Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

24 nov. 2014

Suisse : Clowns tendres contre l'électrosmog

"Innocenzo", un spectacle côté tendresse.  Godeliève et Jonathan (avec
Nathanaël Morier en arrière-fond) en pleine répétition hier dans leur
maison des Ponts-de-Martel.  (Richard Leuenberger)
J'ai assisté à l'avant-premier d'“Innocenzo”, présenté par le Piti Theater Company à Colombier.  C'est un spectacle joyeux, pleine d'humour et de magie, et surtout, instructif concernant notre exposition à l'électrosmog.  Les acteurs principaux, Godeliève et Jonathan, sont très créatifs et doués. J'admire leur engagement à sensibiliser le public à cette question, surtout les jeunes enfants, et leur souhaite beaucoup de succès dans leur détermination de tourner ce spectacle dans les pays anglophones et francophones.  

"Innocenzo":  Par le Piti Théâtre Company, avant-première le 26 novembre 2014 au Centre de prévention et santé de Colombier, Suisse.  Site: www.ptco.org


Clowns tendres contre l’électrosmog
L’Impartial, 22 novembre 2014

Godeliève et Jonathan du Piti Theatre Company vont jouer "Innocenzo" pour dénoncer la pollution électromagnétique. Un spectacle basé sur une expérience vécue... "J'étais malade, mais je ne savais pas pourquoi", explique Godelièvre Richard, des Ponts-de-Martel. A ne plus pouvoir dormir, à avoir des vertiges, des maux de tête... Après un vrai parcours du combattant, elle a découvert ce dont elle souffrait: une hypersensibilité à l'électromagnétisme. Elle a mis des stratégies en place, sa santé s'est rétablie, mais sa vie s'est singulièrement compliquée. Comment vivre "débranchée" alors que le wi-fi est partout? Elle et son compagnon Jonathan Mirin vivent sur les hauteurs des Ponts-de-Martel. "On n'a pas de wi-fi. L'ordinateur est câblé, et le répondeur aussi... Il y a diverses manières de protéger sa maison quand on se sait électro-sensible. C'est possible, mais c'est compliqué."

Des abeilles à l'électrosmog

Godeliève et son compagnon Jonathan Mirin, natif du Massachussets, sont les fondateurs et auteurs-acteurs principaux de la petite troupe Piti Theatre Company, basée aux Ponts-de-Martel et au Massachusetts (le couple fait régulièrement l'aller-retour).

Cette compagnie avait déjà créé fin 2012 un spectacle sur la disparition des abeilles, en collaboration avec Evologia. Un spectacle ludique et pédagogique qui avait été présenté notamment pour les écoliers et qui continue à tourner actuellement, aux Etats-Unis y compris.

Le Piti Theatre est maintenant en train de finaliser un nouveau spectacle, "Innocenzo", basé sur l'expérience vécue de Godeliève. C'est l'histoire d'un clown qui tombe malade, victime lui aussi de l'électrosmog. Et comment s'en sortir, ou au moins, essayer de limiter les dégâts. Par exemple, "éteindre le wi-fi, éteindre son portable. Des choses simples. Nous ne faisons pas ce spectacle pour dire qu'il faut jeter son smartphone!" Ce n'est pas destiné à jeter l'alarme dans les foyers. Jonathan: "Nous essayons de faire un spectacle léger et humoristique." On y apprend par exemple que vers Mayenfeld, il y a un village "zone blanche" où les habitants ont décidé de ne plus utiliser la technologie sans fil.

Cause perdue?

"Il y a des dégâts qui sont peu connus", reprend Jonathan. "Si on les connaît, on prend ses décisions en connaissance de cause." Godeliève: "Les informations ne sont pas claires", et de faire remarquer que "certaines études plus ou moins financées par les industries" concluent que cette technologie est sans danger alors que d'autres études plus indépendantes démontrent le contraire. Une cause perdue? "Si je le pensais, je n'aurais plus d'espoir!", explique Godeliève.

"Innocenzo" sera présenté en avant-première le 26 novembre au Centre de prévention et santé de Colombier, assorti de panneaux explicatifs de l'Association romande alerte aux ondes électromagnétiques ARA. Les autres dates ne sont pas encore fixées mais on verra probablement "Innocenzo" à l'ABC à La Chaux-de-Fonds.

L'aide à la mise en scène a été réalisée par Dominique Bourquin. Et Carrie Ferguson en a été la parolière. Enfin, on verra sur scène, outre Jonathan et Godeliève, le musicien chaux-de-fonnier Nathanaël Morier. Celui-ci n'est pas électro-sensible. N'empêche que "maintenant, j'éteins mon portable quand je me couche. Pour ne pas être dérangé!"

"Innocenzo":

Par le Piti Theatre Company, avant-première le 26 novembre au Centre de prévention et santé de Colombier.
Tél. 032 843 36 10. Site: www.ptco.org

Du wi-fi d'office!

Par principe de précaution, pour savoir si les écoliers sont protégés contre les effets de la pollution électromagnétique, les autorités cantonales neuchâteloises ont joué un rôle de pionnier en adoptant un arrêté en 2010 (notre édition du 1er novembre) pour fixer les conditions d'utilisation des ordinateurs dans les classes. Arrêté stipulant que seuls les réseaux filaires (câbles métalliques ou fibres optiques) sont autorisés dans les écoles enfantines. L'accès à internet par le wi-fi y est strictement interdit, de même que dans les classes de primaire et écoles secondaires 1. Quant à l'innocuité ou non du wi-fi, une interpellation du PLR, à Neuchâtel, relance la question (notre édition de ce jour).

Le Locle et La Chaux-de-Fonds suivent également la tendance wi-fi. On se connecte dans les parcs ou à la piscine. "On l'impose à la population sans lui demander son avis", relève une mère de famille. Celle-ci ne présente pas de troubles déclarés dus au rayonnement, mais s'offusque de la présence du wi-fi partout "jusque dans les campings! Quand on trouvera aussi des bornes sur les aires de pique-nique et dans nos forêts, il ne faudra pas déplorer que nos gamins restent scotchés sur leur tablette au lieu de s'intéresser à ce qu'il y a autour. Socialement, c'est nul!"

http://www.arcinfo.ch/fr/regions/montagnes-neuchateloises/clowns-tendres-contre-l-electrosmog-558-1376773

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire