Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

25 sept. 2016

Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre à La Haye

Choix d'image par la Rédactrice de
"Mieux Prévenir"
Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre à La Haye
monsanto-tribunalf.org

Lire la suite dans la section Pourquoi? du site.

Le Tribunal Monsanto est une mobilisation internationale de la société civile pour juger Monsanto pour violations des droits humains, pour crimes contre l‘humanité et pour écocide. D’éminents juges entendront des témoignages de victimes et livreront une opinion juridique suivant les procédures de la Cour Internationale de Justice. Une Assemblée des Peuples se tiendra en parallèle afin de rallier les mouvements sociaux et de planifier ensemble le futur que nous souhaitons. Le Tribunal Monsanto et l’Assemblée des Peuples se tiendront du 14 et 16 octobre 2016 à La Haye, aux Pays-Bas.

Un nombre croissant de citoyens de différentes régions du monde voient aujourd’hui l’entreprise américaine Monsanto comme le symbole d’une agriculture industrielle et chimique qui pollue, accélère la perte de biodiversité et contribue de manière massive au réchauffement climatique.

Les mères s'impliquent : Site de C4ST Canada sur les enfants et les ondes électromagnétiques

Nouveau site établi par C4ST Canada sur les enfants et les ondes électro-magnétiques :  6 articles.

Des scientifiques dénoncent les règles de sécurité désuètes du Canada concernant les technologies sans fil

C’est en réclamant une analyse approfondie des nombreuses études récentes portant sur le cancer qui justifieraient la mise en place d’une réglementation plus stricte en matière de sécurité que des députés fédéraux ont conclu leurs trois audiences consacrées à la réglementation sur la sécurité appliquée par Santé Canada en matière de téléphonie cellulaire et autres technologies sans fil.

Mises en garde des fabricants d’appareils sans fil

Tous les fabricants d’appareils sans fil incluent des « avertissements sanitaires » rappelant de ne pas les tenir près du corps. La plupart du temps, cependant, ces mises en garde sont enfouies dans les manuels d’instructions ou les appareils eux-mêmes, ce qui laisse les utilisateurs dans le flou. En voici quelques exemples :

Tumeurs cérébrales : le type de cancer le plus fréquent chez les ados américains selon une étude sans précédent menée aux Etats-Unis

Tumeurs cérébrales : le type de cancer le plus fréquent chez les ados américains selon une étude sans précédent menée aux Etats-Unis
par Taylor Gimza, http://lesmeressimpliquent.ca/
16 septembre 2016

Nos pires craintes à propos des téléphones portables sont-elles en train de se concrétiser?

Des statistiques inquiétantes

Le principal type de cancer chez les adolescents états-uniens est maintenant la tumeur au cerveau – son incidence est même en augmentation chez les jeunes adultes, selon l’étude la plus importante jamais effectuée au sein de ces groupes d’âge.

Il ne fait pas de doute que la situation au Canada est analogue. « Les hausses stupéfiantes signalées dans cette étude, particulièrement chez les jeunes, reflètent ce que je vois dans ma clinique, a réagi le Dr Jacob Easaw, du Tom Baker Cancer Centre de Calgary. Le Canada est en train d’établir un registre comparable des tumeurs cérébrales, donc ces analyses ne seront pas disponibles ici avant 15 ou 20 ans. Je suis de plus en plus convaincu que les téléphones cellulaires sont un facteur majeur [de ces hausses], et des mesures urgentes sont nécessaires. » (trad.)

UNE STRATÉGIE DE PRÉVENTION ANTI-CANCÉREUSE DESTINÉE AUX JEUNES CANADIENS ET CANADIENNES S’IMPOSE!

Rapport sur les rayonnements non ionisants du gouverenement américain (étude NTP)

Article du nouveau site établi par C4ST Canada sur les enfants et les ondes électromagnétiques:

Rapport sur les rayonnements non ionisants du gouverenement américain
par Taylor Gimza, http://lesmeressimpliquent.ca/, 
16 septembre 2016

Traduction du rapport de Microwave News du 25 mai 2016 :

Les rayonnements électromagnétiques des téléphones cellulaires font augmenter les taux de cancer chez les animaux - une étude de $25 millions du gouvernement américain découvre des tumeurs cérébrales

On s’attend à voir le gouvernement des É.-U. prévenir le public des risques pour la santé.

C’est un tournant dans le débat qui fait rage à propos de la téléphonie cellulaire et du cancer!

Prochainement, le National Toxicology Program (NTP), programme d’analyse toxicologique étatsunien, devrait déclarer publiquement que les rayonnements des téléphones cellulaires présentent des risques de cancer pour les humains. Cette annonce découle d’une étude récemment terminée montrant des augmentations statistiquement notables de cancers chez des rats ayant été exposés à des signaux GSM ou CDMA/AMCR pendant deux ans.

20 sept. 2016

L'Académie européenne de médecine environnementale au secours des EHS

Merci à www.teslabel.be pour avoir traduit le sommaire de ce document en français.  Le texte intégral en français sera disponible vers le mois de novembre.

L'Académie européenne de médecine environnementale au secours des EHS
Écrit par Eric, www.teslabel.be, 10 Septembre 2016

(10/8/16) Selon l'EUROPAEM, qui vient de publier son "Guide CEM 2016", le principal traitement de l'EHS consiste à éviter au maximum l'exposition aux champs électromagnétiques (*). Cette association de médecins et scientifiques remarque que non seulement le nombre d'EHS est en augmentation, mais aussi celui de patients atteints de maladies chroniques sans cause déterminée. Elle demande aux autorités de permettre l'accessibilité des écoles, hôpitaux etc. pour les électrosensibles, et suggère des méthodes de diagnostic ainsi qu'un traitement, un mode de vie et une alimentation basés sur la réduction du stress oxydatif et nitrosatif généré par les rayonnements artificiels.

EUROPAEM EMF Guideline 2016 for the prevention, diagnosis and treatment of EMF-related health problems and illnesses :

pdf de 35 pages, dont 10 de références ! Un guide précieux pour les électrosensibles, le personnel soignant, les employeurs et les autorités de santé.

résumé original en anglais

traduction teslabel :

Les maladies chroniques ou associées à des symptômes non spécifiques sont en augmentation. Le stress chronique engendré par nos activités sociales et professionnelles, ainsi que notre exposition aux polluants physiques et chimiques sont à prendre en compte par le médecin généraliste et autres intervenants des soins de santé, mais il semble désormais nécessaire d'y ajouter notre nouvelle exposition aux champs électromagnétiques (CEM). Les médecins sont de plus en plus confrontés à des problèmes de santé aux causes non identifiées. Il y a des indications claires (études, observations empiriques, récits des patients) d'une interaction entre exposition aux champs électromagnétiques et problèmes de santé. Les différences de sensibilité individuelle et les facteurs environnementaux sont trop souvent négligés.

Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution »

Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution »
Entretien avec Vincent Corneloup par Yves Heuillard, reporterre.net, 2 septembre 2016

Le seuil d’exposition aux ondes électromagnétiques en France a été fixé par un décret de 2002. Il est plus de... cent fois supérieur au seuil adopté par le Conseil de l’Europe. Vincent Corneloup, avocat de l’association Robin des toits, condamne l’attitude des gouvernements français, alors que de nombreuses études scientifiques attestent des dangers des ondes électromagnétiques.

Vincent Corneloup est avocat, associé du cabinet DSC Avocats. Docteur en droit (université Paris 2), il conseille notamment les collectivités territoriales et les associations en matière de droit de l’environnement. Il est l’avocat de l’association Robin des toits, qui milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.

Reporterre — En quoi le principe de précaution n’est-il pas respecté concernant l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

"Ces ondes qui nous entourent : Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques par Dr Martin Blank

Le livre du Dr Martin Blank, "Overpowered" est paru en français, "Ces ondes qui nous entourent".

Ces ondes qui nous entourent
Ce que la science dit sur les dangers des rayonnements électromagnétiques


MARTIN BLANK | RÉGULIÈRE | 304 PAGES

Préface de Paul Héroux | Traduit de l'anglais par Michel Durand

Et si les téléphones mobiles étaient les nouvelles cigarettes ? Quand il s’agit de discréditer les études scientifiques, les méthodes de l’industrie des télécommunications d’aujourd'hui ressemblent étrangement à celles de l’industrie du tabac d’autrefois. Réagissant à la décision de l’Organisation mondiale de la santé de classer désormais les rayonnements émis par les téléphones cellulaires comme « possiblement cancérogènes », en 2011, l’industrie des télécommunications n’a pas tardé à répliquer qu’il n’existait pas de « preuves concluantes » de la nocivité de ces rayonnements pour les humains, confortant ainsi les autorités dans leur refus d’adopter des normes de sécurité plus sévères.

17 sept. 2016

Etude : Canaux calciques perturbés, maladies à la clé

Canaux calciques perturbés, maladies à la clé Écrit par Eric, Ecrit par Eric, www.teslabel.be, 1er janvier 2016

(1/1/16) Le Dr Martin Pall, chercheur à l'Université de Washington, étudie les effets des rayonnements sur le calcium, en particulier sur les "canaux calciques dépendant du voltage". Canaux qui traversent nos membranes cellulaires, s'ouvrent à partir d'un certain potentiel électrique, et laissent alors passer les ions calcium avec des conséquences notamment sur les muscles (contractions...) et les nerfs (sécrétions neuroendocrines, neurotransmetteurs, stress oxydatif et nitrosatif...)

Les rayonnements électriques de type "micro-ondes" des nouvelles technologies sans fil (gsm, wifi, bluetooth, dect, wimax, satellite etc.) ont des puissances qualifiées de "non-thermiques", parce que l'élévation de température des corps exposés est actuellement considérée comme trop faible pour avoir un effet pathogène.