Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

24 févr. 2017

Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"

Axe, Dove, John Frieda, L'Oréal, Yves Rocher... l'UFC-
Que Choisir recense 400 cosmétiques contenant des
ingrédients "indésirables" (AFP/LE HUFFPOST)
Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"
par Jean-Baptiste Duvalhuffingtonpost.fr
21 février 2017

Beaucoup de grandes marques sont épinglées par cette liste.

SANTÉ - L'association UFC-Que Choisir recense désormais "près de 400 produits" cosmétiques "contenant un ou plusieurs ingrédients indésirables" et appelle ce 21 février les pouvoirs publics à "instaurer des mesures réglementaires plus protectrices".

Depuis son lancement en février 2016, cette liste a plus que doublé, déplore dans un communiqué l'organisme de protection des consommateurs.

UFC-Que Choisir a dans sa ligne de mire "onze substances ou familles de substances indésirables préoccupantes", dont les perturbateurs endocriniens tels que le BHA ou les butyl- et propyl-parabens, ainsi que des allergènes comme la methylisothiazolinone (MIT).

23 févr. 2017

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Extrait de l'article d'Olivier Cachard, professeur de droit à la faculté de Nancy, Institut François-Gény, paru dans "Le Monde Diplomatique" de février 2017. Le professeur Cachard est également avocat et auteur de l'ouvrage "Le Droit face aux ondes électromagnétiques", LexisNexis, Paris, 2016.

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi la science et les autorités traînent à reconnaître les risques de la pollution électromagnétique.  Le texte suivant est tiré de son article.

Les citoyens aspirent à ce que les choix politiques relatifs à l'environnement et à la santé soient débattus sur la base d'une information honnête et vérifiée. Or, à ce jour, trois obstacles ralentissent l'émergence d'un consensus sur la nocivité des ondes électromagnétiques. Le premier est la fragmentation des disciplines scientifiques concernées. L'étude des ondes appartient au domaine de la physique, mais celle de leurs effets sur le corps humain relève à la fois de spécialités médicales (neurologie, médecine interne, immunologie, génétique, épigénétique...) et de spécialités de la biologie. La constitution de réseaux internationaux de chercheurs, avec, par exemple, la publication des études de référence du réseau BioInitiative, permettra de surmonter cette difficulté.

21 févr. 2017

Vaccin contre le HPV : Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire

La vaccination contre le HPV est dangereux et pas nécessaire dans un pays développé comme la Suisse. Selon cet article,  "Berne lance une stratégie nationale de vaccination
- Bras-de-fer en vue. Quelles sont les armes pour convaincre?
", en Suisse, depuis 2008, la vaccination contre le HPV des filles figure dans les recommandations de base. Depuis juillet 2016, la piqûre (recommandée à titre complémentaire) est gratuite pour les garçons de 11 à 26 ans."

Regarder ce vidéo de 29 minutes sur la vaccination contre le HPV : La parole à des experts sur la réalité de la menace de cancer du col ainsi que sur l'efficacité réelle du vaccin et ses effets secondaires. Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire. 

Gardasil - à regarder absolument avant de vous faire vacciner ou de vacciner votre fille
(14 mars 2015 - 29 mn.)

16 févr. 2017

Japon : Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima

Sur les six réacteurs que comprenait la central nucléaire de Fukushima-
Daiichi - on voit ici une vue aérienne de deux des enceintes détruites -.
quatre ont été ravagés par le tsunami du 11 mars 2011.  Getty Images
Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima
par Blaise Calame, illustre.ch, 
13 février 2017

Les médias n’en parlent plus, mais pas de méprise: la catastrophe nucléaire qui s’est produite en mars 2011 à Fukushima, au Japon, se poursuit. Et cela n’a vraiment rien de rassurant.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, au nord-est du Japon, ravagée par le tsunami survenu le 11 mars 2011, a annoncé avoir observé en un endroit de l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2 un niveau de radiations inédit et proprement hallucinant.

Selon cette évaluation, que des soucis techniques avait empêchée jusqu’à aujourd’hui, la radioactivité mesurée à l’intérieur de l'enceinte atteint 650 sieverts par heure! A ce taux, un être humain serait tué en 30 secondes.

Autisme et vaccination : Interview avec Pr Luc Montagnier

Autisme et vaccination : des zones d'ombre... (10 février 2017 - 6 mn)
Interview avec Pr Luc Montagnier



Le phénomène touche désormais tous les continents : les cas d'autisme chez les enfants augmentent. En Corée du sud, l'incidence est même de 1 enfant sur 38. En Europe, et particulièrement en France, le doute sur l'innocuité de certains vaccins va grandissant.

France : Pollution industrielle à Fos : deux fois plus de cancers, de diabète et d’asthme

Photo : Thibaud Teillard
Pollution industrielle à Fos : deux fois plus de cancers, de diabète et d’asthme
par Clémentine Vaysse, marsactu.fr
13 février 2017

Une étude réalisée auprès d'une partie des habitants de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône montre que la pollution industrielle fait exploser le nombre de maladies dont les cancers, le diabète ou encore l'asthme. L'étude est à lire en intégralité, au bas de l'article.

15 févr. 2017

CRIIRAD : Détection d’iode 131 dans l’air ambiant en Europe en janvier 2017 - Il faut déterminer l’origine du phénomène

Source : Institut de Radioprotection et de Surêté Nucléaire,
France.  Voir l'article du 13 février 2017.
Détection d’iode 131 dans l’air ambiant en Europe en janvier 2017 - Il faut déterminer l’origine du phénomène 
NOTE CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité), Valence,
14 février 2017 

Une présence anormale d’iode 131 dans l’air ambiant 

Dans un communiqué de presse du 13 février 2017, l’IRSN a indiqué1 que "De l’iode 131, radionucléide d’origine artificielle, a été détecté, courant janvier 2017, à l’état de traces dans l’air au niveau du sol en Europe".  L’iode 131 a été détecté du 9 au 16 janvier en Norvège, Finlande et Pologne, du 17 au 23 janvier en Tchéquie, du 16 au 30 janvier en Allemagne, du 18 au 26 janvier en France , du 17 au 24 janvier en Espagne. 

L’iode 131 est un radionucléide artificiel, émetteur de rayonnements bêta et gamma, de période relativement courte (8 jours). 

Informations sur le WLAN (Wi-Fi) sur le site de l'Office fédérale de la santé publique suisse (20 octobre 2016)

Nouvelles informations sur le WLAN sur le site de l'Office fédérale de la santé publique (20 octobre 2016) :

(A notre avis, ces informations sont incomplètes.)

WLAN

Fiche d'information - WLAN (PDF, 432 kB, 09.11.2016)

Extraits

La force du rayonnement dépend de la puissance d’émission et du transfert des données. Le rayonnement atteint sa plus forte intensité lorsqu’il y a le maximum de données échangées. Il diminue fortement en fonction de la distance par rapport à l’émetteur. Même lorsque la puissance de rayonnement et le trafic des données sont à leur maximum, le rayonnement est dix fois inférieur à la limite recommandée lorsque l’on se trouve à 20 cm de l’émetteur, et 40 fois inférieur lorsque l’on se trouve à 1 m.

On ne sait pas encore si les champs électromagnétiques générés par le réseau WLAN représentent un danger pour la santé. En général, le rayonnement des appareils WLAN est faible ; des mesures de précaution peuvent être recommandées lorsque les ordinateurs portables, les agendas électroniques ou les téléphones Internet sont utilisés près du corps.

Nous conseillons les mesures de précaution suivantes aux personnes qui désirent réduire au maximum les champs électromagnétiques induits dans leur logement ou sur leur lieu de travail :