Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

8 mars 2014

Nous pouvons tous un jour devenir électrohypersensibles

Pas facile de se protéger entièrement des ondes
électromagnétiques
"On encourage toutes les personnes électrohypersensibles à témoigner, en élevant la voix haut et fort, afin que les autorités reconnaissent cette intolérance aux ondes, et leur accordent une meilleure qualité de vie: des zones d’habitation sans ondes, des compensations pour les matériaux de protection et la perte de travail, et des soins adéquats."

Nous pouvons tous un jour devenir électrohypersensibles

par Meris Michaels, 24 heures, 7 mars 2014

A propos de l’article intitulé « Gadgets contre les ondes, attention aux arnaques » (24 heures du 15 février 2014)

Les produits de protection contre les ondes émises par les technologies sans fil sont pour la plupart inefficaces chez les personnes électrohypersensibles (EHS). L’EHS n’est reconnue ni comme maladie, ni comme handicap en Suisse, et pourtant, 5% de la population en souffre, un chiffre qui ne cessera d'augmenter. La plupart des médecins ne sont pas formés pour traiter l’EHS. L’Association Médicale Autrichienne est plus avancé dans le traitement de l’EHS, ayant élaboré des directives pour le diagnostic et les soins de ces personnes.

Les témoignages des EHS sont bouleversants. Une dame, habitant un immeuble à 80 mètres d’une antenne de téléphonie mobile, souffre de brûlures cutanées, insomnie, affaiblissement du système immunitaire, douleurs musculaires, arythmie. Elle a consulté douze médecins, tous incapables d’atténuer ses souffrances. Aujourd’hui, elle ne peut guère sortir de chez elle. Les visites chez ses proches, médecins, hôpitaux, sont difficiles. Elle a essayé toutes sortes de tissus de protection, mais les fibres de métal augmentent les sensations de brûlure. Au début, les dommages corporels se développent sans que les personnes sensibles ne s'en rendent compte, puis les détériorations s'aggravent. Nous sommes tous potentiellement susceptibles de devenir EHS, et pourrions un jour subir des troubles physiologiques dus à l’exposition aux ondes.

On encourage toutes les personnes EHS à témoigner, en élevant la voix haut et fort, afin que les autorités reconnaissent cette intolérance aux ondes, et leur accordent une meilleure qualité de vie: des zones d’habitation sans ondes, des compensations pour les matériaux de protection et la perte de travail, et des soins adéquats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire