Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

26 févr. 2011

Effets de la technologie sans fil

La recherche scientifique indépendante a démontré un lien entre les champs électromagnétiques et divers problèmes de santé, y compris des cancers et des maladies neuro-dégénératives. L'utilisation par les enfants et les adolescents de téléphones mobiles et d'ordinateurs équipés de Wi-Fi est particulièrement nocive car les enfants absorbent davantage de rayonnement que les adultes. Cela peut provoquer l'hyperactivité, des comportements agressifs, des problèmes de concentration et de mémoire.



La plupart des études scientifiques ont été menées par l'industrie des télécommunications qui fait tout pour dissimuler la réalité des effets négatifs sur la santé.  Cette technologie génère des milliards de dollars de bénéfices chaque année. Les autorités de réglementation suivent les recommandations de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) concernant la sécurité de cette technologie. L’OMS a chargé un expert, Michael Repacholi, de mener l'enquête. On a découvert plus tard qu'il avait été payé par l'industrie pour nier les effets néfastes de cette technologie. Ainsi, l'OMS a également dissimulé la vérité.

En raison de l'influence de l'industrie, il s'avère difficile d'éduquer les consommateurs, les législateurs et les médecins sur les effets nocifs du rayonnement électromagnétique émis par les appareils sans fil. On devrait limiter l'utilisation de téléphones mobiles à des conversations courtes, ou mieux, envoyer des messages écrits à la place. Les casques doivent être utilisés. On ne devrait pas porter son téléphone portable près des parties sensibles du corps, car ces appareils continuent à émettre des rayonnements, même lorsqu'ils sont éteints. Ce sont quelques-unes des recommandations incluses dans les directives du Federal Communications Commission (FCC) sur leur utilisation. Pourquoi auraient-elles été mentionnées si la technologie était inoffensive?

Bien que la communication sans fil soit utile pour le personnel médical, pompiers etc., le service Internet avec fil doit être la norme pour tous les lieux publics: écoles, universités, chambres de malades dans les hôpitaux, bibliothèques. D'autres solutions comprennent des dispositifs de protection pour les téléphones mobiles et les écrans d'ordinateur. (Voir  www.emf-bioshield.com/  )

En Novembre 2010, le Commonwealth Club of California a organisé un forum sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques, qui comprenait des présentations d'experts mondiaux (Dr. Magda Havas, Dr. Olle Johansson, parmi d’autres). Il peut être consulté en anglais sur:  http://www.electromagnetichealth.org/ .

Les responsables de la santé dans un certain nombre de pays dans le monde, ont pris des mesures pour émettre des avertissements destinés aux enfants, afin de limiter leur utilisation de téléphones mobiles. Le Wi-Fi dans les lieux publics comme les écoles et les bibliothèques est remis en question dans certains pays européens et au Canada, où il est remplacé par des connexions filaires. En 2009, la Commission de l'environnement, santé publique et sécurité alimentaire du Parlement européen, a adopté une résolution par un vote de 43 à 1, indiquant les précautions à prendre pour protéger la santé humaine à l'égard de la technologie sans fil.

Un autre aspect troublant de cette technologie concerne les ressources utilisées pour fabriquer des appareils électroniques tels que les smartphones, les ordinateurs et les téléphones mobiles. Il s'agit notamment du coltan, qui est exploité illégalement au Congo, actuellement déchiré par la guerre, au coût social très élevé: travail d'esclaves, violences, agressions sexuelles...

Le recyclage pose également un problème. On estime que le consommateur moyen change son téléphone portable tous les 18 mois, bien que ces appareils soient fabriqués pour durer environ cinq ans. Certains téléphones délaissés sont revendus.  Cependant beaucoup d'entre eux sont expédiés dans d'autres pays pour être démontés afin de réutiliser les métaux, provoquant des effets dévastateurs sur la santé humaine et sur l'environnement.

Ce qui est très inquiétant, c'est que la majorité des gens ne connaissent pas les effets sanitaires potentiels sur la santé de cette technologie et ses implications sociales et environnementales. Tant de gens sont accros aux derniers gadgets sans fil !  Ils ne peuvent pas imaginer vivre sans. D'autres choisissent de ne pas connaître la vérité.  Les médias restent quasi silencieux sur cette question car une partie de leur publicité provient de l'industrie des télécommunications. Les organismes gouvernementaux de réglementation s'appuient sur l'information officielle de l'OMS, qui, comme mentionné, cache la vérité. Une large part des capitaux des gouvernements et des caisses de retraite sont investis dans l'industrie sans fil. Dans son programme de relance économique, le Président Obama a inclus un plan pour fournir l'accès Internet Wi-Fi à 98% des États-Unis, ce qui coûtera 18 milliards de dollars au Gouvernement.

L'industrie du téléphone mobile ne va pas disparaître. Notre seule solution peut être d'adopter un comportement plus raisonnable concernant l'utilisation des appareils et de développer des solutions de communications moins nocifs.   Nous devons faire pression sur les gouvernements afin qu'ils légifèrent pour imposer l'accès filaire à Internet dans les lieux publics et interdire l'utilisation du téléphone mobile aux jeunes enfants. Nous ne devons pas sacrifier notre santé au profit de l'industrie, et surtout pas celle de nos enfants, qui sont notre avenir.

Commencez dès maintenant en signant ces pétitions: l'enfance Wireless Protection Act (janvier 2010) parrainé par l'initiative populaire de la Fondation (  www.thepeoplesinitiative.org/ ).

par Meris Michaels


(Réf : Livres: "SOS Santé publique: le côté obscur de la Révolution sans fil" par Camilla Rees et Dr. Magda Havas.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire