Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

18 févr. 2018

Mieux que le Wi-Fi ? Voici le Li-Fi : trois questions pour comprendre

Les lampes Li-Fi permettent de se connecter à internet
grâce à la lumière.  Capture Video
"Le choix d’utiliser le Li-Fi à l’hôpital de Perpignan (voir plus bas) a notamment été fait pour limiter l’exposition des patients et du personnel au rayonnement des ondes électromagnétiques du Wi-Fi, régulièrement décriées. Cependant, aucune étude n’a pour l’instant établi avec certitude l’innocuité sur le long terme des ondes lumineuses modulées à une telle fréquence sur l’oeil humain."

Mieux que le Wi-Fi ? Voici le Li-Fi : trois questions pour comprendre
sudouest.fr, 16 février 2018

Ce nouveau mode de connexion internet est-il en passe de détrôner le Wi-Fi ? Que promet-il, et à quel prix ? On fait le point.

Se connecter à Internet grâce à la lumière, c’est en substance ce que promet le Li-Fi, un mode de connexion qui devrait se développer rapidement dans les prochaines années. Les professionnels du secteur se sont d’ailleurs réunis à Paris les 8 et 9 février dernier pour la première édition du Global Li-fi. Alors, vraie révolution ? Faut-il s’attendre à la fin du Wi-Fi ? Quels avantages et quels inconvénients ce nouveau réseau possède-t-il ? Tour d’horizon.

Li-Fi : comment ça marche ?

Le Li-Fi, diminutif de Light Fidelity est, comme son cousin Wi-Fi, une technologie de communication sans fil, qui permet de relier un objet connecté (smartphone, tablette, ordinateur…) à internet. Mais contrairement au Wi-Fi, qui utilise les ondes radio, le Li-Fi, lui, utilise les ondes lumineuses projetées par les lampes de type LED.

Grâce à un émetteur-récepteur branché par câble entre la lampe et la source internet, les informations à transmettre vont être traduites en signaux lumineux que l’éclairage va diffuser de manière invisible à l’oeil nu (un peu comme un signal Morse très rapide). Tout objet connecté qui sera exposé à la lumière de cette lampe pourra donc accéder à internet de manière générale, ou à des informations spécifiques (comme un QR code par exemple).

Pourquoi c’est intéressant ?

Développé par des entreprises spécialisées, le Li-Fi connaît également un engouement important de la part des institutions historiques de télécoms et électricité, car il présente de nombreux avantages :

Son coût

Libéré des contraintes de fréquences électromagnétiques, aujourd’hui détenues par les opérateurs, il ne représente qu’un coût minime au niveau de l’éclairage (les ampoules LED étant très peu gourmandes en énergie). 

Sa sécurité

Les ondes lumineuses ne traversant pas les murs, les risques de piratage d’une connexion Li-Fi sont beaucoup plus limités.

Sa rapidité

Le Li-Fi permettrait de transmettre des informations à haut-débit, avec une limite théorique de 1Gb/s. "C’est dix fois supérieur aux meilleures connexions Wi-Fi existantes en débit réel et plus de deux fois supérieur aux meilleurs débits Wi-Fi mesurés en laboratoire alors que cela fait des années que les recherches sont colossales à ce sujet" indique l’INSA de Rennes.

Pour l’instant cependant, les modèles de lampes développés (comme celui de l’entreprise française Oledcomm) n’atteignent qu’un débit de 13 Mb/s (1,6 Mo/s) en download et 10 Mb/s (1,25 Mo/s) en upload.

Son accessibilité

Le Li-Fi permet de proposer une connexion internet dans les lieux qui en étaient jusque là dépourvus, pour des raisons physiques (aménagements souterrains comme les parkings) ou par crainte des interférences Wi-Fi (avions, hôpitaux…)

À Perpignan, l’hôpital utilise déjà le Li-Fi pour permettre aux médecins de se connecter depuis la chambre des patients et transmettre des informations médicales.

Sa modularité

Contrairement au signal Wi-Fi qui peut être capté dans un espace assez important, le signal Li-Fi, lui, est très géocontextualisé, car il faut se tenir sous la source de lumière. Il permet donc de diffuser des informations précises à l’endroit exact où l’on souhaite les faire apparaître, comme devant un rayon de supermarché pour profiter d’une promotion, ou encore devant une oeuvre d’art dans un musée, pour en apprendre davantage.

Dès décembre 2015, la ville d’Issy-les-Moulineaux a effectué un test Li-Fi au musée Français de la Carte à Jouer à l’occasion de l’exposition temporaire « La Belle boucle de la Seine ». Le visiteur devait emprunter à l’accueil une tablette équipée d’une clé Li-Fi pour accéder à un guide de visite sur-mesure.

Le Li-Fi est également expérimenté à Palaiseau depuis plus d’un an sur les lampadaires de la ville, qui fournissent lorsque l’on s’y connecte des informations locales et à Paris, où RATP teste le dispositif pour aider les voyageurs à se diriger dans la gare de la Défense.

Quelles sont les limites du système ?

Attention, pas question pour autant de remplacer totalement le Wi-Fi. Le Li-Fi étant soumis à plusieurs contraintes, il n’est pas adapté à tous les usages et se présente comme complément des réseaux existants.

Une diffusion restreinte

Le Li-Fi nécessite d’être proche de la source d’émission. Il est donc soumis à des contraintes de localisation fortes et ne peut être accessible partout, tout le temps.

L’innocuité à démontrer

Le choix d’utiliser le Li-Fi à l’hôpital de Perpignan (voir plus haut) a notamment été fait pour limiter l’exposition des patients et du personnel au rayonnement des ondes électromagnétiques du Wi-Fi, régulièrement décriées. Cependant, aucune étude n’a pour l’instant établi avec certitude l’innocuité sur le long terme des ondes lumineuses modulées à une telle fréquence sur l’oeil humain.

L’équipement est encore en option

Le Li-Fi nécessite pour l’instant d’équiper ses appareils connectés d’un émetteur-récepteur, car ils ne le contiennent pas nativement (contrairement à un récepteur Wi-Fi, compris dans la quasi totalité des appareils). Pour l’heure, les dispositifs proposés sur le marché restent assez onéreux (comptez 900 euros pour une lampe Li-Fi et un émetteur-récepteur externe à brancher sur vos appareils connectés).

Ces limites pourraient être rapidement surmontées par l'amélioration des technologies existantes.

Selon RTL, les experts du secteur estiment que le marché pourrait peser 75 milliards de dollars dans cinq ans, dopé par une croissance annuelle de 80%. Les avancées majeures attendues pour accélérer ce développement sont l’arrivée prochaine de la 5G et la prise en charge native du Li-Fi par les smartphones.

http://www.sudouest.fr/2018/02/14/mieux-que-le-wi-fi-voici-le-li-fi-trois-questions-pour-comprendre-4200623-4725.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire