Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

6 déc. 2016

France : EHS, à 70 ans, elle doit vivre dans les bois

Marguerite mesure le champ électromagnétique à l'aide
du détecteur de Colas Diallo, militant du collectif EHS 42.
Photo Louis Forissier
Victime d’électro-hypersensibilité, elle vit seule dans les bois

A 70ans elle doit vivre dans les bois !!!
par evelyneehs-action.org, 31 janvier 2016

Edition de Saint-Étienne – Loire Forez

Electro-hypersensibilité. Pour la plupart des gens le sujet prête plutôt à sourire, pourtant les personnes souffrant de ces troubles vivent un enfer.

« Les ondes me provoquent de violents maux de de tête, des brûlures et des malaises », déclare Marguerite. Des troubles insupportables qui lui feront quitter son travail sur Saint-Etienne et entraineront peu à peu l’abandon de tout lien social.

Aujourd’hui âgée de 70 ans, Marguerite vit depuis deux ans dans la campagne forézienne. Seule, dans une petite bâtisse au cœur des bois, elle ne dispose ni d’eau, ni d’électricité. Un rideau d’aluminium protège la porte de l’unique pièce de l’habitation.

« Ici au moins je suis isolée et protégée », déclare Marguerite rajoutant « quand on est électro hypersensible, on n’existe pas. La médecine ne peut rien pour nous. Nous sommes considérés comme relevant d’une maladie psychiatrique mais c’est faux. »

L’hyper-consumérisme au bout de ton doigt

Le Dash Button débarque en France : l’hyper-consumérisme au bout de ton doigt
mrmondialisation.org, 25 novembre 2016

Vous pensiez qu’il n’était pas possible de se soumettre davantage aux multinationales et à leurs produits ? Après son succès aux États-Unis, Amazon commercialise le Dash Button depuis le 15 novembre en France. Un petit bouton en plastique, dédié à une multinationale, destiné à acheter sans se déplacer. Avec cet objet connecté au cœur de votre maison, chacun peut, d’une simple pression du doigt, commander un produit et se le faire livrer automatiquement chez lui en étant débité de son compte en banque. Alors qu’Amazon souhaite agrandir sa mainmise sur la vente par livraison, les individus eux, sont plus que jamais réduits à des simples consommateurs invités à presser un bouton.

Suisse : L’école à l’ère du numérique

Les élèves de 4P sont attirés par les écrans et travaillent
toujours volontiers avec les tablettes.
Voir notre commentaire.  La plupart de notre opinion a paru sur la page "courrier" de l'édition MM 48, sauf la mention du brevet du Swisscom qui cite la géno-toxicité des ondes :  "Les dommages clairs du matériel héréditaire ont été démontrés et il y a des indications d'un risque accru de cancer".

L’école à l’ère du numérique
Migros Magazine 46, 14 novembre 2016

Les cahiers et le tableau noir vont-ils s’effacer devant le wifi? Si les ordinateurs ont déjà fait leur entrée dans la plupart des classes romandes, Genève mène un projet pilote, en testant les tablettes dès l’école primaire.

Les élèves de 4P font cercle autour du tableau pour la leçon de français. On récapitule ce qu’est une phrase. Les mains se lèvent, on hésite, on rafraîchit ses souvenirs juste après le retour des vacances. Et puis chacun retourne à sa place pour les exercices. Tout le monde, sauf une poignée d’élèves que l’enseignante appelle pour un atelier au fond de la classe: le moment tablettes. Et tandis que les uns s’agrippent à leurs crayons, les autres font glisser leurs doigts sur les écrans pour mettre les mots dans l’ordre avec l’application «Ordomo». Un tournus est organisé pour que chacun puisse passer dix minutes sur ces supports un peu particuliers.

4 déc. 2016

Perturbateurs endocriniens : halte à la manipulation de la science

Perturbateurs endocriniens : halte à la manipulation de la science 
Le Monde, 29 novembre 2016

Près de cent scientifiques dénoncent la fabrication du doute par les industriels, déjà à l’œuvre dans la lutte contre le changement climatique. 

Depuis des décennies, la science est la cible d’attaques dès lors que ses découvertes touchent de puissants intérêts commerciaux. Des individus dans le déni de la science ou financés par des intérêts industriels déforment délibérément des preuves scientifiques afin de créer une fausse impression de controverse. Cette manufacture du doute a retardé des actions préventives et eu de graves conséquences pour la santé des populations et l’environnement.

Les « marchands de doute » sont à l’œuvre dans plusieurs domaines, comme les industries du tabac et de la pétrochimie ou le secteur agrochimique. A elle seule, l’industrie pétrochimique est la source de milliers de produits toxiques et contribue à l’augmentation massive des niveaux de dioxyde de carbone atmosphérique, à l’origine du changement climatique.

"Réduire les ondes électromagnétiques, c’est parti" : Revue

Un précis scientifique magistral et accessible sur les ondes électromagnétiques
par Yves Heuillard (Reporterre)
28 novembre 2016

Dans un magistral petit ouvrage de 128 pages, Carl de Miranda, polytechnicien et ingénieur en électricité, explique l’impact des ondes sur la santé et propose des stratégies pour s’en protéger.

Oui, les champs électromagnétiques ont un effet sur l’organisme. Au-delà de certains niveaux d’exposition, on constate des effets biologiques immédiats et flagrants. Oui, de nombreuses études établissent des liens entre les ondes électromagnétiques et certaines pathologies, parfois graves. Oui, les fœtus, les nouveau-nés, les jeunes enfants sont potentiellement plus affectés par les ondes. Oui, certaines personnes, dites électrosensibles, déclarent souffrir quand elles sont exposées aux ondes. Mais que nous ressentions ou non les symptômes, nous sommes tous potentiellement affectés et pouvons un jour développer des pathologies.

Genève : Actualité Santé

Les femmes enceintes ne devraient utiliser les téléphones
mobiles qu'en cas d'urgence.
Genève : Actualité Santé
par Meris Michaels, 4 décembre 2016

Le 8 décembre 2016, le Conseil des Etats du Parlement Suisse se prononcera sur l’augmentation des valeurs limites des installations de la téléphonie mobile. Des personnes ainsi que des associations ont lancé des pétitions et écrit des courriers pour encourager les sénateurs à rejeter cette motion.

Récemment, une conférence sur l’autisme 1– « un autre regard » - s’est tenue à Genève avec la participation du Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de la médecine. Les présentateurs ont exprimé de sérieuses inquiétudes concernant les dangers de l’exposition au rayonnement électromagnétique émis par les technologies sans fil (smartphones, Wi-Fi…), surtout chez les femmes enceintes. Le Pr Montagnier a souligné l’importance de la sensibilisation de toute la population à cette question de santé. Il a clairement souligné que la santé devrait prévaloir sur l’économie.

La présence des ondes est l’un des facteurs importants dans l'augmentation des cas d'autisme dans le monde. Pr Montagnier a cité les chiffres suivants: En 1975, un enfant sur 5'000 en était atteint. En 2010, il s’agit d’un enfant sur 68. Selon une étude, l’autisme affecte un enfant sur 38 en Corée du Sud, le pays le plus connecté au monde.

3 déc. 2016

Quand les parents sont accros aux écrans

[L’Académie américaine de pédiatrie mentionne aussi les risques d'une surutilisation des médias numériques mettant l'enfant en danger :  sommeil insuffisant, retard dans l'apprentissage et des compétences sociales, obésité, problèmes de comportement.  En plus, ce que beaucoup de responsables médicaux et les autorités n'osent pas mentionner, ce sont les effets biologiques sur la santé des enfants dûes à l'exposition au rayonnement électromagnétique émis par les appareils numériques.]

Quand les parents sont accros aux écrans
par Julie Rambal, Le Temps, 14 novembre 2016

Selon les dernières recommandations de l’académie américaine de pédiatrie, un enfant ne devrait pas consulter d’écran plus d’une heure par jour. Mais personne n’a songé à poser de limites à leurs géniteurs. Hargneux, défaillants, indifférents… les parents peuvent devenir pitoyables avec un smartphone dans les mains

Chaque soir, c’est le même scénario. Quand Agathe et ses fils de 7 et 9 ans s’attablent pour le dîner, une chaise reste désespérément vide. Elle a beau s’époumoner en appelant son mari, il n’entend plus, affalé dans un coin et plongé dans un univers parallèle, celui des distractions de son smartphone. «C’est comme si j’avais un ado de 45 ans à la maison. Je dois m’énerver pour qu’il décolle le nez de son Samsung. Je bataille sans cesse pour imposer des durées de tablette strictes aux enfants, et lui passe des heures sur son mobile, à regarder des vidéos niaises, ou Facebook. C’est déplorable.»

2 déc. 2016

Des centaines de médicaments sont inefficaces, voire même déconseillés: Emission sur la RTS

Excellente émission sur la RTS:  ABE: trop de médicaments inutiles ou déconseillés! A Bon Entendeur / 39 min. / 29 novembre 2016

Des centaines de médicaments sont inefficaces, voire même déconseillés
par Sophie Badoux, rts.ch, 29 novembre 2016

Certains médicaments sur le marché suisse ont une utilité limitée, voire contestable, alors que d'autres sont carrément à déconseiller. A Bon Entendeur en a listé près de 600, à consulter dans notre infographie.

"Soigner un rhume, ça prend sept jours avec des médicaments et une semaine sans", dit un dicton populaire. A Bon Entendeur a voulu vérifier, sur la base d'une étude réalisée en Belgique, combien de médicaments inefficaces, voire "à déconseiller", se trouvaient dans nos pharmacies.

L'émission de la RTS révèle mardi que 597 médicaments vendus en Suisse, soit 11% du total des 5300 médicaments sur le marché, sont concernés.