Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

9 sept. 2011

Wi-Fi supprimé dans une école canadienne



Cette communication du Dr Magda Havas (www.magdahavas.com ), l'expert canadien des effets indésirables causés sur la santé par la technologie sans fil, dit que plusieurs écoles privées au Canada n’ont pas installé le Wi-Fi ou l’ont enlevé. Cette tendance devrait s'étendre aux écoles publiques et aux pays à travers le monde afin de protéger la santé de nos enfants.

UPDATE (30 octobre 2011) :  L’arrêt cardiaque chez les adolescents devient un phénomène croissant.  Des enfants âgés de 10 ans ont eu un arrêt cardiaque dans des écoles où l’on a récemment installé le Wi-Fi.  Ces accdents deviennent si courants que les enfants vont à l’école en portant un moniteur caridiaque.  La réaction de la plupart des écoles est d' ignorer les plaintes des enfants qui souffrent des effets du Wi-Fi sur la santé.
 
Wi Fi Retiré d’une école en Ontario


A Collingwood, en Ontario, une école privée a supprimé le Wi-Fi et  installé la technologie filaire. Ce sont d'excellentes nouvelles. Je souhaite que d'autres écoles suivent  cet exemple. Je comprends que les enseignants de cette école et  les parents apprécient que leurs enfants ne soient plus exposés à des radiations micro-ondes, possiblement cancérigènes.
Je trouve inacceptable que le système scolaire public privilégie le Wi-Fi, refuse d'écouter les parents, réduise les enseignants au silence, ignore la recherche, et ne puisse pas obtenir rapidement une connexion internet, alors que beaucoup de ces écoles ont déjà un système de réseau câblé. Il semble que l'argent qui lui est attribué ne puisse pas être utilisé pour autre chose et que les écoles suivent comme "les moutons à l'abattoir".
En revanche, plusieurs écoles privées, n’ont pas 'installé de connexion Wi-Fi, ou l’ont enlevée en raison des problèmes de santé … Je pense que ces écoles privées ont également enseigné à leurs élèves à réfléchir de façon indépendante, à questionner les autorités, et croire en leurs propres convictions. Si les écoles publiques enseignent la pensée indépendante, ils ne montrent certainement pas comment l'utiliser.

Dr Magda Havas  
       
Voici l'article du CTV Toronto, publié le 8 Septembre 2011:






Une Ecole en Ontario supprime le Wi-Fi en raison de préoccupations pour la santé

Une école privée en Ontario a supprimé son réseau Internet sans fil suite aux problèmes de santé  que la technologie peut causer  chez les élèves.

Pretty River Academy, à Collingwood, Ontario, une école privée de150 étudiants (de la maternelle à la 12ème année -grades kindergarten through 12), est la première école en Ontario à supprimer le Wi-Fi.

Le système du Wi-Fi a été enlevé au cours de l'été et remplacé par les connexions Ethernet avant le premier jour de l'année scolaire.

En mai, l'Organisation mondiale de la Santé a déclaré que le rayonnement de radiofréquence du Wi-Fi et des téléphones mobilesreprésente une menace pour la santé,  semblable à celle du DDT, du plomb et des gaz d'échappement des voitures.

Le Principal,  Roberta Murray-Hirst,  affirme que le nouveau système Internet câblé fonctionne en réalité plus vite que le système précédent et permet aux enseignants de contrôler les temps de connexion des élèves. 

Murray-Hirst a déclaré qu’elle n’a pas reçu de plaintes d' élèves ou de parents au sujet de problèmes de santé, mais qu'elle a pris une mesure de prudence. "Nous aimons être proactifs et bien évidemment la sécurité est toujours une préoccupation", a-t-elle dit.

Le débat sur l'Internet sans fil dans les écoles en Ontario s'est échauffél'été dernier quand un groupe d'enseignants du primaire a tenté de faire interdire la technologie en salles de classe dans la région de Niagara.

La Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario a voté pour maintenir l’Internet sans fil, mais un groupe, appelé le Comité de Sécurité dans les écoles, (Safe Schools Committee ) a continué de faire pression pour son interdiction.

Ils arguent  que l’exposition à l’Internet sans fil cause des maux de tête, des insomnies et des éruptions cutanées chez les étudiants, afflictions qui semblent s'apaiser les week-ends et pendant les vacances, pour se manifester à nouveau lorsque  les enfants retournent à l'école.

Le médecin chef de la Santé en Ontario a déclaré que l’Internet sans fil dans les écoles ne représentait aucune menace pour les enfants .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire