Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 févr. 2017

Nouvelles récentes sur le rayonnement de radiofréquence des technologies sans fil et la santé

Et votre cerveau?
(Choix d'image par la rédactrice de "Mieux Prlvenir")

Nous allons publié au futur de brèves descriptions des développements dans le domaine de la téléphonie mobile pas rapportés par les médias francophones. Veuillez prendre en considération que la rédactrice de ce blog est anglophone. Le texte ici est par "Google translate" avec quelques corrections.



1. Nouvelle étude : Le taux croissant de l'incidence du cancer chez les adolescents aux États-Unis

Ci-dessous se trouve un commentaire à l'étude récente sur le taux croissant de l'incidence du cancer chez les adolescents aux États-Unis, publié par le journal PLOS ONE le 24 février 2017 :
(lien au texte intégral de l'étude en anglais).

Cancer des testicules chez les adolescents: le rayonnement du téléphone cellulaire est-il un facteur de risque pour les jeunes garçons qui portent leur téléphone cellulaire sur une ceinture ou dans une poche devant?
par Cindy Sage, [co-rédactrice du Rapport BioInitiative], PLOS ONE, 26 février 2017
(lien au commentaire en anglais)

Un iPhone 7 Plus prend feu, Apple lance une enquête

capture d'écran - Twitter
Un iPhone 7 Plus prend feu, Apple lance une enquête
par Elodie, journaldugeek.com
24 février 2017

Un fait pour l’instant isolé qui n’est pas sans rappeler la catastrophe industrielle du Galaxy Note 7 de Samsung.

Apple est actuellement sur des charbons ardents après la révélation d’un incident survenu sur son dernier flagship sorti en octobre dernier en France, l’iPhone 7 Plus (notre test).

Le 23 février, Brianna Olivas publie la vidéo de son iPhone en feu. Vidéo qui deviendra vite virale, avec plus d’1,3 million de vues, et fera se gausser les utilisateurs d’Android, ravivant la guéguerre entre les deux OS. Sur la vidéo, l’appareil n’en finit plus de dégager de la fumée et sa coque a littéralement fondu sur le côté droit du téléphone.

Le spectre de la catastrophe du Galaxy Note 7

26 févr. 2017

Suisse : Appel pour une campagne de sensibilisation des risques pour la santé de la technologie sans fil

Bien que la plupart de ces commentaires sur la technologie sans fil et la santé rédigée par la rédactrice de ce blog figure déjà ici, nous aimerions rééditer les plus récents dans l'espoir que d'autres personnes contribueront aux opinions publiés sur ce thème par la Tribune de Genève, 24 heures et autres journaux.  Nous plaidoyons pour une campagne de sensibilisation de la population des risques de cette technologie et des mesures pour réduire l'exposition au rayonnement.  Nous avons écrit à Mauro Poggia, conseiller d'Etat chargé de la santé à Genève, dans l'espoir d'être écoutés.


Tablettes : quels autres effets pour les enfants?
Tribune de Genéve, 14 janvier 2016

Bien que l'article "La tablette n'est pas une baby-sitter", paru dans la Tribune de Genève du 9 janvier, parle des risques de l’usage intensif des tablettes par de très jeunes enfants, tels que les troubles de l’apprentissage et du comportement, et la tendance à l’addiction, il néglige de mentionner les effets biologiques dus à l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) émis par ces appareils: risque du cancer, dommage de l’ADN, effets neurologiques.

Les médecins et certains sites dédiés aux "jeunes et les médias" citent souvent le mantra du Dr Serge Tisseron, psychiatre appelé "commis voyageur de l'industrie numérique", sur l’usage des appareils électroniques par de jeunes enfants, en parlant des effets psychologiques et sociaux.

On ignore tout simplement l'état du savoir scientifique qui constate majoritairement des effets négatifs biologiques sur l’enfant, comme les 217 scientifiques de 40 pays dans leur appel aux Nations Unies et à l’OMS de mai 2015, demandant une protection efficace, surtout des enfants et des femmes enceintes, contre les expositions à des CEM.

Une tablette, surtout connectée au Wi-Fi qui expose le corps de l’enfant aux CEM, représente un danger sanitaire qui envahit les écoles et les maisons à travers le monde. C’est ce message-là que les médecins et les médias devraient diffuser à la population.

Suisse : La prévention des addictions paie le virage à droite du Parlement

Pour Addiction Suisse, la Suisse est le paradis de l'industrie
du tabac.  Image:  Keystone
"Zéro en prévention." 

La prévention des addictions paie le virage à droite du Parlement
par Lucie Monnat, 24 heures, 16 février 2017

Santé:  Le rapport d’addiction suisse contient un plaidoyer contre la politique actuelle de lutte contre les addictions.

En Suisse, on boit et on fume toujours autant depuis des années. Cette stagnation, couplée avec plusieurs décisions prises au cours des derniers mois par le Parlement, frustre au plus haut point Addiction Suisse. «Les conflits d’intérêts paralysent la politique des addictions», titre la fondation en préambule de son panorama des addictions 2017, publié jeudi. «Les problèmes restent, mais les addictions ne font plus partie des priorités de l’agenda politique, regrette Irene Abderhalden, directrice d’Addiction Suisse. Entre la force des lobbys et un Parlement moins sensibles aux intérêts de santé publique, ce sont les intérêts économiques qui priment.»

24 févr. 2017

Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"

Axe, Dove, John Frieda, L'Oréal, Yves Rocher... l'UFC-
Que Choisir recense 400 cosmétiques contenant des
ingrédients "indésirables" (AFP/LE HUFFPOST)
Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"
par Jean-Baptiste Duvalhuffingtonpost.fr
21 février 2017

Beaucoup de grandes marques sont épinglées par cette liste.

SANTÉ - L'association UFC-Que Choisir recense désormais "près de 400 produits" cosmétiques "contenant un ou plusieurs ingrédients indésirables" et appelle ce 21 février les pouvoirs publics à "instaurer des mesures réglementaires plus protectrices".

Depuis son lancement en février 2016, cette liste a plus que doublé, déplore dans un communiqué l'organisme de protection des consommateurs.

UFC-Que Choisir a dans sa ligne de mire "onze substances ou familles de substances indésirables préoccupantes", dont les perturbateurs endocriniens tels que le BHA ou les butyl- et propyl-parabens, ainsi que des allergènes comme la methylisothiazolinone (MIT).

23 févr. 2017

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Extrait de l'article d'Olivier Cachard, professeur de droit à la faculté de Nancy, Institut François-Gény, paru dans "Le Monde Diplomatique" de février 2017. Le professeur Cachard est également avocat et auteur de l'ouvrage "Le Droit face aux ondes électromagnétiques", LexisNexis, Paris, 2016.

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi la science et les autorités traînent à reconnaître les risques de la pollution électromagnétique.  Le texte suivant est tiré de son article.

Les citoyens aspirent à ce que les choix politiques relatifs à l'environnement et à la santé soient débattus sur la base d'une information honnête et vérifiée. Or, à ce jour, trois obstacles ralentissent l'émergence d'un consensus sur la nocivité des ondes électromagnétiques. Le premier est la fragmentation des disciplines scientifiques concernées. L'étude des ondes appartient au domaine de la physique, mais celle de leurs effets sur le corps humain relève à la fois de spécialités médicales (neurologie, médecine interne, immunologie, génétique, épigénétique...) et de spécialités de la biologie. La constitution de réseaux internationaux de chercheurs, avec, par exemple, la publication des études de référence du réseau BioInitiative, permettra de surmonter cette difficulté.

21 févr. 2017

Vaccin contre le HPV : Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire

La vaccination contre le HPV est dangereux et pas nécessaire dans un pays développé comme la Suisse. Selon cet article,  "Berne lance une stratégie nationale de vaccination
- Bras-de-fer en vue. Quelles sont les armes pour convaincre?
", en Suisse, depuis 2008, la vaccination contre le HPV des filles figure dans les recommandations de base. Depuis juillet 2016, la piqûre (recommandée à titre complémentaire) est gratuite pour les garçons de 11 à 26 ans."

Regarder ce vidéo de 29 minutes sur la vaccination contre le HPV : La parole à des experts sur la réalité de la menace de cancer du col ainsi que sur l'efficacité réelle du vaccin et ses effets secondaires. Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire. 

Gardasil - à regarder absolument avant de vous faire vacciner ou de vacciner votre fille
(14 mars 2015 - 29 mn.)

16 févr. 2017

Japon : Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima

Sur les six réacteurs que comprenait la central nucléaire de Fukushima-
Daiichi - on voit ici une vue aérienne de deux des enceintes détruites -.
quatre ont été ravagés par le tsunami du 11 mars 2011.  Getty Images
Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima
par Blaise Calame, illustre.ch, 
13 février 2017

Les médias n’en parlent plus, mais pas de méprise: la catastrophe nucléaire qui s’est produite en mars 2011 à Fukushima, au Japon, se poursuit. Et cela n’a vraiment rien de rassurant.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, au nord-est du Japon, ravagée par le tsunami survenu le 11 mars 2011, a annoncé avoir observé en un endroit de l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2 un niveau de radiations inédit et proprement hallucinant.

Selon cette évaluation, que des soucis techniques avait empêchée jusqu’à aujourd’hui, la radioactivité mesurée à l’intérieur de l'enceinte atteint 650 sieverts par heure! A ce taux, un être humain serait tué en 30 secondes.