Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

3 juin 2017

Alerte aux smartphones en salle d'accouchement

L'attention des parents dès les premières de la naissance
est cruciale pour le bébé.  Image:  Keystone
Alerte aux smartphones en salle d'accouchement
par Christine Talos, nxp/Tribune de Genève,
1 juin 2017 

Naissance : Les spécialistes mettent en garde les parents qui photographient à tout va leur nouveau-né avant même sa naissance parfois.

L'attention des parents dès les premières de la naissance est cruciale pour le bébé. Image: Keystone

C'est un phénomène qui va en s'amplifiant dans les salles d'accouchement, que ce soit en Suisse ou ailleurs. De plus en plus de parents n'hésitent pas à mitrailler ce moment particulier qu'est la naissance. Alors que Madame pousse pour mettre au monde bébé, le papa filme l'instant sous toutes les coutures, gênant bien souvent le personnel médical dans son travail et oubliant parfois de soutenir correctement la maman.

Du coup, gynécologues et obstétriciens commencent à s'inquiéter, rapporte le Tages-Anzeiger jeudi. En Suisse, la clinique des femmes du Triemlispital de Zurich tire la sonnette d'alarme. «Le problème nous concerne tous les jours et suscite de vives discussions», indique ainsi Gabriella Stocker, l'une des responsables. Souvent, les parents photographient le bébé avant même de l'avoir regardé, déplore-t-elle.



Premier contact perturbé

Cette mode n'est pas sans conséquences. Ainsi, le premier contact avec le nouveau-né est perturbé, explique le Tagi. En outre, dans les services de néonatologie, les mères qui allaitent regardent plus souvent leur smartphone que leur bébé. Au point que le Triemlispital a introduit une pause de midi où sont bannies toutes les visites, y compris les médicales qui ne sont pas nécessaires, ainsi que tous les écrans médias. Ceci afin de ne pas perturber la relation mère-enfant. «Nous essayons ainsi de sensibiliser les femmes au problème», indique la responsable.

Un problème bien connu également dans la clinique Hirslanden Im Park, également à Zurich. Chaque jour, le personnel explique aux parents les méfaits d'un usage intensif du smartphone sur les premiers instants de leur relation avec leur enfant. «Le téléphone ne doit pas exiger plus d'attention que le bébé», estime la responsable du service. D'autant que les nouveaux-nés doivent être préservés autant que possible des rayonnements.

Période marquante pour toute la vie

«Nous devons apprendre à connaître le bébé, à se familiariser avec lui, à comprendre ses besoins et son comportement. Ce processus ne doit pas être perturbé, car cette période est marquante pour le reste de sa vie», explique Angela Kuck, cheffe de la clinique des femmes au Paracelsusspital de Richterswil (ZH).

Il est en effet fondamental que l'attention des parents appartienne exclusivement au bébé dans les premiers jours de l'enfant. Une étude allemande a ainsi montré qu'une jeune mère parlait plus à son téléphone portable qu'à son bébé. Un comportement incompréhensible pour lui. Le nouveau-né risque alors de se fermer mentalement. Selon les neurologues, la perte de contact visuel avec sa mère, son absence aux premiers jours de sa vie, peuvent avoir ensuite de graves conséquences. Les enfants risquent de devenir pénibles, grognons et malheureux. En particulier ceux qui sont venus au monde dans des conditions difficiles.

Du coup, la clinique a décidé de sensibiliser les parents dans une brochure. Et selon Angela Kuck, les jeunes parents remercient le corps médical de les rendre attentifs aux risques du portable et de son usage immodéré. (nxp)

http://www.tdg.ch/vivre/Alerte-aux-smartphones-en-salle-d-accouchement/story/19479108

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire