Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

1 févr. 2014

Suisse : L'industrie de mobile nous intoxique en connaissance de cause

"L'information concernant les dangers [de la téléphonie mobile]  n'apparait toujours pas sur le site de Swisscom, pas plus qu'elle n'apparait clairement sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Visiblement et sciemment, la population est systématiquement désinformée dans des buts mercantiles par les opérateurs, mais ce qui est bien plus grave, par les autorités qui de toute évidence se fichent de la santé des citoyens en écrivant sur leur site officiel, par exemple 'On ne sait pas encore si les champs électromagnétiques générés par les téléphones représentent un danger pour la santé'."

L’industrie de mobile nous intoxique en connaissance de cause

par Sosthène Berger, www.gigasmog.ch

Chacun d’entre-nous a déjà entendu dire que la téléphonie mobile est nuisible à la santé.

Une courte recherche sur le site Internet de Swisscom avec le terme "santé" dévoile que le GALAXY S4 comprend à quel point notre santé est importante.[...]. Il se soucie également de notre état de santé général grâce à des détecteurs [...]
http://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/mobile/devices/samsung-galaxy-s4-16gb-white.html

Excepté ce cher Galaxy S4, personne d'autre ne se soucie de votre santé chez Swisscom, et pourtant, les dirigeants savent pertinemment que cette technologie est malsaine voire mortifère! Cela fait bien longtemps que nous le pensions, maintenant ça y-est, la preuve est là!

En effet, en 2003, Swisscom SA dépose un brevet (WO2004075583) intitulé « Reduction of Electrosmog in Wireless Local Networks » (1)

Réduction de l'électrosmog dans les réseaux de téléphonie sans fil

Dans la section "description" de ce brevet, on peut lire ce qui suit

*****une traduction partielle du brevet:

L’influence d’électrosmog sur le corps humain est un problème connu (sic!)

Le risque pour la santé des émetteurs de téléphonie mobile, portables et téléphones DECT est un sujet explosif parmi le grand public, au moins depuis l'énorme percée dans la technologie mobile dans les années 1990. [...]

Le risque de dommages à la santé par l’électrosmog est également devenu mieux compris (sic!) à la suite d'études plus récentes et améliorées. (ndlr: le risque est avéré et mieux expliqué).  Lorsque, par exemple, des cellules sanguines humaines sont irradiés par les champs électromagnétiques, les dommages claires du matériel héréditaire ont été démontrés et il a y des indications d’un risque accru de cancer (sic!) (Mashevich M., Folkman D., Kesar A., Barbul A., Korenstein R., Jerby E.)[...]

L'exposition de lymphocytes du sang périphérique humain aux champs électromagnétiques associés aux téléphones cellulaires conduit à UNE INSTABILITÉ CHROMOSOMIQUE (sic!), Bioelectromagnetics, 2003 février 24 (2): 82-90).

Dans cette étude, par exemple, les lymphocytes périphériques humains ont été exposés à des champs électromagnétiques continus de 830 MHz afin d'examiner si cela conduit à des pertes ou des gains de chromosomes. (sic!)

De grands changements conduisent à une instabilité du génome et de ce fait à un cancer (sic!)

Les lymphocytes du sang périphérique humain (PBL) ont été irradiés à différents taux moyens spécifiques d'absorption (SAR) sur une période de temps de 72 heures dans un système d'exposition [...] dans une plage de température de 34,5 à 37,5 ° C. [...].

Une augmentation linéaire dans le chromosome n ° 17 - une aneuploïdie- a été observée en fonction du SAR, ce qui démontre que ce rayonnement a un effet génotoxique (ndlr: qui intoxique vos gènes!)[...]

Ces résultats indiquent que l'effet génotoxique de rayonnement électromagnétique est provoquée par une voie non thermique. De plus l'aneuploïdie est à considérer comme un phénomène connu dans l’augmentation du risque de cancer.

Ainsi, il a été possible de montrer que le rayonnement radio des téléphones cellulaires peut causer des dommages au matériel génétique, en particulier dans les globules blancs humains, où, à la fois l’ADN est endommagé et le nombre de chromosomes est modifié.

Cette mutation peut donc conduire à un risque accru de cancer.

*****fin de traduction du brevet.

Il est ainsi démontré qu'en 2003 - au plus tard -, les responsables de Swisscom connaissaient assurément les risques sanitaires importants liés à la téléphonie mobile, puisqu'ils en mentionnaient une série dans leur dépôt de brevet!

Aujourd'hui, soit onze ans plus tard, l'information concernant ces dangers n'apparait toujours pas sur le site de l'opérateur, pas plus qu'elle n'apparait clairement sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Visiblement et sciemment, la population est systématiquement désinformée dans des buts mercantiles par les opérateurs, mais ce qui est bien plus grave, par les autorités qui de toute évidence se fichent de la santé des citoyens en écrivant sur leur site officiel, par exemple "On ne sait pas encore si les champs électromagnétiques générés par les téléphones représentent un danger pour la santé (2)"! Un comble pour un Office de la « santé publique  !

Ouvrons enfin les yeux!  Sortons la tête du sable et réagissons tant qu'il en est encore temps!
Ceux d'entre-vous peuvent toujours réagir par quelques questions, un commentaire, une remarque, une réaction, un geste auprès de nos autorités.

Voici l'adresse courriel du Directeur de l'OFSP, M. Pascal Strupler: pascal.strupler@bag.admin.ch
et celle de son suppléant Dr R. Charrière: roland.charriere@bag.admin.ch

Sosthène BERGER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire