour que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) réévalue et requalifie ses conclusions concernant le potentiel cancérogène des RRF chez l’homme”, a déclaré Fiorella Belpoggi PhD, auteur de l’étude et directeur de la recherche du RI. (…)

Lire l’étude (en anglais)

https://www.nouvelordremondial.cc/2018/03/24/la-plus-grande-etude-animale-jamais-conduite-au-monde-sur-la-radioexposition-des-tours-cellulaires-confirme-la-presence-dun-lien-avec-le-cancer/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire